01 juin 2014

Au creux de la vague

Il y a super longtemps que je n'avais pas ressenti une si grande solitude, profonde et bouleversante. Je me sens seule, tout le temps, quand j'ouvre les yeux et quand je les ferme dans l'obscurité de l'appartement. Je me sens seule parce que quand je me réveille, il est déjà levé, parce que je n'ai personne chez qui je peux me réfugier. Parce qu'en dehors de ma mère et de ma soeur, j'ai aucune bouée féminine à proximité à laquelle me raccrocher. Je me sens seule parce que je travaille seule, parce que je n'ai presque pas de collègues... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 14:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 janvier 2014

Si je fais les choses en solitaire, c'est parce que j'y suis contrainte, en aucun cas parce que j'aime ça.
Posté par Zofia à 15:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
19 juin 2010

Samedi noir sur les ondes de Tokyo

J'pourrais être au Japon, ou en Chine. Mais non, je suis chez moi, sur mon lit fait à la va-vite. Saez va redevenir mon amant de mes nuits solitaires, entre deux sanglots j'écouterais sa voix déchirante, dans l'obscurité du silence.Oh rien n'est fait certes et je ne pars pas vaincue mais...C'est un samedi noir, dans tous les sens du terme. Il y a du vent et j'ai mal aux yeux d'avoir trop pleuré. Où va-t-on ?Le gouffre, la côte, la plaine, la peine. Il a pris les bières au frigo et il a fuit. Et moi je suis là comme une conne à vouloir... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 13:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 décembre 2009

Orbite solitaire

C’est à ce moment-là que j’ai compris. Compris que nous étions de merveilleuses compagnes de voyage l’une pour l’autre, mais en fait à la façon de blocs de métal solitaires, qui suivent chacun leur trajectoire. Vu de loin ça paraît aussi beau qu’une étoile filante ; seulement, dans la réalité, nous ne sommes que des prisonniers, enfermés dans nos habitacles de métal respectifs, incapables d’aller où que ce soit. De temps en temps, les orbites de nos satellites se croisent, et nous parvenons enfin à nous rencontrer. Nos cœurs... [Lire la suite]
27 juillet 2009

Double Je

Pour la première fois depuis que j’ai emménagé, j’ai passé deux jours seule.J’en suis contente, j’en avais même besoin. Pour m’approprier les lieux. Faire comme si c’était uniquement chez moi pour deux jours. Et ça marche. Je m’y sens bien. Je me sens chez moi. Autant que chez nous.C’est étrange d’emménager dans un nouvel espace, c’est parfois long pour qu’il devienne vraiment à soi. Et le processus est encore plus étrange quand on s’installe à deux. Certaines personnes, une fois en couple, oublient qu’ils sont une unité avant d’être... [Lire la suite]