21 octobre 2020

Je suis Samuel

Charlie, il y a 5 ans. Samuel, aujourd'hui. Entre les deux, beaucoup (trop) de morts. Comme à l'époque, je suis affectée. Comme à l'époque, je pleure devant les infos. Et surtout, je m'interroge sur le futur. En tant que formatrice, est-ce que demain si j'aborde la notion de liberté, ou celle de religion dans un de mes cours, que risque-t-il de se passer ? et pour autant, il ne faudra pas se taire. De manière générale, comment l'école va pouvoir continuer alors qu'elle se heurte à l'obscurentisme ? Devant une barbarie aussi lâche que... [Lire la suite]