Revoir un Printemps

01 février 2023

Bilan de Janvier

7153fcd8e470c34de680d6de8f67e77e

Mon précédent bilan date seulement d’une dizaine de jours, j’ai fini l’année en retard mais j’essaye de commencer celle-ci à l’heure, d’où ces deux bilans assez rapprochés. Espérons que je tienne sur la durée (les bilans du blog en temps et heure, plus d’articles sur le blog et les bilans mensuels sur mon bujo – il n’est pas question de bonnes résolutions ici, mais ces trois points sont ceux que j’aimerais vraiment améliorer cette année). Bref. Janvier donc. L’impression qu’à peine commencé, janvier est déjà terminé. Le début très speed mais ça s’est aplani sur le reste du mois donc finalement, ça donne quelque chose de complet mais pas submergé et c’est plutôt cool. Quelques sorties qui m’ont un peu réconciliées avec la nature (mais la saison de la chasse est encore ouverte…) et des petites soirées ou réunions de famille qui me font toujours du bien. Quelques petits points qui m’ennuient mais j’essaye de me concentrer sur le reste. Des projets pour 2023 commencent à se mettre en place et notamment deux petits séjours à l’étranger dont un qui est une surprise 🤐🤫 Un soulagement surtout, la biopsie de mon père revenue négative, après son cancer il y a 3 ans, on a vraiment flippé et qu'il s'agisse d'une récidive, mais ouf, il n'en est rien et son prochain contrôle est dans 6 mois.
Je me suis inscrite à un nouveau challenge pour me « forcer » à présenter plus de chroniques de bouquins car ce sont les chroniques et non les lectures qui sont validées.

Pour ce début d’année, je n’ai pas énormément lu 3 romans, 2 nouvelles et un thriller que j’espère bientôt finir. Sauvage est en préparation pour un article (et sa préparation est bien avancée ! 🥳😅) Quant à Blackwater, je ne désespère pas de pouvoir vous en parler d’ici quelques semaines. Les deux nouvelles que j’ai lues m’ont bien marquées, chacune à leur manière.
Le bilan télévisuel est un peu plus riche ! beaucoup de documentaires ce mois-ci dont le très beau Sur la piste du lynx en compagnie de Neil Vilard et le très impressionnant, La Streif, la piste de ski la plus dangereuse au monde sur YouTube (en version plus courte - 3 minutes - une petite vidéo sur Arte : ici). Du côté des séries, c’est assez inégal. J’ai vu les 4 saisons de Whitechapel avant leur retrait de la platerforme d’Arte, ça m’a plutôt plu mais ce n’est pas un coup de cœur pour autant. J’ai absolument adoré la saison 1 de The White Lotus : frais, drôle, dépaysant, des personnages loufoques et attachants. Bref une réussite, j’ai donc enchaîné sur la saison 2, et là, cata ! j’ai détesté. Toutes les intrigues sont centrées sur la même chose : le cul. Les personnages sont pas franchement intéressants et bonjour, les clichés sur l’Italie…! Je ne sais pas qui j’ai détesté le plus : le père addict au sexe, les deux couples en vacances ensemble, les prostituées par opportunisme, l’américain gigolo. Vraiment, j’ai eu du mal à la terminer. Un peu comme pour ZéroZéroZéro, ce terme qui signifie qu’il s’agit d’héroïne extrapure, est le titre de la nouvelle création de Roberto Saviano (Gomorra) : violente, longue, bourré d’incohérences, des personnages fades et tous très négatifs, aucun nous permettant d’avoir un peu d’espoir et d’empathie. Sandman par contre était plutôt réussie et très belle à regarder. Je ne peux juger de l’adaptation mais la série est originale, la photo est magnifique, les personnages sont mystérieux et on a envie d’en voir plus.

Trois films ce mois-ci retiennent mon attention : Yesterday, The Tale et Coupez ! The Tale est plutôt difficile à regarder mais bouleversant, j’ai adoré la comédie anglaise de Danny Boyle sur la disparition des Beatles et je me suis marrée devant Coupez ! J’avoue le début m’a fait un peu peur mais après, c’était génial ! Romain Duris est vraiment bonnard dedans, tout comme le reste du casting. Et vous, ce mois de janvier ? des bons films ou des bons livres ?

Bilan de Janvier : 6 films - 5 documentaires - 4 séries - 3 livres - 2 nouvelles

janv23

janv23

Lecture en cours :

La note sensible

Posté par Zofia à 18:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

20 janvier 2023

Bilan de Décembre

Maisons-Laffitte © zofia

Au départ, je me suis dit qu'il était bien trop tard pour le bilan de décembre, mais au final, je choisis de décider qu'il n'est pas trop tard pour faire un petit retour sur mon mois de décembre.
Décembre a été comme un mois de décembre : froid, chargé et speed sur la fin. Et plutôt creux au niveau du boulot. En milieu de mois, nous sommes allés passer une petite semaine à Paris où nous avons vu de la famille que nous n'avions pas vu depuis 4 ans (merci le covid) et nous avons un peu profiter de la Capitale. Peu de balades dans le centre-ville cette fois-ci mais la découverte de deux villes en banlieue et de leur château : Maisons-Laffitte et Saint-Germain-en-Laye. Et comment vous dire, c'est loin d'être les endroits les plus moches de la banlieue parisienne ! Deux regrets cependant : le froid absolument glacial qui nous a empêché de bien profiter de l'extérieur et notamment du parc du château de Saint-Germain et l'impossibilité de visiter ce même château complètement. Je m'explique, en fait on visite le musée d'archéologie national mais pas le château en lui-même. Une bonne surprise : la visite façon Livre dont vous êtes le héros au château de Saint-Germain sur les modes de vie sous Clovis. Une retrouvaille : une soirée avec Mathilde, rencontrée grâce aux blogs.

Saint- © zofia

La quête éperdue des cadeaux de Noël. Une déception : pas étonnante malheureusement, ma sœur qui me demande d'acheter les cadeaux communs, puis un cadeau qu'elle souhaite offrir à son chéri et enfin mon propre cadeau de Noël. Bon.
Je passe sur l'après-Noël et l'avant Jour de l'an où j'ai bien regardé de près mon lavabo en rendant tripes et boyaux.
Une pause pour profiter d'une soirée aux Carrières de Lumières aux Baux de Provence. Un voyage comme d'habitude enchanteur dans cet endroit inhabituel pour admirer des œuvres d'art. Un rendu impeccable avec la scénographie, la mise en scène musical. Une envie : y retourner plus souvent.

