04 décembre 2014

Obscurité

J'aime quand tu m'embrasses dans la pénombre de la chambre à coucher, sentant le propre, l'after-shave, et le matin. Il est 4h15, 4h30, si tu es en retard, ce qui n'arrive presque jamais. Les cheveux encore humides de la douche, tu poses un genou sur le lit, tes doigts caressent mes cheveux jusqu'à ma nuque. Tu poses légèrement tes lèvres sur les miennes. J'aime sentir ce goût dans la délicate torpeur du sommeil. Il ne fera pas jour avant plusieurs heures. La porte s'ouvre et se referme, le verrou tourne deux fois. Morphée me rattrape... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 11:27 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

09 octobre 2013

Insomnies

Je ne dors pas, plus, peu ou mal. Je garde les yeux bien ouverts, je pense au manque. Au manque d'argent, à celui qu'il faut trouver pour survivre, à celui qu'il faut gagner pour combler le découvert, à celui qu'il faut pour après, pour toutes les choses à payer en plus. Ca me garde bien éveillée, très très bien éveillée. Je ne dors plus, je mouline. Je commence à connaître par coeur les prévisions météo pour toutes les destinations possibles dans le monde mais à 2,04€ le texte, il m'en faudrait 500 par mois pour arriver à un minimum... [Lire la suite]
22 mars 2013

Rêves Démentiels

Ceux qui me lisent depuis un certain temps savent que mes rêves sont souvent étranges, compliqués et relativement longs. J’y accorde un grand intérêt, j’aime m’en souvenir, me fixer dans leur étrangeté, conserver au réveil un peu de cette atmosphère si spéciale.La plupart du temps, je rêve toutes les nuits et je m’en souviens presque à chaque coup. Il m’arrive même de rêver beaucoup de fois dans une nuit – non je ne me repose jamais ^^ L’autre nuit, j’ai d’abord rêvé que je vivais avec une grande famille américaine dans leur belle... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 14:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 décembre 2011

L'obscurité suspend tout. Il n'y a rien qui puisse, dans l'obscurité, devenir vrai.*

Le jour s'en va, la tête sur l'oreiller, étendue. Détendue. J'arpente les galeries du sommeil, de l'oubli. Je crois que Morphée va m'accueillir. Les yeux clos, je suis calme. Le contexte est idéal. Puis, je me mets à penser, à réfléchir, à élaborer, à rédiger des textes, des articles. J'écris mes histoires, j'en bâtis les récits. Le corps est assoupi mais mon esprit travaille, intensément, avidement. Il n'y a pas de répit à cette heure-là.  C'est au creux des heures perdues que mon inspiration est la plus vive. Dans la douceur... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 16:26 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
04 octobre 2011

Je veux qu'il fasse nuit. Je veux qu'il pleuve. Qu'il y ait un terrible orage, éléments déchaînés, des éclairs partout. Et que je sois blottie dans un fauteuil doux à lire un bouquin de Maxime Chattam.Toute la nuit.
Posté par Zofia à 13:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 juillet 2010

Pour vivre heureux, vivons dans le noir ?

Il fait gris, le ciel est bas et j'entends le doux résonnement de la pluie qui tombe contre les carreaux. Il est 11 heures ou peut-être 15 heures. Je suis allongée sur la table du kiné, une poche brûlante plaquée sur mon épaule droite. En face, l'immeuble est rose. Un panneau « à vendre » est accroché fièrement sur un balcon au deuxième étage. Les semaines ont passé. Un panneau « vendu » se dresse encore plus fièrement sur ce même balcon. Le store est ouvert, la lumière éteinte. Dans sa contradiction, cet appartement me fait penser à... [Lire la suite]
13 avril 2009

La nuit tombera. Et je n'aurais même pas peur.

Je vis mes derniers instants dans mon 26m², mes derniers jours, ces deux ou trois semaines. Je vis ces derniers moments et je ne sais pas ce que je ressens. De la peur, de la joie, de l’impatience, du mystère, de l’envie. C’est un peu tout mélangé, comme un conglomérat de sentiments. Des envies imprécises. Je vais quitter cet endroit, qui n’a vu passer que trois hommes, des dizaines de soirées et quelques prises de tête et crises de larme. Je m’en vais, j’ai tellement attendu que j’ai du mal à croire que ça arrive. Je m’en vais et je... [Lire la suite]
25 février 2009

Le passage de la Nuit

C’est le premier livre de Murakami que je lis et je me demande si tous ses romans sont écrits avec le même style. Quelque chose d’assez scénarisé, très détaillé, presque décortiqué mais qui ne s’embarrasse jamais de tournures pesantes. Ce qui ne nuit en rien à la qualité du livre.Le temps d’une nuit donc, le lecteur est happé dans le monde tokyoïte où il croise toute une galerie de personnages dont les histoires sont des fils qui s’entremêlent sans fin.  Point central de ce récit : Eri et Mari, deux sœurs, aux relations... [Lire la suite]