04 février 2014

Il était une fois, un lundi matin

Hier j'ai pris la voiture, il n'était même pas 7h du matin. Et à 7h, il fait encore bien noir et bien froid. Et le lundi matin, les gens en voiture sont juste tarés !Ca a commencé par une conne qui a grillé un stop et m'a coupé la route, pas à 30 mètres hein mais plutôt à 2/3 mètres puis une autre qui a grillé la priorité dans un rond-point, tellement proche que j'ai dû tourner le volant pour l'éviter et que j'ai failli me prendre une bagnole qui arrivait en face. Entre temps j'ai roulé sur une énorme pierre, ça a fait un putain de... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 10:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 avril 2011

La nuit

De la terrasse elle voit le ciel voilé, pas une étoile, que des nuages fins qui ont amenés la pluie. Ils sont enfin rentrés. La route du retour lui a paru durer une éternité. D'abord il y a eu la pluie, battante, violente, qui cognait si fort sur le pare-brise. Envoyant des gerbes d'eau de toutes parts, empêchant la vue à dix mètres devant, ils roulent au pas, un reste de fumée de cigarette flotte, les airs jazzy de Phoebe Killdeer résonnent dans l'habitacle. Puis la route de montagne dans le début de l'obscurité nocturne, les lacets,... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 21:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 septembre 2010

Top 10 de l'Eté

* [1] S'endormir au soleil sur le sable en écoutant le bruit des vagues* [2] Les feux d'artifice au bord de la mer* [3] Manger une tomate, pleine de soleil, juste cueillie du plant, sur une marche de l'escalier en pierres du jardin* [4] Rencontrer des allemands au camping, discuter jusqu'à 2 heures du matin en parlant un anglais approximatif et en buvant des Heineken pas fraîches* [5] Acheter des framboises à un vieux papi sur la place de Cahors et les manger en se promenant dans les rues tortueuses du centre-ville* [6] Regarder le... [Lire la suite]
24 juin 2009

Sur la route

Sur la route, c’est l’histoire de Sal Paradise. De Sal et de son pote Dean Moriarty, l’élément perturbateur.C’était dans l’après-guerre, une histoire d’allers-retours d’Est en Ouest, et même parfois jusqu’au Sud. Une histoire chaotique comme une route de montagne, explosive comme un excès de vitesse sur l’autoroute, rapide comme quand Dean bloque la pédale d’accélérateur, les cheveux au vent, à conduire une décapotable volée.Ce livre est un livre de voyages, de quête initiatique, de chemins parcourus. Dans un style nerveux, où les... [Lire la suite]