Revoir un Printemps

17 avril 2018

Challenge Lis où je te punis

Hé oui, un nouveau challenge repéré suite à mon inscription sur LA ;-)
C'est un challenge qui se déroule sur 2 mois et où il faut cumuler le plus de points pour être le premier !
Tous sauf le premier auront un gage : un livre sera choisi dans notre PAL qu'il faudra lire en 1 mois. Si vous ne l'avez pas lu au bout d'un mois, vous commencerez la session suivante avec un malus de 4 point. Le premier aura, lui, un bonus de 4 points pour la session suivante.
Les livres peuvent être commencés avant mais doivent impérativement être terminés à partir de la date de début de la session
A la fin d'une lecture, on calcule son nombre de points selon un barème donné sur le forum.

Pas compliqué, pas prise de tête, combinable avec tous mes autres challenges, c'était fait pour moi !! même si je ne pense pas être première, à mon avis, il y a des grosses lectrices dans les participantes ^^

Posté par Zofia à 08:45 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 avril 2018

Le bujo nouveau est arrivé

Alors que j'ai fêté ma première année de Bujo en décembre, j'ai enchaîné peu après avec un nouveau carnet. Vous vous en rappelez peut-être mais j'ai longtemps hésité sur le nouveau carnet, principalement entre le Leuchtturm et le Moo, et j'ai finalement opté pour un Leuchtturm ligné. Cependant, j'ai vite déchanté lorsque je l'ai reçu... en effet, les carnets Leuchtturm lignés ont la mention Date/Datum sur toutes les pages. Or je n'utilise pas une page par jour, mais plusieurs jours sur une même page, et surtout il y a mes pages collections où cette mention m'est totalement inutile, sur une largeur de page de 14 cm, cette double mention prend quand même pas mal de place. J'ai été très déçue de cela, et ça m'a pas mal refroidi. Je l'ai renvoyé et je me suis remise en quête d'un carnet !

Je l'ai finalement trouvé, contre toute attente, sur une boutique individuelle, hébergée sur Etsy. Simple, noir avec une couverture un peu "moelleuse", mais il comportait deux éléments primordiaux : des lignes et plus de 200 pages. Je cherche un carnet avec beaucoup de pages car préparer un bujo, c'est quand même pas mal de temps, donc j'aimerais autant que possible que mon bujo dure un an et ne pas être obligé d'en changer en cours d'année. Je l'ai donc trouvé sur la boutique de Laetitia sur Etsy. On peut également personnaliser la couverture avec une inscription mais j'ai préféré quelque chose de neutre. Laetitia a également une boutique en ligne Range tes jouets où vous trouverez encore plus de choses sympas et qui vous fait profiter d'un code promo exceptionnel ! 10 % sur toute première commande, sans minimum d'achat avec le code REVOIR-UN-PRINTEMPS, n'hésitez pas à aller visiter sa boutique !

Bujo

Pour ce nouveau bujo, je n'ai pas fait d'énormes changements, j'ai toute fois modifié mon planning annuel avec un petit calendrier pour chaque mois à venir où j'ai matérialisé les jours fériés, c'est plus facile pour visualiser les choses. J'ai mis les collections à la fin comme dans le premier bujo, elles sont séparées et peuvent éventuellement être complétées ou augmentées. J'ai intégré une nouvelle barre de progression pour mes challenges car la longue barre n'était pas tellement pratique, prenait beaucoup de place et n'était pas possible d'être allongée en fonction de mes lectures. La liste des articles pour le blog continue à se déplacer de mois en mois.
Pour le moment, je n'ai pas réedité l'expérience de la page Tracker. Je lui trouve un véritable intérêt, c'ets clair et ça permet de bien suivre la progression de ces objectifs, cependant c'était trop galère à mettre en place à chaque début de mois. Je n'ai pas encore trouvé de solution pour me faire un tableau en pointillés de façon facile et rapide ! Mais si vous avez des idées ou suggestions, je suis preneuse ;-)
J'ai également réussi à intégrer la page cinéma comme sur l'image que je vous avais présenté dans un précédent post. Je suis assez contente du résultat, c'était assez facile à mettre en place et je gagne vraiment de la place car sur une présentation plus ou moins en liste, je mettais entre 35 et 41 films sur une page alors que là je suis plutôt entre 50 et 65 films, du coup, je n'utilise pour l'instant que 3 pages.

Bujo Sommaire

Bujo Collections

Sinon, j'ai enlevé de mon bujo deux collections : mon suivi médical et mes recettes cosmétiques et maison. Pour la première, je la garde dans le premier carnet, cela ne m'oblige pas à tout recopier... Pour la seconde, ça commençait à prendre vraiment trop de place, du coup j'ai décidé de prendre un petit carnet à part.
Voilà pour mes nouvelles aventures de Bullet Journal, je suis toujours épatée par le pouvoir de ce carnet !! il m'a sauvé la mise plus d'une fois ;-)

Bujo Planning annuel

Ma page Films, j'en suis particulièrement contente !

