19 février 2012

Ceci n'est pas un homme

Depuis maintenant sept mois qu'on se le tape tous les week-ends, ainsi que toutes les vacances, j'en suis arrivée à le considérer comme une plante verte. En effet, on ne peut même pas dire de lui que c'est un pique-assiette car il ne mange et ne boit presque rien. Ce n'est même pas un bon vivant. En revanche, il est là, assis, un peu voûté. Immobile. Si-len-cieux. La famille lui pose des questions, il baisse les yeux et ricane bêtement. Il est là, vaguement vivant, inerte. Une plante verte. Un élément du décor, comme un tableau... [Lire la suite]