Carrières de Lumières    Carrières de Lumières

Et puis, c'était vite le 31, pas de soirée, rien de prévu et au final, à la maison, avec la famille proche.
2023 a commencé immédiatement et sur les chapeaux de roue (d'où le bilan de décembre quasiment à la fin janvier -_-).
Côté livres et films/séries : j'ai pris plaisir à lire Écotopia dans lequel beaucoup de choses résonnent en moi, Les limbes – même si malgré le sujet, je n'ai pas été totalement convaincue, Le siffleur de nuit ou Péplum, un roman SF d'Amélie Nothomb. Un coup de cœur : La série Spirou par Émile Bravo qui est une réelle réussite.
Quatre films (c'est peu), j'avais envie de voir des films de Noël ou des comédies, j'ai donc opté pour Le Pôle Express (très bonne surprise), Premières Vacances et OSS 117, Le Caire nid d'espions. J'ai tout aimé ! Quand j'étais en mauvaise posture, j'ai aussi revu avec plaisir Le vélo de Ghislain Lambert. Io était plutôt nul mais il a l'avantage de se dérouler quasiment entièrement au-dessus de chez moi, dans un de mes endroit préféré pour me balader 🧡
Au niveau des séries, j'ai enfin commencé L'art du crime, mais problème après avoir commencé la saison 2, impossible de trouver les épisodes 3 et 4, on passe direct aux 5 et 6... donc pour l'instant, c'est en stand-by. Je poursuis tranquillement mon visionnage de Gilmore Girls ainsi que celui de The Crown et Family Business. Côté documentaires, j'ai vu Et si la terre était unique, très bien mais ce genre de reportage a toujours tendance à me faire flipper ! Le très beau Peuple des forêts mais je n'ai pas vu le dernier épisode car il commence par la destruction des forêts, des meurtres d'animaux avec des pièges tout ça, j'ai donc arrêté mais les deux premiers valent le coup.
Pas un bilan de ouf mais dans la lignée des mois de décembre. Je vous retrouve très vite pour le bilan de janvier ^^ et avant j'espère pour des articles que je compte préparer cet aprem.

Bilan de Décembre : 5 livres - 2 bds - 4 films - 4 séries - 3 documentaires

2022

2022

Lectures en cours

La porte du vent

Sauvage

Posté par Zofia à 17:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
13 janvier 2023

Challenges Les Dames en Noir 2023

On ne dirait pas mais je suis bel et bien toujours vivante ! ^^
13 Janvier et déjà sur les rotules, il faut dire que la rentrée le 2, ça pique un peu et depuis beaucoup de journées de formation avec 2h de trajet à chaque fois et encore des réunions familiales pour prolonger l'ambiance des fêtes. Du coup, pas beaucoup de temps et le bilan de décembre est un peu passé à la trappe... j'ai une grosse journée demain et un peu de fatigue pour le moment donc je ne suis pas certaine d'avoir le courage/la motivation/l'énergie pour le préparer aujourd'hui, mais sait-on jamais !
Si je suis ici maintenant, c'est pour parler de la nouvelle édition du Challenge Les Dames en Noir qui revient cette année ! Vous trouverez tout le programme ci-dessous avec les défis, précisions et autres informations. N'oubliez pas que tout challenge est fait pour partager ses lectures donc si vous participez, pensez à venir déposer vos avis sur ce billet ou les liens vers vos articles que je puisse les ajouter au récap du forum. Le miuex étant encore de participer directement sur le forum de LivrAddict où vous pourrez échanger avec tous les participants 😊 - Forum Les Dames en Noir 2023

degrade-3
Bienvenue sur ce nouveau billet pour l’édition 2023 du Challenge Les Dames en Noir !

A l’origine, crée par Zina, je continue de le faire vivre en l’organisant, et elle en y participant donsmofb (29)

Vous trouverez toutes les précisions sur son fonctionnement ci-dessous :

Le principe

> Lire des romans policiers au sens large (thrillers, polars, romans noirs etc.) écrits par des femmes. En cas de doute sur le genre, donnez le titre du roman que vous souhaitez lire et je vous répondrai le plus rapidement possible
> Les nouvelles, les écrits sous pseudonymes masculins, les lectures en VO ainsi que les livres numériques et livres audio sont acceptés
> Les romans écrits par un couple sont acceptés ainsi que les bandes-dessinées et romans graphiques du moment qu’il s’agit d’un policier
> On peut augmenter de niveau de participation en cours de challenge mais pas régresser ! Je vous change automatiquement de catégorie quand vous atteignez le palier.
> Les lectures en cours au moment de votre inscription sont acceptées

Défis

Cette année encore, je vous propose des défis complémentaires répartis sur chaque trimestre (attention ils sont décalés par rapport aux trimestres scolaires et démarre le 10 du mois)

Janvier à Avril - Au cœur de l’hiver : il fait froid, il pleut ou il neige, on lit donc un thriller qui se passe en hiver ou un pavé que l’on prendra le temps de lire au chaud sous un plaid (500 pages en grand format/600 pages en poche)
Avril à Juillet Le temps du renouveau : je vous propose une Croisière Méditerranéenne avec un thriller qui se passe dans les pays de la Méditerranée sauf en France ou de donner une deuxième chance à une auteure dont on avait pas trop apprécié la précédente lecture
Juillet à Octobre L’heure de la rentrée : lire un thriller ayant eu un Prix Littéraire ou un Premier Roman
Octobre à Janvier Jours obscurs : on vient de passer à l’heure d’hiver, Halloween approche, la nuit tombe tôt, le brouillard envahit nos rues, l’ambiance se tend, Jack l’éventreur n’est pas loin… on lira donc un thriller d’horreur ou de fantastique ou bien ayant une couverture sombre (thème foncé, éléments effrayants etc.)

Comme il y a deux propositions par thème, il n’y a plus de défis joker.
Lors de la lecture d'un livre-défi, merci de le mentionner dans votre récap.

Ces défis ne sont pas obligatoires mais un défi validé vous permettra de gagner automatiquement un point dans votre quota lecture.
Exemple : vous en êtes à 3/6, vous validez un défi, je vous accorde un point supplémentaire, vous passez donc de 3/6 à 5/6 (votre lecture + le défi).
Attention, je ne valide qu’un livre-défi par trimestre.

Plus bas dans l’article, en spoiler, vous trouverez la liste des livres lus par les participants pour l’édition 2022 si vous êtes en manque d’inspiration. Je peux également vous fournir la liste pour des lectures des deux éditions précédentes.

Les participations

> Les inscriptions sont ouvertes toute l’année et se font sur ce topic, si vous avez un blog un petit billet de présentation sera apprécié 
> Après vos lectures, vous partagerez votre avis en quelques lignes sur le topic ou avec un lien vers les chroniques de votre blog (n’oubliez pas le logo du challenge !)
> Tous les avis écrits dans le cadre du challenge seront récapitulés et partagés ici. La mise à jour se fera à la fin de ce billet et je ferai un point le plus régulièrement possible.
> Vous pouvez utiliser le #damesennoir dans vos communications sur les réseaux sociaux mais le challenge n’a pas de page Facebook.

Les niveaux

> Niveau 1 – Karen Maitland : de 1 à 6 livres
> Niveau 2 – Gillian Flynn : de 7 à 12 livres
> Niveau 3 – Karine Giebel : de 13 à 18 livres
> Niveau 4 – Fred Vargas : de 19 à 24 livres
> Niveau 5 – Agatha Christie : plus de 25 livres

Le premier participant à atteindre son palier recevra une petite récompense de ma part !

Vous avez à disposition la bannière ainsi que ce logo ci-dessous pour illustrer vos articles
https://p9.storage.canalblog.com/95/43/13131/130527829.to_resize_150x3000.png

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, j'espère que vous serez nombreux et nombreuses à participer et que les nouveaux thèmes vont vous inspirer !

Le challenge commence officiellement le 10 janvier 2023 et se termine le 9 janvier 2024 !
Bon challenge et bonnes lectures à tous !