Et vous, votre Bujo ça se passe comment ?!

Posté par Zofia à 10:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 avril 2018

La liste de nos interdits de Koethi Zan

Sarah et Jennifer sont amies depuis l'enfance, des événements difficiles dans leurs vies les ont conduites à dresser une liste de précautions à respecter pour éviter au maximum les risques et les dangers de la vie...
Ne pas se rendre seule à la bibliothèque le soir
Ne pas se garer à plus de six places de sa destination
Toujours repérer les sorties
Ne jamais paniquer...
Une liste longue et un peu anxiogène, qu'une fois arrivées à l'université, elles suivront avec un peu moins de scrupules... Ce qui les conduira à passer plus de trois ans dans une cave, séquestrées et subissant les pires tortures.

La liste de nos interdits

 

Ça faisait très longtemps que La liste de nos interdits était dans ma liste d'envies et j'ai profité de sa sortie en poche en septembre pour me lancer dans ce thriller. Et bien m'en a pris, je n'ai pas été déçue !
Le livre me tentait mais, banalement, je pensais lire un récit de séquestration et d'enquête pour sauver Sarah et Jennifer, mais le talent de Koethi Zan est de nous prendre à contre-pied dès le début en faisant un saut de 10 ans dans le temps !
On retrouve Sarah, vivante presque cloîtrée dans son cocon new-yorkais confrontée à un dilemme : sortir témoigner à l'audience de libération de leur tortionnaire et risquer la crise de panique et l'afflux de souvenirs, ou ne rien faire et voir leur bourreau sortir libre.
A partir de là, nous allons peu à peu découvrir les années de séquestration de Sarah et de ses compagnes, puis les années d'après, jusqu'à aujourd'hui et les nouveaux éléments qui vont donner une autre ampleur à l'enquête.
J'ai beaucoup aimé cette construction à laquelle je ne m'attendais pas et qui permet de découvrir profondément et intimement les victimes - Sarah, Jennifer, Tracy et Christine - de cette histoire... Des victimes dont le profil psychologique est des plus soigné et des plus abouti, montrant tout autant les séquelles physiques, les séquelles mentales, les modifications du comportement, l'embellissement ou l'oubli de certains actes, bref quelque chose de très intense à lire ! J'ai évidemment beaucoup apprécié ces héroïnes fragiles et pourtant volontaires et combatives, qui vont enfin pouvoir mettre un terme à cette sordide affaire.
Autre gros point positif de ce thriller, en plus de son suspense constant, est la qualité d'écriture de Koethi Zan qui ne tombe jamais dans la facilité descriptives des tortures... j'avais un peu peur de ça, d'une surenchère, de descriptions violentes à lire à l'instar des récits de Karine Giebel par exemple - appréciables mais douloureux - mais Koethi Zan joue habilement avec les lignes et donne juste ce qu'il faut d'informations.
La liste de nos interdits est totalement addictif, il ne vous faudra que quelques jours pour lire ses 380 pages et son intrigue intense et violente, parfaitement construite et écrite, jsuqu'à une révélation finale réellement inattendue !!

Logo challenge T&P 2017

Logo Dames en noir

03 avril 2018

Bilan de mars

Avril

Ce mois de mars a été plutôt en demi-teinte... Les deux premières semaines ont été plutôt tranquille, puis j'ai connu un bon passage à vide où je n'avais envie de rien... alors que je reprenais le dessus, la grand-mère de mon chéri, de qui nous étions très proches, est soudainement décédée... Du coup, en plus du choc et de la surprise, nous avons du partir pour la cérémonie, tout organiser car ce n'est pas à côté de la maison. Ce n'est pas une surprise mais ces moments ont été très difficiles.
Sur le coup, ça a été mais à notre retour, je n'étais vraiment pas bien...
D'autant plus que cet hiver est long à se terminer ! Le printemps a mis du temps à s'installer - 5 degrés le 21/03, c'est quand même sacrément froid ! - et encore, je ne suis pas certaine qu'il soit bien installé !
Et comme, je m'en doutais avant de commencer à y travailler, les choses au Greta ne se passent pas aussi bien que je le souhaiterais... Surs les cours en eux-mêmes et les stagiaires, pas vraiment de souci. C'est plutôt au niveau de l'organisation et du matériel que ça coince. Je n'ai que 7 ordinateurs qui fonctionnent alors quand on s'est retrouvé à 18 stagiaires, ça a été un peu compliqué !! j'ai fait appel au service informatique, qui est venu mais qui n'a rien fait. J'ai finalement décidé de prendre le taureau par les cornes et d'essayer d'arranger les choses. J'ai réussi à rebrancher trois ordinateurs supplémentaires, et il y en a encore deux que je peux espérer récupérer. Mais d'autres problèmes existent comme de devoir installer des programmes spéciaux sans pouvoir le faire car je n'ai pas les codes administrateurs... ou une propreté des locaux assez douteuse... ou encore des plannings qui changent du jour au lendemain, sans savoir si ça convient au formateur. Je ne peux pas travailler dans des conditions aussi aléatoires mais tout le monde me dit qu'au moins, ça me rapporte de l'argent. Il va falloir que ça devienne mon mantra, si je ne veux pas péter un plomb !

