Calliope la voix des flammes de Tabitha King

Calliope_réduit

Calliope la voix des flammes raconte le meurtre sordide (vraiment sordide) de Joe Dakin et l'histoire de sa fille Calley après le meurtre dans une drôle de pension de famille sur une île de Floride. Elle s'y installe avec sa mère qui ne l'aime pas, pour fuir quelque chose.

Si l'histoire semblait prometteuse, le résultat n'est vraiment pas à la hauteur, c'est affreusement long, il ne s'y passe rien à part le quotidien de Calley dans cette pension (qui est très sympa au demeurant) et cela durant plusieurs années où il y a quelques mystères (Calley entend quelques fois des voix de gens décédés) et si dans les 50 dernières pages, Calley devenue adulte essaye d'en savoir plus sur ce meurtre, cela ne suffit pas à relever le niveau...
Bref une déception car j'espérais vraiment mieux de ce livre !

Au-dessus de tout soupçon de Declan Hughes

Au-dessus de tout soupçon

Danny et Claire mènent une existence en apparence paisible avec leurs deux filles, leur chien et leur maison sympa. Mais un soir, Claire rentre et la maison est entièrement vide. Plus de souvenirs, plus de meubles, plus de vie. Elle retrouve le chien assassiné dans le jardin. C'est le début des ennuis pour Claire qui voit sa vie voler en éclats.

J'ai pris ce livre par hasard en occasion ou dans une boîte à lire je me rappelle pas bien et si Au-dessus de tout soupçon se lit vite, il ne m'a pas - malheureusement - laissé un souvenir impérissable. L'histoire est toutefois sympa, et même si l'intrigue n'est pas complètement crédible, on n'hésite pas à suivre l'enquête de Claire pour comprendre ce qui est arrivé. L'auteur alterne les chapitres du point de vue de Claire et ceux du point de vue de Danny, et mélange également les époques. Un policier sympa mais loin d'être transcendant...

Etat d'urgence de Michael Crichton

Etat d'urgence_reduit

À San Francisco, le milliardaire George Morton s'écrase du haut d'une falaise à bord de sa Ferrari quelques minutes seulement après avoir annoncé qu'il retirait son soutien à un mouvement écologiste international...
Avant de disparaître, George avait laissé un message énigmatique. Peter, son avocat, et Sarah, son assistante, le décryptent... et se trouvent emportés dans une course-poursuite qui va les précipiter des glaces de l'Antarctique aux forêts vierges de Mélanésie. Face à eux, un ennemi insaisissable prêt à détruire la planète pour prouver qu'elle est en danger.

Un thriller scientifique mené tambour battant par Michael Crichton, connu évidemment pour Jurassic Park, État d'urgence est dans la même veine d'action. A travers des théories scientifiques sur le réchauffement climatique, l'auteur propose un vrai thriller d'action qui se lit vite, mais ne m'a pas convaincu. D'abord à cause des points de vue avancés dans le roman, dont on ne sait pas très bien s'ils sont vrais, imaginaires mais présentés comme vrais, carrément imaginaires, bref il y a un certain flou. Puis surtout à cause de l'abondance d'actions et de plusieurs invraisemblances qui m'ont fait bondir. Mais Etat d'urgence est un thriller qui fait son job.

Echec et Mat de Stephen Carter

Echec et mat

Le juge noir Oliver Garland vient de mourir. Patriarche irascible et autoritaire, républicain ultra-conservateur dont la carrière fut jadis éclaboussée par un scandale qui lui coûta sa nomination à la Cour suprême, il laisse derrière lui nombre de zones d'ombre et d'ennemis. A-t-il été assassiné, comme en est convaincue sa fille Mariah ? Emporté par une crise cardiaque, comme l'affirme la thèse officielle ?
Son fils Talcott, le seul des trois enfants Garland à partager avec le juge la passion, des échecs, se trouve entraîné dans une partie diabolique. Une terrible quête de la vérité qui va contraindre ce professeur de droit estimé à mettre en péril sa réputation en assemblant pion par pion chaque élément de la personnalité ambiguë de son père, de sa carrière, du drame qui l'a ruinée.

Un bail que ce thriller était dans ma PAL mais j'hésitais à le sortir devant la mention des échecs (je ne sais pas du tout y jouer) et devant son nombre de pages (834...) ; mais je suis dans une période où je sors le plus possible de livres de ma PAL, surtout ceux qui me tentent le moins (pour plus vite m'en débarrasser).
Et je ne compte pas garder Échec et mat... si l'histoire et l'intrigue ne sont pas trop mals, ces dernières sont noyées par tout un tas d'informations complexes, compliquées et hors de ma portée, concernant les personnages. Dans ce roman, il y est énormément question de la position de la classe bourgeoise noire aux États-Unis, appelée (d'une façon que j'ai trouvé affreuse) l'obscure nation - en opposition à la même classe blanche, appelée la pâle nation. On y fait beaucoup mention d'éléments juridiques, du regard des noirs sur les noirs qui ont réussi mais aussi sur les blancs qui les méprisent toujours, et sur les noirs qui méprisent également les autres noirs, bref, je n'ai vraiment pas tout compris et ce n'est pas du tout amené clairement par l'auteur. Je n'ai même pas compris s'il était pour cette classe bourgeoise ou au contraire s'il la méprisait aussi. Et c'est cela qui m'a perdu et qui a fait que j'ai sauté de très nombreux morceaux du livre, je ne fais pas ça souvent mais là, c'était ça ou bien j'abandonnais tout.
Présenté comme un chef d'oeuvre, je pense que c'est un roman qui s'exporte très mal, je pense, à cause de cet aspect très propre à l'Amérique.

logoLogo Dames en noir