Livres lus en 2022
Le corbeau d'Oxford de Faith Martin
Traitor Gate de Anne Perry
Les âges sombres de Karen Maitland
Bretzel Blues de Rita Falk
La Fée assassine de Sylvie Roge et Olivier Grenson
Délivrez-nous du mal de Chrystel Duchamp
Dans ma maison sous terre d’Amélie De Lima
Le disparu de Nantucket de Laure Rollier
Feu d'artifice mortel de Faith Martin
Briseurs de coeur de Helen Cox
Une chose à cacher d'Elizabeth George
Mort d’une fille de peu de Mariah Fredericks
Le Macaron meurtrier et Le karma carnassier de Ana T. Drew
Mémoires gelées de Camille Cèdre
L'archipel des larmes de Camilla Grebe
L'horizon d'une nuit de Camilla Grebe
Le tueur intime de Claire Favan
Sous protection de Viveca Sten
La boîte à magie de Camilla Läckberg
Le poids de l'amour de Mary Westmacott
Canicule de Jane Harper
Les vacances d'Hercule Poirot de Agatha Christie
Agatha Raisin - tome 1 : La quiche fatale de Beaton  
Révélation brutale de Louise Penny
Dernière soirée entre filles de Catherine O'Connell
Loveday & Ryder de Faith Martin
Enterrez vos morts de Louise Penny
Rendez-vous avec la menace de Julia Chapman
Brasier, héritage et coup du sort d'Ann Granger
Une lignée corrompue de Ambrose Parry
Panique aux pompes funèbres de Naëlle Charles
Couronnement fatal à Middle Fenton de Faith Martin
Je te quitterai toujours de Sandra Scoppettone
La Guillotine de Veronique Drouin
Comme une image de Magali Collet
Bestial d’Anouk Shutterberg
Dans le silence des oiseaux de Kriss F. Gardaz
Une écharpe dans la neige de Viveca Sten
Les liens mortifères de Sophie Lebarbier
Chacun sa vérité de Sara Lövestam
Meurtre mode d'emploi : disparition inquiétante d'Holly Jackson
Aggie Morton, Reine du Mystère : L'affaire du grand piano de Marthe Jocelyn
Les thés meurtriers d'Oxford : Chou à la crim d'H.S. Hanna
La colline aux disparus de Tana French
Mexican Gothic de Silvia Moreno-Garcia
Les Errantes de Jo Witek
Chez nous de Louise Candlish
Les rites de l'eau d'Eva Garcia Saenz de Urturi
La face nord du cœur de Dolores Redondo
American Predator de Maureen Callahan
Le gardien invisible de Dolorès Redondo
de chair et d'os de Dolorès Redondo
une offrande à la tempête de Dolorès Redondo
Roseanna de Maj Sjöwall et Per Wahlöö
La fille au tatouage de Kristina Ohlsson
Block 46 de Johana Gustawsson
L'archipel des larmes de Camilla Grebe
Bonne nuit maman de Seo Mi-Ae
Meurtres et pépites de chocolat de Joanne Fluke
The wicked deep de Shea Ernshaw
Chut, c'est un secret de Seo Mi-Ae
Petits meurtres à Endgame d'Alexandra Benedict
Le huitième jour de John Case
La petite ritournelle de l'horreur de Cécile Cabanac
Dust de Sonja Delzongle
Nos âmes au diable de Jérôme Camut et Nathalie Hug
[url=https://www.livraddict.com/biblio/livre/l-empereur-blanc.html]L'empereur blanc d'Armelle Carbonel[/url]
[url=https://www.livraddict.com/biblio/livre/le-mystere-de-la-fresque-maudite.html]Le mystère de la fresque maudite de Chiara Montani[/url]
Les rites de l'eau d'Eva Garcia Saenz de Urturi
Juste après la vague de Sandrine Collette
Témoin à charge d'Agatha Christie
La piste noire d'Asa Larsson
L'hôtel de Yana Vagner (Défi 4)
[url=https://www.livraddict.com/biblio/livre/interieur-nuit.html]Intérieur Nuit de Marisha Pessl[/url]  
[url=https://www.livraddict.com/biblio/livre/les-secrets-de-l-ile.html]Les secrets de l'île de Viveca Sten[/url]
La viande des chiens, le sang des loups, Misha Halden (Défi 1)
Le disparu de Nantucket , Laure Rollier
Le silence de la ville blanche, Eva Garcia Saenz de Urturi
Le jeu de l’assassin, Ngaio Marsh
J’aurais aimé te tuer, Pétronille Rostagnat
Borderline, Jessie Cole
THE GOOD GIRLS de Sonia Faleiro
A sang et à mort, Sandrine Durochat
Abîmes, Sonja Delzongle
Te tenir la main pendant que tout brûle, Johana Gustawsson
Des gens comme eux, Samira Sedira
Enquête corsée à Crozon, Martine Le Pensec
Des enfants au paradis, Simone Gélin
Inconditionnelles, Marlène Charine
Le meurtre de Harriet Monckton, Elizabeth Haynes
Nos âmes aux diable – Jérôme Camut et Nathalie Hug
Les samaritains du bayou, Lisa Sandlin
Bestial, Anouk Shutterberg

Posté par Zofia à 10:34 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 décembre 2022

Cela fait un très long moment que je n'ai pas publié sur le blog et que je ne suis pas venue lire les votres... La fin d'année est toujours speed, entre le travail et la préparation des fêtes ; et je comptais sur la pause entre Noël et Jour de l'an pour venir vous faire un coucou et poster un ou deux articles, mais j'ai eu une gastro et ça m'a bien cloué. Je ne reprends vraiment forme (et mon estomac aussi) que depuis hier. A temps, toutefois, pour venir vous souhaiter un excellent réveillon, profitez bien de cette dernière soirée de l'année de quelque manière que ce soit - en faisant la fête ou en lisant un livre - et je reviens très vite pour le bilan de décembre et tous mes articles en retard de 2022 !! Tous mes meilleurs voeux pour l'année 2023 !

fetes

Posté par Zofia à 09:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 décembre 2022

Bilan de Novembre

Photo © Cheryl Rose - https://www.flickr.com/photos/cheryl_rose/
https://www.flickr.com/photos/cheryl_rose/

