Il serait temps que je revienne un peu sur ce blog, autrement que pour me plaindre de la fatigue et avouer que j'ai beaucoup pensé à un autre homme, et ça tombe bien, je vais vous proposer une chronique de ma lecture d'Avril pour le challenge des Douze Thèmes.

Ce mois-ci, nous devions lire un livre qui prenait la poussière dans la PAL. Ayant l'embarras du choix, j'ai jeté mon dévolu sur Je suis Pilgrim de Terry Hayes que je dois avoir dans ma bibliothèque spéciale PAL depuis au moins 3 ans 🤣. Il faut dire que, vu la taille du bouquin – 920 pages en poche – j'avais des réticences à m'y mettre.

On retrouve dans un hôtel miteux de Manhattan le corps mutilé d'une jeune femme. Ben Bradley, enquêteur hors pair et héros du 11 septembre, est chargé de l'enquête. Il décide de faire appel à Pilgrim, un agent secret hyper doué avec qui il s'est lié d'amitié. Mais tout ceci va conduire Pilgrim bien plus loin que Manhattan sur les traces d'un Sarrasin et de son projet fou, de la Turquie à l'Arabie Saoudite.

Pilgrim

J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman que j'ai lu plutôt vite malgré sa taille ! L'auteur ménage habillement les effets de suspense et celui-ci va crescendo jusqu'à la fin.
Pilgrim est un dosage réussi entre un très bon thriller et le roman d'espionnage car en plus du côté services secrets, il y a l'aspect chasse à l'homme, une chasse à l'homme très intense, très prenante, très inquiétante et réaliste également. Il y a deux enquêtes qui vont se retrouver liées - même si au début, on ne voit pas bien comment - mêlant thriller classique et récit d'espionnage. L'auteur enrichit son récit de nombreux moments passés, racontant les débuts du héros au sein de la Division (organisme très secret des services secrets) mais aussi son enfance et plus tard, ses différentes missions et sa tentative de reconversion. Ca peut paraître trop ou fouilli mais ce n'est jamais le cas.
Et bien sûr, ce qui fait, pour moi, le succès de Je suis Pilgrim, c'est son héros. Un héros dont je suis tombée sous le charme, mais complètement et ça faisait un petit moment que c'était pas arrivé avec autant d'intensité. Il est à la fois incroyablement intelligent, observateur mais a aussi un passé intriguant, il est mystérieux, et ça le rend vraiment sexy et agréable à suivre.
Je me suis totalement laissée embarquer dans cette intrigue qui, comme le dit très justement le résumé, mélange Homeland et Jason Bourne.

logo

challenge douze thèmes 2019