Déborah et David Pennac forment un beau couple : jeunes, beaux, riches. Ils auraient tout pour plaire si le comportement à l'ancienne de Déborah ne faisait se poser des questions à son entourage. Elle ne travaille pas et se concentre entièrement à son mari et veille à son bien-être.
Les choses vont dégénérer quand le frère de David, Nicolas, un homme séduisant et moins psychorigide que son frère, vient s'installer chez eux après la disparition de sa femme.

Tout pour plaire

Attention cet article contient des spoilers !

J'aurais pu littéralement adorer ce livre, je m'attendais même à l'adorer mais malheureusement, pour cette fois-ci, Ingrid Desjours n'a pas su me convaincre. On sent, dès le début de l'histoire, quelque chose d'un peu louche dans le couple que forment Déborah et David, une vague impression, quelque chose de diffus. Puis les choses deviennent franchement troublantes lorsque Nicolas fait irruption dans leur vie. David change d'attitude, il devient plus sombre, plus irritable, Déborah a l'impression de lui échapper. En un mot, les choses ne se passent pas très bien.
A partir de là, on aurait vraiment pu pencher dans le thriller psychologique d'excellence mais le problème, c'est que l'auteure a peut-être voulu trop en faire par rapport au personnage de Déborah et de fait notre regard de lecteur est irrésistiblement attiré vers elle. Déborah est belle, magnifique, elle envoûte tous les hommes avec ses yeux de biche dorés, personne ne lui résiste, ni David, ni Nicolas, ni Sacha, le flic qui s'intéresse à leur affaire. En plus d'être assez pénible, cet étalage d'une beauté si parfaite qu'elle en devient lisse, le personnage de Déborah devient comme un phare au milieu de l'océan. Et au lieu de l'envisager réellement comme une victime, on s'interroge un peu trop sur cette beauté fatale, cette femme parfaite... On s'interroge bien trop et beaucoup trop de pages avant la fin, j'avais deviné pas mal de choses - notamment le fameux DP de l'agenda. C'est pour moi, le plus embêtant dans cette histoire, à aucun moment, je n'ai cru Déborah victime. Et j'en suis vraiment déçue car c'est sur elle que repose toute l'intrigue.
Sinon ce thriller est très bien écrit et le personnage de Sacha est un excellent personnage, borderline mais impliqué.
Ça ne remet pas en cause les qualités de l'auteure et je continuerai à lire avec plaisir ces productions !

Logo Dames en noir

logo