Sans compter ce nouvel attentat et le sacrifice d'Arnaud Beltrame qui, a rajouté une petite couche à un moral plutôt bas...

J'ai un peu moins lu qu'en février, moins regardé de films et de séries et moins publier sur mon blog rapport à toutes ces circonstances ; j'espère me rattraper sur tous ces points en Avril !
Nous avons regardé la série Netflix Seven Seconds et j'avoue être très partagée... certains thèmes et certains éléments m'ont forcément marqué et touché mais il y a eu aussi pas mal de trucs qui m'ont énervé. Si vous l'avez regardé, je serais curieuse de connaître votre avis !
Sinon vous pouvez tout à fait vous passer de regarder Meurtres à Sandhamn, mais je vous conseille absolument le visionnage du film Jusqu'à la garde, vraiment excellent et tout en tension et celui du Gang des policiers !
Côté bouquins, une déception avec La plage de la mariée mais une excellente découverte et un gros coup de coeur pour la bande-dessinnée Les vieux fourneaux !! et deux très bons thrillers avec Inavouable et La liste de nos interdits.

Mars : 3 films - 4 séries - 5 livres - 5 bds

bilan mars film

bilan mars livres

 Lectures en cours

Irrévocable (2)

L'enchanteur

Posté par Zofia à 18:40 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
31 mars 2018

La plage de la mariée de Clarisse Sabard

Il y a quelques mois, j'ai rencontré Clarisse Sabard au festival du livre de Mouans-Sartoux, je connaissais les éditions Charleston de nom mais je n'avais rien lu d'eux, alors je me suis dit que c'était l'occasion et j'ai acheté Les lettres de Rose et La plage de la mariée. Je profite du challenge des Douze thèmes, mars - un livre écrit par une femme avec une héroïne féminine - pour lire La plage de la mariée.
J'ai déjà lu Les lettres de Roses, et cette lecture m'avait vraiment enchantée, même si (honte à moi), je n'en ai pas encore parlé sur ce blog... Par contre, et j'en suis très déçue, j'ai moins aimé La plage de la mariée...

La plage de la mariéeZoé, jeune trentenaire, apprend, lors d'un rendez-vous avec sa conseillère Pole Emploi, que ses parents viennent d'avoir un grave accident de moto. S'empressant de les rejoindre à l'hopital, elle arrive quelques instants avant que sa maman ne décède. Elle lui confie alors un lourd secret : Zoran, son père, n'est en réalité que son père adoptif. Devenue orpheline, Zoé erre dans son deuil quand elle décide de partir sur les traces de son géniteur. Son seul indice, la plage de la mariée : une sorte de crique située en Bretagne, non loin du village de Saoz.

Dans ce roman, rédigé à la première personne, nous allons donc suivre Zoé en pleine reconstruction après le décès de ses parents. Elle est fille unique, elle ne connaît pas la famille du côté de sa mère et du côté, de son père, ils vivent en Croatie, Zoé est donc un peu seule au monde, malgré une bande d'amis très présents. En proie au doute et à l'incertitude de sa vie, elle décide de remonter le passé et de découvrir qui est son père et pourquoi sa mère ne lui a jamais avoué la vérité.
Arrivée en Bretagne, Zoé va très rapidement se lier d'amitié avec tout le village et essayer d'effectuer ses recherches qui, elle l'espère, lui permettront de surmonter la mort de ses parents.
Si on retrouve un peu la même trame de base que dans Les lettres de Rose, le roman n'en est pas moins radicalement différent.
Et si l'écriture de Clarisse Sabard est fluide et empreinte de douceur, elle manque cependant d'un peu de corps et de suspense. J'ai finalement trouvé que la quête de Zoé se perdait au milieu de ses journées à la Cupkakerie d'Alice, entre le pilier de comptoir Gégé, le nouvel ami gay Gaël, la gentille patronne, et surtout le très charmant Nicolas. La plupart des personnages secondaires sont toutefois très intéressants comme Alice, Marick, Gégé ou Capucine (j'ai adoré la scène des mamies au loto !!). Par contre, l'héroïne m'a un peu agacé... J'attendais vraiment plus de la part de Zoé, à sa place, je me serais donnée à corps perdus dans ses recherches, or, ici, l'héroïne passe beaucoup de temps à essayer d'arranger les affaires d'autrui et à tomber sous le charme de Nicolas.
De plus, j'ai été déstabilisée par la grande amitié qui se lie entre Zoé et tous les habitants du petit village en quelques jours à peine... On sent beaucoup d'amour dans ce roman, et même s'il est vraiment possible que les choses se passent comme ça, la rapidité avec laquelle elles arrivent ici, m'a laissé un peu perplexe.

