21 mai 2009

Improbabilité

Raphael restera de l’ordre du fantasme, de l’inaccessible. Et c’est aussi bien ainsi.Une fois que j’ai réalisé cela, j’ai pu basculer dans la fiction.J’avais commencé à écrire, ça portait des titres mystérieux mais je considérais plutôt ceci comme une sorte d’autobiographie. Une partie d’une histoire personnelle qui n’a jamais eu lieu.Mais là, ça a changé. Les noms sont devenus des personnages auxquels j’ai crée une histoire propre, fournie, approfondie.Le fictif et le réel se mélangent au point de se fondre. Et c’est mieux comme... [Lire la suite]