Bon, il faut que je vous parle de quelque chose qui m'obsède depuis plusieurs semaines maintenant et qui me rend folle ! j'ai un crush, j'ai un putain de crush et je suis dramatiquement en galère. C'est un gars que je connais pas mal, un ancien gars de notre bande de copains ; à un moment donné, on se voyait souvent, depuis quelques années, on s'était perdu de vue. Avant que je ne craque sur lui, on s'entendait plutôt bien mais il n'y avait rien d'autre. Depuis un peu plus d'un an, il a changé de boulot et je le croise beaucoup plus. Heureusement, mon attirance pour lui ne date pas d'un an ! Ça m'a réellement surprise car cet hiver, je le voyais déjà pas mal en ville (pour le boulot, je circule très souvent) et rien. Et là, paf d'un coup, au détour d'un virage, ça me fait un trou noir quelque part qui aspire tout et qui me donne qu'un objectif : penser à lui.
Je ne sais pas si ça vient de ce boulot justement où il porte un uniforme – personnellement, c'est peut-être cliché, mais les uniformes sur moi, ça m'a toujours fait beaucoup d'effet – ou si ça vient d'autre chose mais chaque fois que je le vois, ça me met dans un état pas possible ! mais genre pas possible, j'ai le feu partout. C'est une véritable catastrophe... car quand je dis que le rencontre très régulièrement, c'est plusieurs fois par semaine, voire par jour. Du coup, j'ai vraiment du mal à ne pas penser à lui. Je pense vraiment trop à lui, surtout quand je suis au volant et comme je suis souvent seule au volant...

Source: Externe
voilà, plus ou moins, à quoi je pense quand je le vois !

Je ne sais pas ce qui se passe, mais quasiment chaque fois que je prends la voiture et/ou que je vais en ville, je le vois. Alors il y a des fois où on se salue de loin, d'autres fois de plus près, des fois où je l'aperçois juste de loin (et je pense que lui aussi, sans dire qu'il est sur moi, je sais qu'il reconnaît ma voiture par exemple). C'est dément car des fois, je vois une silhouette de loin, et direct je sais que c'est lui. C'est très déstabilisant car j'ai déjà eu des crushs avant mais bon ça durait un jour ou deux et basta, là...
D'un côté, je ne veux plus le voir ni le croiser. D'autres fois, je n'en suis pas encore à faire le tour de la ville pour le rencontrer mais honnêtement c'est pas loin !
Je l'ai croisé ce matin, j'ai ralenti pour dire salut et depuis, je me repasse le film en me disant que j'ai vraiment été gourde à sourire comme une idiote juste pour dire bonjour, je n'arrête pas de me dire que j'ai été ridicule, digne d'une gamine de 14 ans. Mais voilà, quand je l'ai vu, j'ai pas pu m'en empêcher...
J'ai acheté de la nouvelle lingerie et si je dois être totalement honnête, je me suis demandée ce qu'il en penserait s'il me voyait avec ! ce qui est stupide car il ne se passera jamais rien, enfin si demain, il me fait des avances, je ne suis pas certaine de résister.
Quand je vois son corps bronzé et musclé dans son uniforme, y a un truc qui me prend à l'intérieur du ventre et qui remonte jusqu'à bloquer ma respiration, je me sens mal et à la fois tellement bien. J'espère qu'il va m'envoyer un message, ce qui ne risque pas d'arriver vu qu'il n'a pas mon numéro (et,   au vu de ce que je ressens,  c'est tant mieux !). Vivement qu'on parte en vacances pour que je m'éloigne et n'y songe plus autant...
En plus, s'il pouvait arrêter de me faire un super sourire chaque fois qu'il me voit ou ne plus penser à me faire coucou, ni à laisser des mots sur mon pare-brise, ça m'aiderait !! une fois que je l'ai vu, je souris comme une imbécile dans la voiture pendant 10 minutes... On dirait Rory avec Jess dans Gilmore Girls !

Source: Externe