La plage de la mariée est un roman de qualité, dans des magnifiques décors bretons, qui plaira à beaucoup de monde, malheureusement, je n'ai pas réussi à entrer en résonance avec Zoé pour qui la vie en Bretagne se concentre davantage sur sa rencontre avec Nicolas que sur sa quête familiale.
Mais je compte bien venir vous parler très bientôt des Lettres de Rose, qui m'a beaucoup plu et ému !

challenge 12thèmes


24 mars 2018

Suivi Challenge Thrillers et Polars 2018

Le printemps est là, bon pour la chaleur c'est pas encore ça ^^ et le challenge Thrillers et Polars poursuit son avancée !
Alors qu'il reste 3 mois pleins et quelques semaines, j'ai lu 27 thrillers (sur 25) mais je n'en ai chroniqué que 13... Comme d'habitude, mon problème est de chroniquer moins vite que ce que je lis ! Je pense quand même arrivée à atteindre 25 chroniques mais je pense pas les dépasser de beaucoup ;-)

Nous voici pour une nouvelle édition du challenge Thrillers et Polars, édition qui a commencée depuis le 8 juillet en fait ! Le principe est simple et le même que les années précédentes : lire et chroniquer autant de thrillers, polars, romans noirs que vous voulez ;-)

Je repars sur les mêmes bases, à savoir entre 25 et 50 livres lus. Et si cette année, je me suis déchirée pour atteindre les 50, cette fois-ci je crois que je vais y aller plus en détente ^^
Je suis déjà pas mal en retard car si j'ai lu 11 thrillers et polars depuis juillet, je n'en ai chroniqué... qu'un seul ! Qu'on se rassure, je prépare un avis groupé pour bientôt !

Logo challenge T&P 2017

Challenge Thrillers et Polars 2017 - catégorie Erlendur, 25 à 50 livres lus


Livres actuellement lus et chroniqués

Livres lus et pas encore chroniqués

  • Le cri de Nicolas Beuglet
  • Inavouable de Zigmut Miloweski
  • Je sais pas de Barbara Abel
  • La face cachée de Ruth Malone d'Emma Flint
  • Au fond de l'eau de Paula Hawkins
  • Ne fais confiance à personne de Paul Cleave
  • Nous rêvions juste de liberté d'Henri Loevenbruck
  • Un employé modèle de Paul Cleave
  • Tout ce qu'on ne s'est jamais dit de Céleste Ng
  • Surtensions d'Olivier Norek
  • Neiges éternelles d'Ingrid Astier
  • Révélée de Renée Knight
  • La bibliothèque perdue de l'alchimiste de Marcello Simoni
  • Prendre Gloria de Marie Neuser
  •  

20 mars 2018

13 jours de Valentina Giambanco

Deux semaines avant Noël, la police découvre une famille assassinée, James Sinclair, sa femme et leurs deux fils. Sur un mur, un message est écrit : 13 jours. Mais cette affaire sordide n'est pas non plus une affaire banale... James Sinclair a été enlevé et caché dans les bois lorsqu'il était enfant avec deux autres garçons. Seuls deux d'entre eux étaient revenus...
Alice Madison, jeune enquêtrice pugnace et un peu tête brûlée, est persuadée que ce crime a un rapport avec l'enlèvement de James Sinclair. Mais elle ne dispose que de treize jours pour découvrir les liens et attraper le tueur.

13 jours_reduit13 jours est un bon gros thriller, 670 pages dans son édition poche, qui saura rendre votre lecture obsédante. On est tout de suite happé par ce quadruple meurtre et on est ravi d'enquêter aux côtés d'Alice Madison. C'est une toute récente inspectrice, arrivée depuis quelques semaines à peine à la Bricade Criminelle, elle va se retrouver en charge du dossier avec son coéquipier Kevin Brown. Un duo plutôt intéressant à suivre, Alice Madison est pleine de ressources, n'a peur de rien et se lance à corps perdus dans cette enquête. Elle va se retrouver au coeur de questionnements éthiques assez prenants...
Les autres personnages - Nathan Quinn, James Cameron, Brown... - sont plutôt aboutis et intrigants. Le roman est dense, foisonne de fausses pistes, de mauvaises directions. Comme tous les thrillers complexes, cela peut perturber un peu le lecteur au départ au vu du nombre de personnages et d'allers-retours entre passé et présent. Et comme tout roman conséquent, il y a parfois quelques longueurs et quelques passages où l'excitation de début s'essouffle un peu, mais pour mieux repartir.
13 jours de Valentina Giambanco est sombre, bien écrit, la tension monte graduellement pour s'accélérer dans les dernières pages, et si le rythme est parfois lent, l'intrigue est bien construite et on a envie qu'Alice Madison résolve cette affaire.

