Mon téléphone vient de sonner. Une alerte du Monde pour m'informer que « Valérie Pécresse ne donnera pas de consigne de vote au second tour »
Consternation.
Nous sommes à deux jours du premier tour de l'élection présidentielle et j'ai peur. Le spectre de l'extrême droite est là, tellement là que ce n'est plus un spectre, c'est presque une réalité tangible. On est aujourd'hui très loin de l'unité de 2002 après le choc du 21 avril. Je me rappelle de ce jour comme si c'était hier, l'angoisse, la tristesse, l'accablement et la révolte. Les manifestations dans mon lycée et un peu partout, le monde politique appelant à faire bloc contre l'extrême droite. Aujourd'hui, 20 ans après, le RN n'a jamais été aussi proche de l'emporter et on dirait que ça ne dérange plus personne. Ça n'inquiète plus personne. Il y a la guerre en Ukraine depuis des semaines et personne n'a parlé des liens du RN avec Vladimir Poutine (sources : France 24 - Le Monde 2016 - Mediapart). Pas de problème.
Visiblement qu'un parti ultra-conservateur, rétrograde accède au pouvoir ne choque plus grand monde. On s'est habitué. Mais moi, putain, je peux vous le dire, ça m'angoisse carrément. Personnellement, je suis pour Macron, comme je l'ai été il y a 5 ans dès le premier tour. Mais au fond, ce n'est pas tellement le sujet (je suis pour Macron, je ne suis pas d'accord avec tous ces choix, mais c'est pour moi - de loin - la meilleure option sur plusieurs plans). Les Français aujourd'hui se disent qu'entre Macron et Le Pen, ben finalement, Le Pen ça serait aussi bien. Et ça, ça me rend folle ! N'importe quoi vaut mieux que les extrêmes.
Je comprends qu'on puisse en avoir marre de la politique. Mais que chacun regarde seulement les choses pour sa petite vie personnelle sans voir l'intérêt général, l'ensemble global m'atterre. Les gens qui n'iront pas voter parce que pour eux, Macron et Le Pen c'est pareil font une énorme erreur. Car non, ce n'est pas du tout pareil. Et si vous pensez que le fait que le RN au pouvoir n'aura aucune incidence sur vos vies, vous vous trompez. Il y a certes des outils gouvernementaux pour nous protéger mais on ne peut pas savoir s'il n'y aura pas des changements fondamentaux dans la Constitution pour les contourner. Je vous invite à consulter cet article du Monde : Marine Le Pen : un programme fondamentalement d'extrême droite derrière une image adoucie
J'ai peur que les voix pour Zemmour se reportent sur Le Pen au second tour, que ceux qui ont voté à droite, à gauche ou écolo ne donnent pas leur voix à Macron et que dans 15 jours tout bascule.Il y a 5 ans, j'avais déjà eu cette peur, maintenant, elle semble plus forte encore car deux personnalités d'extrême droite sont devant la plupart des partis politiques. Je l'avais déjà dit en 2017, plus que jamais, maintenant il faut faire le bon choix.