Malgré le changement d'heure et de temps, Novembre a été un mois plutôt bon. Il y a eu quelques soirées et la visite de la nouvelle maison d'amis 🧡 j'ai pris aussi un peu de temps pour moi au milieu du mois. Et j'ai de nouveau un petit semblant de vie sociale avec des sorties en solo avec une amie et une copine. J'espère que je ne serais pas déçue et que cela sera renforcé encore dans les prochains mois. J'ai lancé un nouveau Challenge Littéraire (oui, je m'ennuyais un peu ^^). Je commence également à sentir l'esprit de Noël entrer en moi ! 🤣 je n'ai pas encore regardé de films de Noël, ni fait le sapin mais bon, ça va venir. Au moment où j'écris ce bilan – qui ne sera pas le moment où je vais le publier – je suis dans le train à destination de Paris pour profiter d'une petite pause dans la famille. D'où peut-être la prochaine rencontre avec l'esprit de Noël : illuminations, grands magasins, vitrines décorées, froid glacial ^^
Avec mon nouveau challenge On vide sa PAL avant Noël, je suis à fond et j'ai donc 9 lectures à mon actif pour ce mois de novembre. Concernant les déceptions, il y en a deux à mettre au crédit de Jean-Christophe Grangé et Sonja Delzongle. Pour le premier, j'ai lu La terre des morts qui ne m'a pas totalement convaincu, il y a des choses qui m'ont plu mais je n'ai pas été super emballée par beaucoup d'autres choses (le milieu, les descriptions, les personnages) et j'ai trouvé l'ensemble un peu trop long avec trop de rebondissements (ce qui a rendu l'histoire, pour moi, moins crédible). Quant à Quand la neige danse, si l'histoire pouvait être intrigante – quatre fillettes disparaissent plus ou moins en même temps à Crystal Lake – j'ai en grande partie deviné qui était le criminel a moins de la moitié du livre et l'héroïne Hanah Baxter apparait très tardivement dans le récit. J'ai fini Fedal que je lisais en pointillés depuis quelques mois. J'ai bien aimé ce livre qui retrace les 40 confrontations entre deux immenses champions, Roger Federer et Rafael Nadal. La lecture a été plus émouvante après l'annonce de la retraite de Federer en septembre dernier.
Deux bds toujours sympas ce mois-ci avec le tome 3 d'Une vie avec Alexandra David-Neel et le tome 2 d'Un ticket scandaleux, Dans la tête de Sherlock Holmes. Ce tome était aussi bon que le premier et j'espère que les auteurs vont en faire d'autres.
Niveau coup de cœur, là aussi il y en a deux avec Intérieur nuit de Marisha Pessl (imprononçable ^^) et Sa majesté des ombres de Ghislain Gilberti, un thriller absolument prenant et angoissant, j'ai déjà lu cet auteur et son talent est intact ! c'était impressionnant. L'auteur a une manière d'écrire qui vous engloutit et ses histoires sont incroyables tant elles sentent le réalisme.... J'ai un article en préparation sur Intérieur nuit, j'espère vous le proposer bientôt.
Pour Novembre, 7 séries et 6 films ont été vus. Bron – The bridge était vraiment très sympa, surtout la saison 3. Je suis totalement à fond dans Gilmore Girls puisqu'après avoir vu la saison 4, j'ai direct commencé la 5 (que j'ai presque finie d'ailleurs). J'ai fini Les papillons noirs que j'ai eu du mal à regarder car c'était un peu glauque par moments mais très bien et super bien jouée !
Sinon il nous aura fallu quelques jours à chaque fois pour regarder la saison 5 de La servante écarlate, 1899 et The Watcher. Et mon coup de cœur absolu pour les séries a été pour Le monde de demain, vu sur Arte, qui relate les débuts d'un célèbre groupe de rap français, NTM. Je veux absolument vous proposer un article dessus !
Au niveau des films, j'aivu deux classiques : La veuve Couderc et A nos amours. Et comme pour Sous le soleil de Satan, je suis passée à côté du film de Maurice Pialat... il m'a semblé long et si Sandrine Bonnaire joue bien, le film n'était pas très intéressant. J'ai en revanche beaucoup aimé Nightmare Alley – quelle élégance, quelle photographie, quels acteurs, une réussite et Ma vie de courgette, film en stop-motion sur les enfants abandonnés, c'était vraiment touchant et très tendre.
Voilà pour mon mois de novembre, encore bien chargé, décembre a déjà commencé depuis une semaine, Noël, la nouvelle année approchent à grand pas. Je vous souhaite une belle fin d'année, je reviens vite avec des articles et sûrement mon bilan mensuel avant de proposer, en janvier, un bilan annuel.

Bilan de Novembre : 6 livres - 3 bds - 7 séries - 6 films

2022

2022

Lecture en cours

Les limbes


27 novembre 2022

Vague à l'âme

La forêt, la nature de manière générale, a toujours été un espace bienveillant et salutaire pour moi, un endroit apaisant où la plupart des codes n'ont pas lieu, comme un lieu hors du temps, hors des civilisations. Partir et me sentir entourée d'arbres centenaires, de prairies sauvages, de montagnes escarpées m'a plus d'une fois sauvé la vie. Entendre le bruit des feuilles, le mouvement des arbres, les troncs qui craquent. Entendre les oiseaux au loin, plus près. Regarder avec les jumelles. Observer. Voir un faucon, une grenouille, une salamandre, un crocus, un champignon. Bien souvent prendre des photos. Tout ça a toujours fait partie de moi. Je ne pense pas pouvoir survivre sans moments en pleine nature.
Sauf.
Sauf que la dernière fois, ça n'a pas marché. Je n'allais pas très bien en partant. Et j'allais encore plus mal en rentrant. J'étais désemparée, triste et en colère. La nature m'avait fait souffrir. Viscéralement. Et au fond, j'ai réalisé que ce n'était pas la première fois. Mais la plus marquante.
Les dernières fois où je suis partie me balader en forêt, j'ai vu mes endroits chéris, mes parcours favoris être détruits. A bout d'un plateau, j'arrive, le chemin est ravagé, de chaque côté des arbres abattus et laissés là, dans un paysage déconstruit, malmené, ravagé. Plus tard, un autre endroit. Au milieu d'une forêt, des tranchées sauvages d'engins qui ont ouvert des dizaines de « pistes » ne menant à rien et toujours ces arbres abattus, couchés, coupés. J'ai de plus en plus l'impression de me balader dans des cimetières d'arbres.
Une autre fois, au milieu d'une magnifique forêt, à plusieurs kilomètres de la première route goudronnée, un panneau indiquant la destruction prochaine de plusieurs dizaines d'hectares de bois pour installer une centrale photovoltaïque. En redescendant, mon regard se pose au loin, des milliers de panneaux sont déjà installés de l'autre côté. Je tourne la tête une montagne pelée, bien rasée, nettoyée, comme en attente d'une construction, alors qu'avant il y avait des arbres, de la vie et maintenant, il n'y a que l'homme et la mort.

© zofia - revoir1printemps.canalblog.com

A d'autres endroits, ce sont des montagnes de gravats qui m'accueillent, des déchets partout. Ou des panneaux privés, interdits aux promeneurs. Ou des panneaux « battue en cours » et des aimables chasseurs qui t'expliquent que « non, là, c'est interdit de passer pour l'instant ». Des lacs asséchés, des rivières devenues des zones arides. Des carrières qui creusent la terre et rognent de plusieurs centaines de mètres sur un bois où nous aim(i)ons aller marcher.

© zofia - revoir1printemps.canalblog.com

© zofia - revoir1printemps.canalblog.com
l'image du haut a été photographiée en novembre, l'autre en mai

Puis, c'est aussi les centaines de voitures garées partout, là où avant il n'y avait que 3/4 voitures. Il y a du monde partout désormais, des gens qui hurlent, des chiens qui aboient. Ces véhicules qui génèrent un trafic monstre, tout le monde va vite, comme s'il fallait se dépêcher, se dépêcher de vivre et surtout se dépêcher de mourir. Il faut aller de plus en plus loin pour trouver des endroits sans trop de promeneurs.

Ma dernière balade datait du 23 octobre, et j'ai ressenti un tel spleen après que je n'ai plus osé retenter l'expérience. Le week-end, avant de partir, je liste les endroits où il y a ce genre de « problèmes » et ça commence à faire beaucoup, la zone libre se restreint et je me sens comme cernée... aujourd'hui, nous sommes allés nous balader, il faisait beau et bon et au final, à part une montagne de déchets au départ, le reste était paisible et c'est un endroit désormais qui est monté tout en haut de ma liste des possibilités de balades.

