Avec sa famille, il n'est pas toujours facile de parler de tout. Je croyais avoir réussi à instaurer une relation de vraie confiance avec ma mère. Il semblerait que je me sois trompée.
Hier, j'ai tenté de parler avec elle d'un sujet, peut-être pas important, mais bien présent. Ma sœur a, depuis quelques mois, un copain. Dans l'absolu, je m'en fous. Sauf qu'il a 10 ans de plus qu'elle, qu'il est mou, ne parle jamais, ne sourit pas non plus, n'a aucun hobby, aucune passion, on dirait toujours qu'il se fait chier quand il est avec nous. Ajouté à cela qu'il est immature, et que pour un gars de 30 ans, il est vraiment très culcul.
Mais bon bref, tout ça, ça me regarde. J'ai appris qu'il serait là à Noël et j'ai dit à ma mère que ça me gênait un peu rapport au fait qu'il était pas très fun, que ça ne faisait pas très longtemps qu'on le connaissait mais que pourtant il était tout le temps-là. J'ai bien pris soin de dire tout cela avec des mots choisis, neutres, sur un ton posé, sans montrer vraiment ce que j'en pensais.
Immédiatement, j'ai vu que ma mère s'est fermée. Cette façon qu'elle a de se braquer et d'être sur la défensive quand elle est très très énervée, je la connais. Tout de suite, j'ai vu.
Sans beaucoup d'étonnement, elle a mis l'attitude du copain de ma sœur sur mon compte, en disant que j'avais certainement été sur la défensive avec lui et que c'était pour ça qu'il était comme ça avec moi. Qu'elle et mon père le trouvaient très très très gentil, qu'il était très très discret et que ça leur suffisait amplement ; que de toute façon, je n'avais rien à dire, que c'était comme ça point barre.
Outre le fond du sujet et ce que je pense de ce garçon, c'est l'attitude de ma mère qui m'a beaucoup surprise. Il y a peu, j'avais essayé d'en parler et elle m'avait tout de suite bloqué. Là j'ai un peu insisté et j'ai bien vu que ça ne passait pas.
Elle était vraiment énervée contre moi, très en colère, m'a engueulé. Elle a énormément défendu ce gars - qu'elle connait depuis 6 mois - comme si j'avais dit quelque chose de vraiment horrible. C'était déstabilisant car j'ai trouvé que c'était exagéré. Exagéré par rapport à ce que j'avais dit et exagéré par rapport à cette personne. Je n'ai pas compris.
D'ailleurs, je lui ai demandé pourquoi elle réagissait comme ça, pourquoi on ne pouvait pas en parler, pourquoi il n'est pas possible d'aborder ce sujet même de façon normale. Il est totalement tabou. Je l'ai interrogé, clairement : pourquoi est-ce que tu me réponds comme ça ? pourquoi est-ce que tu veux pas en parler ?
Je ne voulais pas revenir sur le fond du sujet mais sur les raisons qu'elle a d'être sur la défensive à chaque fois. Elle s'est butée. Son visage s'est fermé, ses yeux me lançant des putains d'éclairs, comme si j'avais été beaucoup trop loin, comme si j'avais été insultante ou grossière alors que j'avais simplement donné mon avis. "Tu ne me répondras pas hein c'est ça ?"
Réponse implacable : "Non il est hors de question que je réponde à ça"

Ca me rend totalement perplexe, jusqu'à aujourd'hui, on parlait de tout (ou presque) sans problème. C'était ouvert. Et même si il arrivait qu'on ne soit pas d'accord, on a toujours pu parler calmement, normalement, même sur des sujets beaucoup plus graves que le copain de ma sœur. C'est cette différence, cette disproportion entre le sujet et sa réaction, que je trouve étrange et qui me laisse dubitative.
Est-ce parce que finalement nous n'avons pas une relation aussi privilégiée que j'avais cru ? Ou parce qu'elle ne veut pas en parler car malgré ce qu'elle dit, elle a du mal avec lui aussi ? Ou parce qu'elle ne veut plus que je critique quelque chose qui est en rapport avec ma sœur, pour la protéger de moi ? Ou pour une autre raison qui m'échappe...
Je crois que je ne saurais jamais, j'ai le désagréable pressentiment que cela se passera comme ça à chaque fois. Enfin de toute façon, il n'y aura pas de prochaine fois.