Il y a quelque chose dont je n’ai jamais parlé ici mais qui pourtant me chagrine beaucoup… je rougis.
Je ne vous cache pas que ça me gêne beaucoup de me retrouver dans ce genre de situation… je rougis pour plusieurs raisons et en face de plusieurs interlocuteurs. Je rougis devant mes proches (parents, amis, famille), je rougis face à des inconnus, face à mes stagiaires. Je rougis très souvent quand je suis face à un groupe, un dîner par exemple ou quand je parle à plusieurs personnes. Je rougis quand, à la pharmacie je demande un anti-diarrhéique. Je rougis quand je suis gênée, quand j’ai peur d’avoir dit une bêtise ou m’être trompée, je rougis quand je suis mal à l’aise, quand on me fait des compliments et pour tout un tas d’autres raisons encore.
Dis comme ça, on dirait que je rougis tout le temps ! dieu merci, ce n’est pas le cas. C’est simplement que je rougis à cause de multiples raisons, ça pourrait être seulement quand on me drague par exemple (ce qui arrive vraiment de moins en moins souvent !) mais non, il peut y avoir des tas de facteurs déclenchants. Je suis blonde à la peau claire donc je vous laisse imaginer le carnage que c’est quand ça arrive ! je rougis bien sur du visage mais j’ai également le décolleté qui rougit aussi – ça ne serait pas drôle sinon….
Bien évidemment, j’ai d’un coup très chaud et je mets en place des stratagèmes, qui ne dupent personne, pour dissimuler - ou essayer de dissimuler – ce rougissement. Je tourne la tête, je baisse les yeux, je fais semblant de chercher quelque chose dans mon sac, je regarde mon téléphone, je toussote, j’enlève ou je mets un pull, un gilet, n’importe quoi. C’est réellement gênant d’être dans cette situation. Je n’arrive pas du tout à surmonter ce fait physique qui survient sans prévenir. J’essaye de respirer mais mon pouls augmente tellement à ce moment-là que franchement c’est peine perdue !
Le pire dans cette histoire, c’est ces petits malins ou petites malignes qui non contents de me voir rougir, s’exclament « oh là là mais t’es toute rouge !!! »
Dans ces cas-là, j’ai vraiment vraiment envie de leur éclater la gueule ! si on rougit, c’est déjà qu’on est terriblement gêné, je n’ai pas envie que tu m’enfonces la tête dans le caca encore plus. Je ne comprendrais jamais les personnes qui ont ce genre de réactions…
Je ne sais pas comment je pourrais faire passer ce genre d’ennui… j’aimerais vraiment ne plus rougir mais je ne sais pas si c’est possible. Alors heureusement, je ne suis pas (encore) éreutophobe car je n'ai pas peur de rougir mais je n'aimerais pas le devenir. Et c'est un point que je vais travailler avec ma psy dans les prochaines séances.

Est-ce que vous, vous rougissez ? ou avez-vous réussi à vous débarrasser de cet épineux problème ?

What I Be Project by Steve Rosenfield Photography