© zofia - revoir1printemps.canalblog.com

10 novembre 2022

Challenge On vide sa PAL avant Noël !

Logo_videtapalavantnoel2

J'ai eu l'idée de ce challenge pour faire baisser ma PAL afin de pouvoir recevoir (encore plus !) de livres à Noël et je me disais que ça serait sympa de le partager sur mon blog (vous pouvez également le retrouver sur Livraddict).
Le principe est simple : lire le maximum de livres entre le 10 novembre et le 24 décembre minuit !
Le point de départ est votre nombre de livres à lire au 10/11, tous types confondus (bds, mangas, essais, classiques...). Chaque lecture vous enlève un point. Chaque achat, cadeau ou emprunt vous ajoute deux points. Le but étant de se rapprocher de zéro avant le 24/12.
Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 17/11.

Bonus

Ces lectures vous permettront d'enlever un point supplémentaire :
*Vous prendrez bien un peu de bonne humeur : lire un roman feel-good -1 pt
*Winter is coming : lire un roman qui fait référence à l'hiver sur sa couverture ou dont l'histoire se passe entre décembre et février -1 pt
*Prolifique : lire un roman d'un auteur qui a déjà publié au moins 12 livres -1 pt
*Univers parallèle : lire un roman de SF -1 pt
*Frissons : lire un polar sombre, inquiétant ou un roman d'horreur, n'importe quel livre qui vous fera frissonner ! - 1 pt
*Vivement l'été : roman qui se passe quand il fait chaud ou dans l'hémisphère sud - 1 pt

Paliers

Si vous atteignez un certain nombre de lectures, je vous propose d'enlever des points supplémentaires à votre  total :
10 lectures - 2pts
20 lectures - 3 pts
30 lectures - 5 pts

Marathon Lectures

Pour booster le challenge et nous donner une chance de faire baisser au max nos PAL, je vous propose deux séries de dates pour des marathons (participation facultative). Je préciserai les infos avant le début des marathons.
Marathon 1 : du 15 au 22 novembre
Marathon 2 : du 17 au 24 décembre
Pour l'instant, je ne propose pas de thème supplémentaire pour les marathons mais n'hésitez pas à en proposer, je verrais pour en intégrer certains.

Ce challenge ne tourne pas autour du thème de Noël (d'autres challenges existent déjà et sont bien plus calés sur le sujet, notamment Il était dix fois Noël), le but ici étant vraiment de lire le plus de livres possibles afin de commencer la nouvelle année sur de bonnes bases !

Pour le récap de vos scores, afin que ça soit le plus simple pour moi à gérer, merci de mentionner votre lecture (avec ou sans lien), un avis sera apprécié pour plus d'échanges, et surtout votre total de points mis à jour. Je vérifierai bien sûr mais si chacun me donne son suivi, ça serait super ! ;)

Les logos sont à votre disposition !

Logo_videtapalavantnoel1

Logo_videtapalavantnoel2_reduit

Logo_videtapalavantnoel1_reduit

02 novembre 2022

Bilan Octobre

e58ec86236362fa25c4767213f68f27d

Côté général, mon moral a gravement fait le yoyo avec des sales jours, plusieurs moments ont été délicats et je me suis posée beaucoup de questions (pour être honnête, je m'en pose encore). Mon crush est revenu me hanter et manque de bol (pour moi), j'ai réussi à trouver une photo de lui, ça n'est pas bon du tout (oui, non la photo je ne l'ai pas trouvée par hasard... !). Heureusement qu'il y a eu aussi des jours sympas avec des visites, balades et sorties. Le travail a du mal à redécoller mais bon, je fais avec et maintenant, j'arrive à ne plus trop me stresser pour ça. (bon point !)
Des projets pour l'appartement – finir la salle de bain, acheter des cadres pour faire un mur de photos, acheter une étagère pour dehors – une furieuse envie de m'acheter des chaussures, et je travaille sur mon prochain Bullet Journal que je vais bientôt acheter. J'ai trouvé une amie avec qui on échange bien sur le sujet, on se motive, on partage des idées, des conseils, et ça m'a reboosté. Je pense aussi à faire un autre challenge en vue de vider sa PAL avant Noël et le proposer sur Livraddict...

Pour la lecture et il n'y en a quand même pas eu tant que ça... 3 bds, 4 livres, ce n'est pas fameux, fameux. Je reste un peu dubitative sur ma lecture de la BD Le Loup de Rochette, heureusement qu'à la fin, il y a tout une postface de Baptiste Morizot très instructive qui apporte des angles de lecture et de compréhension différents et qui complète vraiment bien le récit. J'ai bien aimé retrouver le sexy Bourbon Kid et ses aventures vampiriques dans ce 4ème tome. Passons sur L'hôtel qui était nul. Mais restons sur L'amant de Lady Chatterley de D. H. Lawrence, un classique qui fait partie de la liste des cinquante livres du siècle et que j'ai bien aimé. On est quand même super loin d'un livre réellement érotique (ok il y a un peu le mot pénis qui est répété mais sinon c'est pas grand-chose), en dehors de ça, c'est un roman intéressant, j'ai aimé suivre Lady Chatterley de laquelle je me suis finalement sentie assez proche (mon crush, vous vous rappelez ?!).
A la télé, j'ai fini The Vampire Diaries et ça me fait un petit quelque chose, plus la série avançait et plus je l'appréciais (surtout à partir du moment où Elena sort du cadre). Je ne pensais pas au départ aller jusqu'au bout de la série (il y a quand même 8 saisons), ni me sentir triste et nostalgique à l'idée de ne plus côtoyer ces personnages. J'ai aimé les évolutions de la plupart, et notamment Bonnie qui s'est révélé être mon personnage préféré (son couple avec Enzo m'a fait vibrer 🧡).
On a également clos le chapitre 3 de La guerre des mondes qui était vraiment bien sympa, tout comme Made for Love qui n'aura malheureusement pas droit à une saison 3... ainsi que Better Call Saul, quelle série géniale ! j'ai adoré, tellement plus que Breaking Bad.
Beaucoup aimé le film d'animation, Le sommet des dieux, ainsi que Olga, un film franco-ukrainien, qui résonne étrangement aujourd'hui. Et gros coup de cœur/coup de poing pour Novembre de Cédric Jimenez avec Jean Dujardin, ma seule séance ciné de ce mois-ci. J'ai également vu Sous le soleil de Satan que je voulais voir depuis trèèèèèès longtemps et je ne sais pas trop quoi en penser... ce qui est sûr, c'est que je n'ai pas du tout compris pourquoi le film avait choqué à sa sortie à Cannes.

Bilan d'Octobre : 3 bds - 4 livres -  7 films - 4 séries

2022

2022

Lecture en cours

Interieur-nuit

16 octobre 2022

Petit défi complémentaire pour le challenge Les Dames en Noir

Je viens de l'indiquer sur le forum et j'en fais la mise à jour ici aussi pour les quelques (rares) personnes qui suivent (encore) ce blog et le challenge !

halloween-arrive-maquette-citrouilles-effrayantes_23-2148286783

Halloween sera bientôt là et c’est l’occasion de vous proposer d’ouvrir notre horizon de Dames en Noir vers l’horreur ! En effet, quoi de plus noir que la nuit d’Halloween, là où toutes les créatures maléfiques et magiques sortent… toute lecture d’horreur, de fantastique, de créatures, de magie écrite par une femme compte ! chaque lecture rapporte 1 point et si c’est un combo policier/horreur ou policier/fantastique, cela rapporte +2 icon_devil
J’espère que ce petit challenge qui vient de surgir de mon esprit vous plaira et fera augmenter votre total de points ! icon_smile2 Tout compte c’est-à-dire les bandes-dessinées, mangas, livres audios, livres jeunesse etc. Et ce, jusqu’au 1er novembre.
Comme je m’y prends dimanche soir – alors qu’à la base, je voulais vous en parler dès vendredi – les lectures terminées ce week-end comptent !