Logo challenge T&P 2017

Logo Dames en noir

 

07 mars 2018

Avis groupé XVII, spécial Editions Denoël

J'ai récemment lu trois livres publiés aux éditions Denoël, je vous partage mon avis dans un article groupé :

Coyote de Colin Winnette

Coyote Colin Winnette

Merci à Audrey qui m'a gentiment envoyé son exemplaire de Coyote ! :-)

Au coeur de l'Amérique, des parents mettent au lit leur petite fille de 3 ans. Mais le lendemain, le lit est vide et la fillette est introuvable. Les parents vont entamer un tour des plateaux télévisés pour raconter leur histoire.

C'est un court roman de 120 pages au style résolument original que nous propose Colin Winnette. Le récit est raconté par la mère, sous forme de chapitres très (très) courts et parfois déroutants. Le thème est forcément fort mais j'ai également trouvé très intéressant la dépendance aux médias qui se crée pour la mère et qui suscite le manque quand les sollicitations se font moins nombreuses...
En lisant Coyote, il faut accepter une certaine part d'obscurité, de mystères qui resteront une fois le livre terminé. Avec le recul, les absences de réponse à certaines questions sont moins frustrantes et donnent une certaine dimension à ce livre. Toutefois, dans ce roman noir, on peut un peu regretter l'absence d'émotions que génère la lecture, et le fait que l'on ne sache rien des personnes renforce cette distance.

Obsessions de Luana Lewis

Obsessions Luana Lewis

Vivien attire les regards, autant ceux des hommes que ceux des femmes et Vivien a tout pour elle : la beauté, l'argent, l'amour, une vie de famille... alors quand on retrouve son corps dans un canal à Londres, sa mère, Rose, a beaucoup de mal à accepter l'hypothèse du suicide. Elle s'allie à un journaliste, qui a lui aussi perdu un enfant, afin de découvrir la vérité sur la mort de sa fille.

Obsessions est un excellent thriller psychologique qui aborde de nombreux thèmes très forts comme les troubles obsessionnels compulsifs, l'anorexie, la perte d'un enfant... On suit donc l'enquête de Rose qui va peu à peu nous faire découvrir toutes les facettes de sa fille. L'auteure choisit d'utiliser des chapitres en flash-backs pour présenter la vie de Vivien, depuis son enfance jusqu'à sa mort. Ce parti pris, au lieu de nous perdre en mélangeant les époques, nous rend avide de comprendre la personnalité complexe de Vivien. Vivien n'est pas le seul élément féminin fort du roman car on découvre en même temps, Charlotte, la meilleure amie de Vivien.
Deux personnalités troubles, aux profils intéressants, qui mèneront cette histoire jusqu'au dénouement final, totalement inattendu pour moi !! Un intense thriller psychologique dont on a du mal à se détacher !

Le dernier péché de Rebecka Aldén

Le dernier péché Rebecka Aldén

Nora a su se relever après un terrible accident, en effet elle a chuté du septième étage et a miraculeusement survécu. Depuis, elle a décidé de reprendre sa vie en main et de la réorienter. Elle est devenue une auteure reconnue, une conférencière brillante où elle utilise son accident pour montrer à tout un chacun que tout est possible et que tout le monde peut réussir. Nora et sa famille viennent de déménager dans un nouveau quartier, dans une magnifique maison, où tout le voisinage les adopte rapidement. Mais un jour, Klara, une nouvelle voisine, charmante, s'installe dans le quartier et Nora commence à ressentir un profond malaise en sa présence...

Avec Le dernier péché, on découvre la vie presque parfaite de Nora, sa famille, son quartier, ses livres, ses conférences... tout cela abondamment partagé sur les réseaux sociaux dont Nora sait parfaitement se servir et dont elle connaît tous les ressorts. Mais cette vie parfaite va peu à peu être entâchée par l'arrivée de Klara, seulement elle est bien la seule à penser que quelque chose cloche...
L'ambiance de voisinage, d'espionnage quotidien, est très intéressante, c'est un thème que j'aime beaucoup et que je suis ravie de retrouver dans mes lectures ! Le dernier péché ne déroge pas à la règle et l'ambiance du quartier, cette fameuse entente entre voisins, est parfaitement bien rendue par Rebecka Aldén. De plus, il est fascinant et totalement terrifiant d'assister à la terrible descente aux enfers de Nora qui va passer d'une vie idyllique à un cauchemar sans fin !
Mais si Le dernier péché se lit vite et est un très bon thriller psychologique, je n'ai pas été totalement convaincue par les justifications finales et j'ai malheureusement ressenti peu d'empathie pour Nora... C'est un personnage principal assez distant et froid auquel on a du mal à s'attacher ; il y a bien une intrigue avec son enfance et notamment, la mystérieuse Paroisse et sa relation avec son père, mais malheureusement, elle n'est pas vraiment approfondie par l'auteure. De plus, je n'ai pas bien compris le rapport avec les sept péchés capitaux et pour être totalement honnête, j'ai été très déçue par cet aspect-là !

Dans l'ensemble, ces trois publications de Denoël m'ont plu mais si je ne devais en retenir qu'un, je choisirais Obsessions car, avec le recul, c'est celui des trois qui m'a le plus marqué.

