02 février 2011

Pardon sans discussion

Contrairement à ce que dit Saez que les filles bien trop souvent elles oublient d’être gentilles, je suis plutôt à l’opposé de cette phrase. Je serais même du genre super gentille. Et comme dans Les chemins de la liberté, c’est mon point faible, ma faille, ce qui me perdra. Ma gentillesse.Celle qui me permet de tout pardonner, de tout effacer, de faire du bien alors qu’on m’a fait du mal, et de me faire à nouveau marcher dessus. Ça devient une habitude. Ce n'est pas encore une source de plaisir. Mais à la longue, c'est quand même... [Lire la suite]