Sinon de mon côté, encore une (demi)déception avec L’hôtel de Yana Vagner. Demie car les avis étaient assez mitigés sur ce polar donc je m’y attendais un peu… si L’hôtel est bien un huis-clos, il n’a absolument rien d’une version russe de Shining ! d’abord il y a qu’un meurtre alors que c’est plus ou moins présenté comme un huis-clos où plusieurs protagonistes vont y rester, mais surtout qu’est-ce que c’est long et ampoulé… des phrases interminables avec beaucoup(beaucoup) trop de comparaisons/métaphores et un style très pompeux qui m’a exclu du récit. Je ne me suis attachée à aucun personnage, c’est facile ils se haïssent tous (y compris au sein des couples) mais font tous semblant de s’adorer et d’être amis. De plus, ils rencontrent Oscar une sorte de guide/majordome/homme à tout faire et immédiatement, sans aucune raison, ils le détestent. Je n’ai pas de chance sur cette fin d’année mes lectures Dames en Noir ne sont pas concluantes... 981506

medaillon-2

07 octobre 2022

Obsession, partie 2

 attirancem1

Se perdre dans des histoires imaginaires, se perdre au point de rester figée des heures. Imaginer des conversations, trop stupides pour être écrites, les imaginer et vouloir qu'elles arrivent. Le rencontrer une fois, puis deux dans la même journée. Lui parler de tout, de rien, avoir les jambes tremblantes comme une pucelle de 15 ans, vouloir paraître plus belle. Dans la même journée, être assise dans une salle d'attente d'un cabinet médical, entendre un bruit qui attire le regard de Marina vers l'extérieur, lever les yeux et le voir marchant, un clin d'œil et un geste de la main ; prendre tout ça pour des signes, gonflant son obsession. Ressentir un désir incalculable, incommensurable, un désir si immensément douloureux qu'il pourrait en devenir palpable. Puis un jour, trouver un mot qui lui, pour le coup, est un signe réel, tangible.

06.21.10.27.09 appelle-moi ;-)
Jo

Une courte phrase comme une ligne tendue entre le possible et l'impossible, une courte phrase comme une promesse. Regarder le papier, chercher autour de soi, si son auteur ne serait pas encore dans les parages, regarder le papier, sourire bêtement, sourire profondément. Sentir quelque chose qui gonfle à l'intérieur, une douleur en même temps qu'un bonheur, une fracture, une faille, quelque chose d'indéfinissable. Penser au mot, tout le temps, y penser sans oser. Et, un jour, attraper la ligne tendue. Et s'offrir de nouvelles possibilités.
Et quand, enfin, le flirt distanciel s'ouvre vers l'assouvissement concret de ce désir, trembler de fureur sans savoir pourquoi. Oser franchir ce pas, délicat et dangereux, bouleversant. Accepter l'invitation, la conversation, accepter, et sourire. Aller chez lui, en bas de la rue, 3h30 du matin. Franchir ce pas, franchir une porte, SA porte, entrer et oublier. Oublier que Jonathan est marié, oublier que Marina est en couple. Franchir la porte et trembler encore plus, non plus de peur, mais d'envie. Franchir la porte et le voir en uniforme à son retour de patrouille, beau comme un titan, souriant et idéalisé. Franchir la porte et se laisser aller. Franchir la porte et, pour la première fois, sentir ses lèvres s'écraser sur les siennes, sentir sa bouche qui glisse sur son cou, ses mains autour de sa nuque. Marina, les yeux, le nez, la bouche collés à son visage. Franchir la porte et se déshabiller, lentement, ou sauvagement. Laisser Jonathan la plaquer contre le mur et ses bras puissants arracher sa chemise. Franchir la porte et laisser éclater tout ce désir contenu. Une nuit de promesses terrifiantes. Franchir sa porte et, peut-être, pleurer.
Franchir sa porte, pour le toucher, le toucher pleinement. Avant, le toucher signifier un check, une bise sur la joue. Franchir sa porte, et le toucher sans aucune limite. Franchir la porte, le voir sourire, sourire comme s'il n'avait rien vu de plus beau qu'elle. Franchir la porte, et basculer dans l'interdit, le sulfureux, le point de non-retour, basculer vers l'humide.

Une nuit brûlante et l'orage au-dehors, la tempête, en écho aux mouvements de leurs corps. Une parenthèse, accrochés ensemble, perdus et naufragés de l'impossible. S'aimer, saigner, hurler. Affleure le sang au bord des griffures en écho aux éclairs qui déchirent la nuit. Le désir, le plus intense, le plus important, un appétit vorace, que leurs corps ne fassent plus qu'un, se fondre pour disparaître, se dissoudre, revenir, revivre. Mourir. Un caprice et un feu immortel. Franchir la porte, se brûler mais rester, quoiqu'il en coûte. Éros en prise de pouvoir, la raison oubliée dans la sueur d'une union sauvage. Leurs cris en écho au tonnerre qui gronde dans l'obscurité. Amants ardents. Une envie d'une nuit éternelle. Mais un fantasme, un besoin enfin assouvi. Qu'il fasse nuit noire aujourd'hui et demain, que le jour ne se lève plus jamais pour que le moment devienne éternité.

Posté par Zofia à 21:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 octobre 2022