Logo challenge T&P 2017

Logo Dames en noir


04 mars 2018

Bilan de février

Mars

Je ne sais pas si c'est pareil pour vous mais pour moi, Février est passé à une vitesse folle !
Je n'ai pas énormément bossé sur des cours individuels pendant ce mois-ci, quelque-uns par semaine seulement... j'espère que Mars sera plus engagé. Sinon en Février, rien de réellement notable à part que j'ai reçu ma nouvelle et magnifique bibliothèque ❤ je pense faire un article dessus, et que la fin du mois se termine dans un froid glacial et sous la neige, ce qui est plutôt rare par chez nous... D'ailleurs, grâce à la neige, tous mes rendez-vous de la semaine ont été annulés et je m'offre une petite semaine de vacances inattendue mais qui fait plaisir ! 😊
Malgré les J.O qui ont largement perturbé mon programme cinématographique et littéraire, je ne m'en sors pas trop mal. J'ai même plus lu qu'en janvier ! ce qui m'a étonné vu le temps que j'ai passé à supporter les français devant la télé ^^
Autant le mois dernier, j'ai été enchantée par Magic in the moonlight, autant ce mois-ci, j'ai été plutôt déçue par Minuit à Paris que j'ai trouvé sans grand intérêt... Niveau bouquins, aucune déception !! que des supers lectures dévorées en deux temps, trois mouvements !

Février : 9 films dont 1 revu - 4 séries - 7 livres

bilan fev

bilan fev2

Lecture en cours

Inavouable_reduit

et youpi, je viens de découvrir comment mettre des smileys depuis mon ordi !

Posté par Zofia à 14:35 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 février 2018

Le film du mois : Patients de Grand Corps Malade et de Mehdi Idir

Pour ce film de février, je vous propose un long métrage dont l'actualité est importante : Patients de Grand Corps Malade et Mehdi Idir est nommé aux César dans quatre catégories ! (meilleur film, meilleur premier film, meilleure adaptation et meilleur espoir masculin pour Pablo Pauly). Je croise les doigts pour que le film en remporte au moins un !!

J'ai découvert Grand Corps Malade il y a quelques années lors de son passage à Taratata, j'ai tout de suite été frappée par son slam, sa diction et la qualité de ses paroles, et bien sûr, par son histoire. Alors qu'il a 20 ans, Fabien Marsaud plonge dans une piscine dans le niveau d'eau est trop bas... Grièvement blessé, on lui annonce qu'il ne remarchera probablement jamais, à 20 ans pour un basketteur semi-professionnel,le choc est rude. Il passe un an en centre de rééducation et ressort, certes en boitant mais debout. C'est en 2003, lors d'une scène ouverte à Clichy qu'il fait son premier slam.
J'aime beaucoup ses textes et cette manière de slamer, je le trouve sympathique, intelligent, courageux et charmant ce qui ne gâche rien ;-)
Donc quand j'ai su qu'il allait réaliser un film avec Mehdi Idir, et dont l'histoire serait adaptée de son livre Patients qui raconte son accident et sa rééducation, je ne me suis pas posée de questions, j'ai attendu sa sortie et j'ai filé au ciné !!

Patients3

Ben est jeune quand sa vie bascule. Il ne peut plus, ne sait plus rien faire. Paraplégique, il doit tout réapprendre et faire le deuil de sa vie d'avant et la fin de sa carrière dans le basket. Ben arrive dans un centre de rééducation, couché sur un brancard. Durant une longue année de réadaptation, il va apprendre  la patience et découvrir de nouvelles amitiés.

Si je vous parle de Patients aujourd'hui, ce n'est pas seulement à cause des César, c'est surtout que je l'ai ADORÉ !!!
Comme je vous l'avais dit dans mon précédent article, Patients est encore une histoire vraie car il est adapté du roman autobiographique de Grand Corps Malade (que je n'ai pas encore lu). Pour être totalement honnête, je dois vous avouer que j'avais tout de même un peu peur ; par son sujet grave, je craignais que le ton ne soit un peu trop mélo. Mais ce n'est absolument pas le cas ! Patients est absolument à l'opposé d'un truc mélo tristounet. Patients est un film fort, drôle, joyeux, émouvant, l'histoire d'une renaissance pleine de force et d'amitiés.
Autour de Ben, joué par Pablo Pauly qui est absolument impeccable, gravitent des personnages aussi attachants les uns que les autres, interprétés par des acteurs de manière vraiment remarquable...

