J'ai de multiples choses à faire et pourtant je n'en ai pas envie. Je pourrais ou devrais poursuivre mon coaching professionnel (j'adore car je choisis toujours le bon moment pour chercher du boulot...) ou travailler sur ma thérapie et les nouveaux points de blocage mis au jour. Je pourrais ranger mon tas de papier qui attend sagement planqué sous le bureau ou sortir mes fringues de belle saison. Elles attendront. Je ne suis pas en bad mood. Je ne suis pas en mood du tout. J'erre entre deux niveaux de conscience, l'impression d'être une âme damnée, un strigoï errant sans but sur la terre. Je tiens les angoisses à distance, à peine à quelques centimètres, elles flottent autour de moi mais ne m'envahissent pas. La drôle d'impression que c'est tous les jours dimanche ou que je ne vis pas vraiment en ce moment, comme si j'étais en stand-by.
En attendant de pouvoir partir, sortir, je feuillette le livre de la France mystérieuse en cherchant notre prochaine idée d'excursion. La douloureuse sensation que les choses resteront en l'état désormais.

france_myst

Comme un immense et gigantesque besoin de sentir le vent, le soleil et même la pluie, d'entendre le bruissement des feuilles nouvelles que le printemps a fait éclore, besoin de vivre la nature, voir des animaux, entendre le chant des oiseaux, le cri du rapace dans le ciel bleu azur, monter en haut de promontoires à l'horizon dégagée et avoir le souffle coupé par l'immensité du monde.

DSC_0239

* Miro - Dans la boîte à gants