13 août 2007

Et après…

Je connaissais pas ce cher monsieur aux airs de Mark Wahlberg, ce prof d’économie qui s’est mis à la littérature ; puis je suis allée au Forum Cinéma et Littérature à Monaco et je l’ai vu comme je vous vois, si si en vrai de vrai ou en chair et en os comme vous préférez. Son livre Et après… va être adapté au cinéma avec dans le rôle principal…………….Romain Duris ! et voila mes oreilles étaient aux aguets et je me disais que si mon cher Romain allait jouer dans son adaptation c’est que ça devait être bien.Donc j’ai acheté le livre, déjà... [Lire la suite]

05 juillet 2007

Des mots des autres

- On ne peut vous pendre qu'une fois de Dashiell Hammet- Le voile noire d'Annie Duperey- La glace noire de Michael Connelly- L'ami retrouvé de Fred Uhlman- Mateo Falcone de Mérimée- Comme des héros sans guerre de Stephen Carrière - Le roman des jardins d'Alexandra Jardin- Puzzle - Othello de Shakespeare- Qui a tué Daniel Pearl ? de BHL- Le premier cavalier de l'apocalypse de John Case- Vous revoir de Marc Lévy- Les arcanes du chaos de Maxime Chattam- Le diable s'habille en prada de Lauren Weisberger- Créance de sang de Michael... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 13:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
29 mai 2007

D'une page à l'autre....

*les 4 livres de mon enfance :- Fantômette de Georges Chaulet (en collection Bibliothèque rose) j’adorais la série qui passait à la télé, après je jouais à Fantômette sur mon canapé avec ma soeur- Le club des cinq d’Enid Blyton (en collection Bibliothèque rose)- Martine, petit rat de l’opéra de Gilbert Delahaye - Yoko Tsuno, le dragon de Hong Kong de Roger Leloup (le 1er que j’ai lu après j’ai acheté toutes la série) *les 4 livres de mon adolescence :- Leçons de piano et pièges mortels de Robert Lawrence Stine (collection Chair de... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 17:18 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
30 avril 2007

La loi de Maât

"- L'essentiel, n'est-ce pas Maât ?- Maât donne la bonne direction, elle est le gouvernail de la barque communautaire, le socle du trône, la coudée parfaite et la rectitude l'être. Sans elle, rien de juste ne peut être accompli.- Mon père...- Quelle inquiétude te ronge ?- Serais-je à la hauteur de ma tâche ?- Si tu n'es pas capable de t'élever, tu seras écrasé. Le monde ne saurait tenir en équilibre sans l'action de Pharaon, sans son verbe et les rites qu'il célèbre. Si l'institution pharaonique disparaît un jour, à cause de la... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 11:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 avril 2007

Je voudrais que Quelqu'un m'attende Quelque part

d'Anna Gavalda, forcément. Un titre pareil, ça ne peut que venir d'elle.12 Nouvelles. C'est le genre de livre aigre-doux, qui nous fait passer, d'une page à l'autre, des larmes au rire. Entre les deux, des sourires.Ecrit par une femme, du côté d'un homme, puis d'une femme de nouveau. Des histoires quotidiennes de gens normaux. Je crois que je préfère celles où le personnage qui parle est un homme.Pendant des années et I.IG sont celles qui m'ont fait le plus pleurer.Permission est sans doute celle que j'ai préféré. "Là, il lui... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 15:35 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
05 mars 2007

Le Parfum

"A l’époque dont nous parlons, il régnait dans les villes une puanteur à peine imaginable pour les modernes que nous sommes. Les rues puaient le fumier, les arrière-cours puaient l’urine, les cages d’escalier puaient le bois moisi et la crotte de rat, les cuisines le chou pourri et la graisse de mouton ; les pièces d’habitation mal aérées puaient la poussière renfermé, les chambres à coucher puaient les draps graisseux, les courtepointes moites et le remugle âcre des pots de chambre. Les cheminées crachaient une puanteur de... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 19:32 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

09 février 2007

Un fiancé qui a du chien ?

est le dernier livre que j'ai lu, bien loin de mes littératures théoriques estudiantine ! Roman d’amour à l’anglaise, bien écrit, à la fois drôle et triste ; il est de ces romans que j’aime lire l’été au soleil.J’aime quand le garçon et la fille qui se cherchent depuis le début du bouquin, commencent à sortir ensemble, qu’il l’embrasse pour la première fois. C’est souvent idyllique mais je trouve que dans le fond c’est assez réaliste.«  Nous dérivions, à quelques centimètres de distance. Je n’osais pas rompre le silence.- ... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 16:26 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 décembre 2006

Un aller simple

Lu en 2 jours, Goncourt 1994.J'ai trouvé ça assez différent de l'autre Van Cauwelaert que j'ai lu (Attirances). Plus grave mais pas écrit dans un style dramatique, souvent dérisoire, parfois drôle mais dans le fond triste à chaque page.Lu pour mon cours sur l'altérité et les figures de l'Autre, lu pour moi aussi. Mais je trouve que ça ressemble plus à des quêtes d'identité, d'origine que des relations aux autres. Ca veut peut être dire que j'ai rien compris à mon cours si c'est lié.C'est sûr qu'il ya des relations aux autres, logique... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 11:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 septembre 2006

d'Elle à Elle

J'ai finis de lire ça Ca m'a rappellé ça Et ça m'a fait penser à Elle et à ça Et maintenant j'ai envie de lire ça "Petite, je voulais devenir Dieu. Très vite, je compris que c'était trop demander et je mis un peu d'eau bénite dans mon vin de messe : je serais Jésus. j'eus rapidement conscience de mon excès d'ambition et acceptai de "faire" martyre quand je serais grande. adulte, je me résolus à être moins mégalomane et à travailler comme interprète dans une société japonaise. Hélas,... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 15:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
30 août 2006

l'Ere du Verseau

L’amertume d’avoir encore fini un livre. Encore un.C’est une histoire de sexe et de sang, c’est l’histoire d’une mère et d’une fille, d’une secte et d’astrosophie. C’est un roman dans le livre qui ne font qu’une seule et même histoire.Une mère qui part retrouver sa fille. Sept ans après avoir surmonté la douleur des « Je te hais » de celle-ci. Brigitte, Mathilde. Marie, Ambre.Et la spirale des événements, incontrôlable. Une fuite en avant. Des souvenirs, des crimes.