Patients2
Franck Falise, Moussa Mansaly, Pablo Pauly, Soufiane Guerrab

Sur un sujet difficile, la rééducation de personnes lourdement handicapés, Grand Corps Malade et Mehdi Idir, son réalisateur de clips, signent un film d'une justesse folle, tendre et tenace. Évidemment, on passe du rire aux larmes, on est secoué tout au fond du coeur par ce destin qui peut basculer d'un coup, par cette force qu'il faut pour remonter la pente, combattre son handicap, combattre le regard des gens mais aussi son propre regard. Patients n'a fait que renforcer mon admiration pour Grand Corps Malade.
Je ne peux que vous encouragez à regarder ce film puissant, fait de soif de vivre et de courage. Patients est finalement un film de potes avec des hauts et de bas, des fous rires et des larmes, de la séduction et de la colère, de la vie tout simplement. Et en sortant d'un visionnage d'un film comme celui-là, on mesure forcément la chance que l'on a, il faut savoir l'apprécier et en prendre soin.

Patients1
Pablo Pauly et Yannick Renier

25 février 2018

A la croisée des mondes, tome 1, Les royaumes du nord de Philip Pullman

Cela faisait des années que mon intégrale d'A la croisée des mondes prenait la poussière dans ma bibliothèque spécial PAL en attente... c'est grâce au challenge des Douze Thèmes (lire le premier tome d'une saga) que je l'ai enfin sorti ! Bon seulement pour lire le tome 1, mais c'est déjà ça ;-)

A la croisée des mondes, Les royaumes du nord de Philip Pullman

A la croisée des mondes tome 1Lyra, 11 ans, partage sa vie entre les couloirs du Jordan College, les rues mouvementées d'Oxford et ses bagarres avec les différents gamins de la ville. Accompagnée de son fidèle daemon, Pantalaimon, elle vit dans l'insouciance jusqu'au jour où son oncle, Lord Asriel, manque de se faire empoisonner lors de sa visite à Jordan College.
A partir de là, la vie de Lyra bascule dans l'aventure et commence par Londres en compagnie de Mme Coulter et se poursuit jusqu'au Pôle Nord et ses royaumes mystérieux. A la fois pour percer l'intrigue de la Poussière mais surtout pour libérer des enfants kidnappés dans toute l'Angleterre.

J'avais vu son adaptation au cinéma que j'avais trouvé vraiment nulle, du coup, je ne partais pas avec un très bon avis sur l'histoire. Mais force est de constater que celle-ci m'a plutôt plu, ce n'est pas un coup de coeur comme j'ai pu en avoir avec Harry Potter mais ça se lit bien !
Philip Pullman a une écriture agréable et grâce à de bonnes descriptions, on arrive plutôt bien à imaginer le monde de Lyra. Les personnages sont assez sympas à suivre, bien que Lyra m'ait plutôt énervée et je n'ai pas ressenti grand chose pour elle... par contre, les gitans, Roger, les sorcières ou Iorek sont très intéressants. Tout comme Lord Asriel qui me semble très énigmatique et très intriguant !
Ce qui m'a le plus gêné finalement, c'est que je n'ai pas tellement compris cette histoire de Poussière, d'univers parallèle... j'ai trouvé que ça manquait de clarté et même si on saisit plus ou moins certaines choses, ça aurait pu être un peu mieux résumé... Globalement, ce n'était pas mal mais ce premier tome semble un peu long pour une introduction...
Avant de le commencer, je m'étais dit que si je n'accrochais pas avec le premier tome, je me débarrasserais de l'intégrale sans la lire, mais finalement, j'ai quand même envie de connaître la suite de l'histoire et surtout de découvrir Will qui est apparemment assez prometteur comme personnage !!

challenge 12thèmes

 

23 février 2018

Petit marathon express

Organisé par Chroniques Littéraires, ce petit marathon a commencé cette semaine et court plus ou moins jusqu'à la semaine prochaine, le thème est une couverture avec du blanc, du rouge et du noir et voici ma PAL pour l'occasion :

PAL2

PAL1

Bien sûr, je ne vais pas tout lire ! Je suis en train de finir Le cri, et je pense poursuivre avec La fille d'avant, peut-être Treize marches et Zone B... Bref, y a de quoi faire ! ;-)

Posté par Zofia à 19:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 février 2018

Quand sort la recluse de Fred Vargas

- Trois morts, c'est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n'est pas de notre compétence.
- Ce qu'il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J'ai donc rendez-vous demain au Muséum d'Histoire naturelle.
- Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ?
- Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
- Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l'araignée recluse ?

