Un bon mois sans venir sur mon blog, ni sur les vôtres, comme une désertion. Je regrettais il y a quelques temps de ne pas savoir mettre mon cerveau sur pause, le soir, la nuit et qu’il continuait à travailler alors que je voulais désespérément me reposer. Il créait des textes à n’ne plus finir des idées de textes, des idées d’articles, des choses à écrire, des choses à finir.
Depuis plusieurs mois, mon cerveau me laisse tranquille, écrasé de fatigue. Et aujourd’hui, je regrette de ne plus le voir s’activer le soir. J’aimerais avoir de nouveau une place pour de l’inspiration littéraire. Depuis le confinement de l’an dernier (le premier) où j’avais participé à un atelier littéraire avec un groupe d’amis et de connaissances, je n’ai pas été super active, ni super productive. Tout s’est enchaîné : déménagement – cartons – travaux – aménagement – installation – cartons – travaux - plus pas mal de travail, mon cerveau est en bouillie et ne répond plus. Ce week-end, je profite d’une pause de 5 jours et mon esprit retrouve un peu des sensations. Je n’ai pas eu le temps de faire mon bilan d’avril, il y aura donc un double bilan fin mai/début juin. Mon rythme de lecture a considérablement baissé en avril mais reprend un peu des couleurs ce mois-ci.
Sinon j’ai profité de dose supplémentaire et j’ai eu la chance de me faire vacciner au début du mois ! quand on m’a appelé, j’étais hyper heureuse, on aurait dit Noël ^^ Je ne sais pas si ça résoudra tout mais au moins je n’aurais presque plus peur en voyant mes parents. Je vais essayer de profiter du week-end pour programmer quelques articles, je vous dis donc à très vite !

2ac225a25ed873f2b592957a58356156