Il y a 5 ans, j'avais été choquée par les intempéries sur la Côte d'Azur... cette année, je n'en ai pas encore parlé ici mais ce que je ressens est encore pire. Il y a 5 ans, le bilan avait été terrible, aussi bien humain que matériel. Ici, c'est encore plus terrible car beaucoup de maisons ont été entièrement détruites ou emportées, il n'en reste rien. J'ai regardé, sidérée et triste, les images des Vallées. Des Vallées que je connais, dans lesquelles je me suis baladée, j'ai arpenté ces villages et ces routes, j'ai contemplé émerveillée ces lieux naturels majestueux. Majestueux et si sauvages. Ces paisibles torrents sont devenus furies et ont tout emportés, les hommes, les routes, les animaux, les ponts, les moyens de communication...
Je ne sais pas si un jour le paysage pourra retrouver la sérénité qui était la sienne, je sais que j'ai le cœur gros en pensant à tous ces morts et disparus, à tous ces gens qui ont tout perdu, qui sont coupés du monde et à la difficulté de vivre dans ce paysage dévasté.
Pour avoir vu pas mal de photos, notamment d'amis pompiers qui sont allés sur place, on dirait qu'il y a eu un bombardement tant tout est ravagé... Mon cerveau a beau savoir que cet endroit correspond à celui-ci, il n'arrive pas à faire le lien entre les images que je vois et les souvenirs que j'ai...

AFP/Valery Hache

AFP/Valery Hache

©Dragon 06

EPA/MAXPPP/Sébastien Nogier

©Valery Hache

Photo Laurent Carré pour Libération
je me suis garée sur cette route pour aller au Rallye de Monte-Carlo il y a quelques années... 😱😌