21 décembre 2004

Ce soir...

Ce soir, il est tard, je n'ai pas envie d'aller me coucher, sentir les draps froids, personne dedans. C'est la fatalité qui m'a conduite ici. C'est elle qui me conduira à toi. J'y crois encore et toujours, je ne peux pas m'en empêcher. Plus je vais haut dans mon espoir, plus la chute sera difficile. Mais pourquoi je devrais chuter ? pourquoi ce petit déraillement dans notre chemin droit ne pourrait nous être bénéfique. Une erreur, un doute peut survenir à tout moment, surprendre n'importe qui. C'est pas pour rien qu'on dit... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 01:44 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 décembre 2004

Reflexion :)

Why Study ? The more I study The more I know The more I know The more I forget The more I forget The less I know So why study ?
Posté par Zofia à 15:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 décembre 2004

Poème nocturne

Ton visage s'efface Sans fin, je veux le retenir Ne t'en va pas, Je sais qu'on se retrouvera Encore  une fois, m'endormir aux creux de tes bras Sentir ton odeur M'envelopper de ta chaleur Que le temps se fige sur cet instant Oublier le passé, ignorer l'avenir Juste vivre un moment de plaisir Décupler nos sens pour les moments perdus A trop vouloir chercher une issue Juste une réunion de nos deux corps Encore une fois Peut-être pour toujours...
Posté par Zofia à 10:19 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
18 décembre 2004

Jeudi dernier, j'ai essayé dans un ultime espoir de le récupérer. Je n'ai pas eu les résultats que je désirais, plutôt le contraire, surtout de la frustration. "Tu comptes toujours autant qu'avant pour moi". C'est gentil ça, mais tu veux arrêter. Je comprends plus. Du coup, j'ai passé ma soirée à pleurer à écouter des chansons d'amour triste à fond dans mes oreilles, à m'en déchirer les tympans. Toute la soirée, une bonne partie de ma nuit. Puis, je me suis reprise. Conquérante serait mon nouveau mot d'ordre. Je ne pensais... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 16:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 décembre 2004

Je rêve d'évasions, de voyages, de nouveaux paysages... Les mots s'envolent, les écrits restent... Quand on me blesse, comme un animal traqué, je me terre, muette et souffrante... Je rêve de pluie d'étoiles, d'arc-en-ciel... Je rêve de choses utopiques...
Posté par Zofia à 22:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 décembre 2004

Firenze

Posté par Zofia à 22:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 décembre 2004

Sensation, Rimbaud

Par les soirs bleus d'été, j'irai dans les sentiers, Picoté par les blés, fouler l'herbe menue : Rêveur, j'en sentirai la fraîcheur à mes pieds. Je laisserai le vent baigner ma tête nue. Je ne parlerai pas, je ne penserai rien : Mais l'amour infini me montera dans l'âme, Et j'irai loin, bien loin, comme un bohémien, Par la Nature, - heureux comme avec une femme.
Posté par Zofia à 22:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 décembre 2004

Questions cons

Quelle heure est-il : 19h20 Prénom : Zofia ici…                 Date de naissance : 10 septembre Signe du zodiaque : vierge               Age : 19 Tatouages : oui Dans quoi vis-tu : Dans une maison. Incroyable, hein ? Pepsi ou Coca ? ni l'un, ni l'autre Bière ou vin ? les deux, du moment qu'ils sont alcoolisés, un plus pour le blanc Ton livre de chevet : le diable en tête de... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 19:19 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 décembre 2004

Revenir, Redevenir...

Je m'évade de ma vie en lisant les votres. Du coup le fait d'être séparé de tout pour cause de modem non encore arrivé, est très pénible, je me sens seule. Mais je reviens, je suis là pour 15 jours que je vais mettre à profit pour revenir un peu dans le monde des blogs qui m'en tant manqué que je ne sais presque plus blogger. J'ai peur de sortir, je rencontre trop de fous, d'ailleurs je ne sors plus sans ma bombe lacrymo et je cherche un cran d'arrêt. J'ai la trouille, c'est une fatalité. Ve veux revenir au temps où... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 15:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2004

Renaissance

03.12.04 Avant quand je prenais ce train, ça voulait dire que j'allais te revoir et que tu allais me serrer contre toi. Avant quand je prenais ce train, je m'arrêtais à A., ensuite ce fut à M. Aujourd'hui, j'ai pris ce train, je vais quelque part. Tu n'y es pas, ce quelque part devient nulle part. Trop de monde dans ce train, je suis là, souris parmi les chats. Faut que je me fasse à l'idée qu'on ne se verra plus, plus jamais… Des cheveux blonds étalés sur un oreiller, je croyais que ... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 12:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]