Bilan Août et Septembre

Comme ce bilan risque d'être un chouia long, je ne parlerai que des films/livres que j'ai découverts, pour le reste – mon moral, le travail, mon crush (qui n'a pas tellement redescendu en intensité !) – ça sera pour une prochaine fois 😉 
Comme vous vous en doutez, je n'ai pas vu beaucoup de choses en Août, ni début Septembre mais je me suis rattrapée par la suite. Au chapitre des déceptions, Matrix Resurrections occupe la première place. Un quatrième opus qui pendant plus d'1h30 ressemble au Matrix originel : Neo amorphe, qui vit une existence fade où des flashs de réalité transpercent son quotidien, des gens qui viennent lui expliquer de quoi il s'agit, la pilule bleue ou la pilule rouge. Quant à la deuxième partie, elle est un peu mieux, mais je n'ai ressenti aucune excitation, ni aucun suspense en le regardant. La deuxième place est pour la saison 4 de Westworld, encore plus obscure que les premières, encore moins compréhensible et au final, assez ennuyeuse...
Au chapitre des oui mais... la série Syndrome E est à retenir. J'adore les romans de Franck Thilliez et Le syndrome E est pour moi un super roman policier donc j'avoue que j'attendais beaucoup de son adaptation. Je n'ai pas été trop déçue mais je n'ai pas été super emballée non plus. Si Vincent Elbaz m'a bien plu en Sharko, si j'ai aimé la recontextualisation de sa vie familiale, je n'ai pas aimé les transformations qui touchent à Lucie Hennebelle. D'abord bien sûr parce que j'en avais une autre image mais surtout quand un gros élément de sa vie personnelle est très différent des livres, [spoiler] lucie a un garçon au lieu de ses jumelles, ce qui modifie totalement le rapport à la gémellité, ainsi que ce qui leur arrive à la fin du roman, et cela ne pouvait pas – selon moi – être modifié. Ses jumelles sont la pierre angulaire du tome suivant. La gémellité est ce qui fait la faille, la noirceur de Lucie. Du coup, dans la série, son personnage m'a semblé plus fade malgré l'histoire rajoutée avec son frère. [fin du spoiler] Je pense que la série peut vraiment plaire aux gens qui n'ont pas lu le livre, les autres je pense qu'ils seront peut-être un peu déçus comme moi.
Au chapitre des oui, je note Délicieux, The haunting of Bly Manor (même si j'ai préféré la 1ère saison), Eugénie Grandet, Old, Vivace et la série Clarice.
Au chapitre des oui, encore ! je retiens la saison 2 de The Split (très hâte de voir la 3 !), Dune ; contrairement à Star Wars et à ses intrigues politiques qui m'agacent, j'ai vraiment aimé ce film, les acteurs, les décors, l'intrigue, la qualité des images, bref une belle fresque de SF qui en met plein les yeux. A star is born m'a également beaucoup plu, et j'espère remettre au goût du jour ma rubrique « Le film du mois » avec ce film 😉
Côté documentaires, je vous conseille Faut qu'on parle où plusieurs athlètes s'expriment sur leur homosexualité et comment celles-ci a été perçue dans leur club ou par les coéquipiers. C'était assez étonnant d'ailleurs de voir que finalement c'était plutôt du côté des familles qu'il y avait eu des mauvaises réactions que du côté des clubs de ces athlètes. Un documentaire pudique mais essentiel pour faire évoluer les mentalités. Et comme le dit Jérémy Clamy-Edroux, rugbyman qui témoigne, on attend maintenant que le monde du foot se positionne plus clairement contre l'homophobie afin que certains joueurs gays puissent vivre plus librement.
Pour les livres, je n'ai pas aimé Jusqu'en enfer, La piste noire, ma relecture du Crime de Julian Wells et Que la bête s'éveille. Solitudes de Niko Tackian m'a laissé un petit goût d'inachevé et j'ai été un peu déçue par Humeur noire à Venise d'Olivier Barde-Cabuçon. J'adore les histoires du commissaire aux morts étranges et cette histoire de pendus à Venise m'excitait pas mal (surtout que j'ai lu le livre alors que j'étais en Italie) mais au final l'intrigue se concentre trop sur une intrigue secondaire qui prend toute la place et sur les hésitations amoureuses de Volnay entre Chiara et Flavia ; mais les personnages sont savoureux et les descriptions si réalistes ! Petit Pays est un roman bouleversant, l'écriture de Gaël Faye est assez envoûtante et le basculement entre l'insouciance de l'enfance et l'horreur de la guerre sont particulièrement bien décrits.
Quant à La face nord du cœur de Dolores Redondo, c'est un coup de cœur que je compte bien vous faire partager dans un article !!

Août et Septembre : 9 films - 6 séries - 2 documenatires - 11 livres dont 1 relecture 

2022

2022

Lectures en cours

La prochaine fois

Le livre de la mort Bourbon Kid 4

Posté par Zofia à 21:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
06 septembre 2022

Pause


città de Urbino

Ciao tutti ! Adesso siamo in Italia per vacanze 😉🤗 

Mon bilan du mois d'août arrivera un peu plus tard de manière plus complète. Je voulais vraiment le préparer avant de partir mais je n'ai pas eu le temps (et j'avais l'esprit beaucoup trop encombré par mon crush... (ça va un peu mieux mais bon c'est pas encore tout à fait ça !)). En août, j'étais assez tendue à cause de ça, car même si ça m'excitait, j'ai aussi beaucoup souffert de la situation. D'abord parce que j'avais envie de concrétiser quelque chose qui était mal et ensuite parce que des choses m'ont donné envie de concrétiser ça... je ne sais pas si ça ira mieux à la rentrée mais bon on verra bien. En attente, je tente de profiter au mieux des vacances en laissant les pensées parasites à côté mais mon cerveau ne me laisse pas toujours tranquille. Je visite des beaux endroits et je mange bien, ce qui est quand même la base en Italie !

Sur ce, je vous dis à très vite !

Posté par Zofia à 10:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
30 août 2022

Obsession

Bon, il faut que je vous parle de quelque chose qui m'obsède depuis plusieurs semaines maintenant et qui me rend folle ! j'ai un crush, j'ai un putain de crush et je suis dramatiquement en galère. C'est un gars que je connais pas mal, un ancien gars de notre bande de copains ; à un moment donné, on se voyait souvent, depuis quelques années, on s'était perdu de vue. Avant que je ne craque sur lui, on s'entendait plutôt bien mais il n'y avait rien d'autre. Depuis un peu plus d'un an, il a changé de boulot et je le croise beaucoup plus. Heureusement, mon attirance pour lui ne date pas d'un an ! Ça m'a réellement surprise car cet hiver, je le voyais déjà pas mal en ville (pour le boulot, je circule très souvent) et rien. Et là, paf d'un coup, au détour d'un virage, ça me fait un trou noir quelque part qui aspire tout et qui me donne qu'un objectif : penser à lui.
Je ne sais pas si ça vient de ce boulot justement où il porte un uniforme – personnellement, c'est peut-être cliché, mais les uniformes sur moi, ça m'a toujours fait beaucoup d'effet – ou si ça vient d'autre chose mais chaque fois que je le vois, ça me met dans un état pas possible ! mais genre pas possible, j'ai le feu partout. C'est une véritable catastrophe... car quand je dis que le rencontre très régulièrement, c'est plusieurs fois par semaine, voire par jour. Du coup, j'ai vraiment du mal à ne pas penser à lui. Je pense vraiment trop à lui, surtout quand je suis au volant et comme je suis souvent seule au volant...

Source: Externe
voilà, plus ou moins, à quoi je pense quand je le vois !

Je ne sais pas ce qui se passe, mais quasiment chaque fois que je prends la voiture et/ou que je vais en ville, je le vois. Alors il y a des fois où on se salue de loin, d'autres fois de plus près, des fois où je l'aperçois juste de loin (et je pense que lui aussi, sans dire qu'il est sur moi, je sais qu'il reconnaît ma voiture par exemple). C'est dément car des fois, je vois une silhouette de loin, et direct je sais que c'est lui. C'est très déstabilisant car j'ai déjà eu des crushs avant mais bon ça durait un jour ou deux et basta, là...
D'un côté, je ne veux plus le voir ni le croiser. D'autres fois, je n'en suis pas encore à faire le tour de la ville pour le rencontrer mais honnêtement c'est pas loin !
Je l'ai croisé ce matin, j'ai ralenti pour dire salut et depuis, je me repasse le film en me disant que j'ai vraiment été gourde à sourire comme une idiote juste pour dire bonjour, je n'arrête pas de me dire que j'ai été ridicule, digne d'une gamine de 14 ans. Mais voilà, quand je l'ai vu, j'ai pas pu m'en empêcher...
J'ai acheté de la nouvelle lingerie et si je dois être totalement honnête, je me suis demandée ce qu'il en penserait s'il me voyait avec ! ce qui est stupide car il ne se passera jamais rien, enfin si demain, il me fait des avances, je ne suis pas certaine de résister.
Quand je vois son corps bronzé et musclé dans son uniforme, y a un truc qui me prend à l'intérieur du ventre et qui remonte jusqu'à bloquer ma respiration, je me sens mal et à la fois tellement bien. J'espère qu'il va m'envoyer un message, ce qui ne risque pas d'arriver vu qu'il n'a pas mon numéro (et,   au vu de ce que je ressens,  c'est tant mieux !). Vivement qu'on parte en vacances pour que je m'éloigne et n'y songe plus autant...
En plus, s'il pouvait arrêter de me faire un super sourire chaque fois qu'il me voit ou ne plus penser à me faire coucou, ni à laisser des mots sur mon pare-brise, ça m'aiderait !! une fois que je l'ai vu, je souris comme une imbécile dans la voiture pendant 10 minutes... On dirait Rory avec Jess dans Gilmore Girls !

Source: Externe

Posté par Zofia à 22:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 août 2022

Série - The Split

The split S1

J'ai découvert par hasard cette série sur Arte, créée par Abi Morgan à qui l'on doit déjà River et The Hour et je ne regrette pas, j'ai adoré cette série !
Les deux premières saisons sont disponibles sur la plateforme d'Arte jusqu'au 2 septembre mais il y a seulement 6 épisodes par saison.

The Split est une comédie mélo british vraiment excellente et de grande qualité. On suit les déboires des filles Defoe : Ruth, la mère, Hannah, l'ainée, Nina et Rose, la petite dernière. Les trois premières sont de brillantes avocates qui travaillaient ensemble jusqu'à peu ; mais Hannah a pris la tangente et vient d'intégrer un grand cabinet concurrent. Elles sont spécialisées en droit de la famille, ce qui veut surtout dire qu'elles s'occupent de divorces...

The Split 2

Alors qu'Hannah s'intègre à son nouveau cabinet, son père, absent depuis 18 ans, refait surface et vient bouleverser l'équilibre de cette famille soudée autour de la matriarche, Ruth. Dans le même temps, elle doit repousser les sentiments qu'elle ressent pour un ami de fac et nouveau collègue, Christie.
Si la série est plutôt centrée sur Hannah, elle suit également avec beaucoup d'attention Ruth, qui paraît si distante au premier abord, Nina et ses névroses, Rose et son insouciance superficielle de la petite dernière qui se cherche. A travers cette chronique familiale féminine, The Split s'attarde sur l'amour et ses difficultés, ses fêlures, ses rêves, ses espoirs, ses désirs, sur toute cette mécanique magnifique mais parfois si complexe. Les affaires judiciaires qui sont au cœur de la série sont des affaires familiales, des consultations pour des divorces, qui entrent en résonnance avec les vies des héroïnes, un miroir introspectif qui provoque réflexions et émotions.

The split 5 the split 7

The Split m'a énormément plu, le ton est juste, c'est touchant, c'est drôle, c'est solaire, les héroïnes communiquent tellement bien leurs émotions. J'avais hâte de les retrouver comme des amies. La série est très bien écrite et les personnages particulièrement bien incarnés : Nicola Walker qui joue Hannah, Deborah Findlay (Ruth), Annabel Scholey (Nina) et Fiona Button (Rose). Je les ai aimées toutes les quatre, j'ai adoré les suivre, j'avais envie de les consoler quand elles étaient tristes ou de rigoler avec elles. J'aime beaucoup Hannah mais je ressens également une grande tendresse pour Nina.
Quant aux sentiments d'Hannah envers Nathan (son mari) et Christie (son crush de jeunesse), ça fait du feu !
J'espère que la saison 3 va être diffusée sur Arte très vite ; et si j'ai un regret, c'est qu'il n'y a pas assez d'épisodes !!

The Split

Gif-The-Split

05 août 2022

Rose Madder de Stephen King

Rose Madder

La bibliographie de Stephen King est assez impressionnante, je l’ai imprimée il y a quelques années, elle a déjà pas mal grossi depuis et le nombre de mes lectures n’a pas vraiment beaucoup augmenté… Une fois que je traînais sur Vinted et que j’ai effectué un achat groupé de bouquins d’occasion, j’ai ajouté Rose Madder. Un King des années 90 dont je n’avais jamais entendu parler.

Cela fait quatorze ans que Rosie vit dans la terreur, quatorze ans que son mari Norman lui fait vivre l’enfer, quatorze ans d’horreurs, de coups, de sévices continus, quatorze ans que Rosie survit plutôt qu’elle ne vit. Et un jour, une minuscule tache de sang va tout faire basculer et provoquer une sorte d’électrochoc chez la jeune femme et son départ de la maison.
Partir, c’est déjà se sauver, c’est déjà revivre. Partir, c’est déjà redevenir la vrai Rosie, Rosie la vraie. Mais Norman et ses démons n’ont pas l’intention de laisser partir Rosie sans se battre et il se lance à sa poursuite, animée de folie furieuse. Alors qu’elle tente de se reconstruire, Rosie tombe par hasard sur un étrange tableau, pas très beau mais réellement envoûtant. Elle ne réfléchit pas et l’achète.

Ce thriller est captivant et évidemment très angoissant, malheureusement, il est aussi très actuel. Rosie est une femme battue. Point. Elle n’est pas engagée dans une relation « passionnelle ». Elle est maltraitée, battue, violentée par un cinglé. Et, un jour, Rosie part. Rosie s’enfuit. Le lecteur suit en alternance sa renaissance et la plongée de Norman vers une folie de plus en plus dense. Evidemment, il n’est pas homme à laisser passer cet affront de la rupture sans rien faire et il est bien décidé à faire payer le plus possible à Rosie. J’ai apprécié cette confrontation à distance entre Norman et Rosie, et l’évolution totalement contraire de ces deux personnages. C’est particulièrement bien écrit et la faculté de Stephen King de se mettre à place de ses personnages est impressionnante. Il écrit d’une façon incroyable la folie de Norman, ce qui se passe dans sa tête, mais il sait encore mieux analyser Rosie, notamment au début et sur ces fameuses questions que des personnes externes peuvent se poser, du style « mais comment a-t-elle pu rester aussi longtemps ? »

rose

Et puis Rosie découvre Rose Madder. Et le roman se teinte d’une touche de fantastique. Et Norman se rapproche de plus en plus. J’ai beaucoup aimé cette association de quelque chose de très réaliste avec le fantastique. J’ai trouvé le roman très fort, puissant, intense, flippant. J’ai lu une critique d’une personne qui disait qu’elle avait trouvé Rosie assez naïve, pas combattive et qu’elle avait hâte que Norman trouve Rosie pour qu’il lui foute une branlée et qu’elle se réveille enfin. Honnêtement, je comprends qu’on puisse ne pas aimer un livre mais ces propos me choquent un peu. Même si c’est un roman et qu’il prend un virage surnaturel par moment, le surnaturel n’est là que pour servir de symbolique, appuyé par le côté mythologique. Rose Madder est un roman sur la violence conjugale, les ressorts que celle-ci met en place consciemment et inconsciemment, les systèmes d’emprise et la peur qu’elle génère, l’angoisse quotidienne qui fait que le calvaire ne s’arrête jamais.

Rose Madder tableau

Rose Madder, un roman sur la violence conjugale