quand-sort-la-recluse

Le nouveau Fred Vargas  est un polar savoureux que j'ai dévoré en quelques jours à peine !!
Fred Vargas est incroyablement douée, son écriture sans pareille, c'est la seule auteure qui arrive à m'attirer sur des chemins que partout ailleurs, je trouverais ennuyeux mais qui ici chaque fois me ravisent ! Dans ce nouvel opus, on retrouve notre brigade favorite et son commissaire atypique, Jean-Baptiste Adamsberg, partir sur les traces de l'araignée recluse qui aurait tuée plusieurs personnes. Un comble pour Danglard qui va aller jusqu'à affronter Adamsberg au point de créer de vives tensions dans cette brigade...
Fred Vargas a pris un énorme risque en créant des dissensions dans ma brigade préférée, mais malgré cette opposition et ce risque d'une rupture, on reste happé par cette histoire d'araignée. Est-ce qu'Adamsberg a définitivement vrillé ? ou est-ce au contraire Danglard qui s'égare complètement ?
Comme à son habitude, Fred Vargas en profite pour nous parler d'Histoire et cette fois-ci nous entraîne vers les recluses du Moyen-Âge... Une intrigue très intéressante, riche, complète, savamment dosée et parfaitement écrite. J'ai également beaucoup aimé l'intrigue à l'intérieur même du commissariat et qui concerne un des membres de la brigade.
J'ai aimé les personnages, l'intrigue, les relations entre les membres de l'équipe, le merle et ses petits, l'ombre des recluses, araignées ou femmes, j'ai aimé les dialogues, les réflexions des personnages, j'ai aimé Adamsberg.
En un mot, j'ai adoré Quand sort la recluse ! Adoré à tel point qu'en en parlant, ici, aujourd'hui, j'ai très envie de le relire. En fait pour être honnête, j'ai envie de relire toute la série des Adamsberg ! (dont d'ailleurs, il me manque quelques titres...)

Logo Dames en noir

 

 

 

Logo challenge T&P 2017

 

 

 

16 février 2018

La liste sans fin, version 2018

57eff865860b986a28ea6f557fd7a4e0

Voici la nouvelle PAL sans fin qui devrait me suivre tout au long de cette année 2018... Des titres qui reviennent et des nouveaux titres, je ne serais pas en manque de bouquins cette année non plus ! ;-)

1. Le mystère Fulcanelli d'Henri Loevenbruck

2. Qui a tué Daniel Pearl ? de Bernard-Henri Lévy
3. Les Bienveillantes de Jonathan Littell
4. Incarnation de Daniel Easterman
5. Un astronaute en Bohême de Jaroslav Kalfar
6. Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder
7. Yann Piat, histoire secrète d'un assassinat
8. La trilogie Berlinoise de Philip Kerr
9. A la croisée des mondes de Philip Pullman
10. Le trésor du Khan de Clive Cussler
11. Eternalis de Raymond Khoury
12. Malhorne de Jérôme Camut - tome 3 et 4
13. Le château des Carpathes de Jules Verne
14. Morts-en-direct.com de John Katzenbach
15. Il de Derek Van Arman
16. Yeruldelgger de Ian Manook
17. Calliope La voix des flammes de Tabitha King
18. Échec et mat de Stephen Carter
19. La clé de l'apocalypse de James Rollins
20. 1Q84 Tome 3 d'Haruki Murakami
21. Le procès de Kafka
22. La poursuite du bonheur de Douglas Kennedy
23. Hiver rouge de Dan Smith
24. La poursuite de Clive Cussler
25. L'enfant allemand de Camilla Lackberg
26. La ronde des mensonges d'Elizabeth George
27. Le léopard de Jo Nesbo
28. L'analyste de John Katzenbach
29. Insângerat de Li-Cam
30. Les cafards de Jo Nesbo
31. Karoo de Steve Tesich
32. Etat d'urgence de Michaël Crichton
33. La prophétie des glaces de Bernard Simonay
34. Voyage d'une parisienne à Lhassa d'Alexandra David-Neel
35. Je suis Pilgrim de Terry Hayes
36. La route du retour de Jim Harrison
37. L'affaire Toutankhamon de Christian Jacq
38. Vengeance de Dan Simmons
39. Le seigneur des anneaux, tome 1 de J. R. R. Tolkien
40. Culottées, tome 2 de Pénélope Bagieu (BD)
41. Nos années sauvages de Karen Joy Fowler
42. L'appel de l'ange de Guillaume Musso
43. Black Coffee de Sophie Loubière
44. Zone B de Marie Hermanson
45. Satan était un ange de Karine Giebel
46. Le livre des Baltimore de Joël Dicker
47. Cartographie des nuages de David Mitchell
48. Dans la forêt de Lionel Richerand (BD)
49. Un éclat de givre d'Estelle Faye
50. Amelia de Kimberly McCreight
51. Entre deux mondes d’Olivier Norek
52. 13 à table ! collectif
53. La sirène de Camilla Läckberg
54. Méchant loup de Nele Neuhaus
55. Délivrance de Jussi Adler Olsen
56. Dossier de Jussi Adler Olsen
57. Organes Vitaux de Elsebeth Egholm
58. Une histoire des abeilles de Maja Lunde
59. Les temps sauvages de Ian Manook
60. Si vulnérable de Simo Hiltunen
61. Irrévocable de Andreas Pflüger
62. Damien Saez A corps et à cris de Romain Lejeune
63. En attendant Bojangles de Ingrid Chabbert (BD)
64. Le perroquet de Espe (BD)
65. Collaboration horizontale de Virginie Mosser (BD)
66. Il reste la poussière de Sandrine Colette
67. Birthday Girl d’Haruki Murakami
68. Tuez qui vous voulez d’Olivier Barde-Cabuçon
69. D’après une histoire vraie de Delphine De Vigan
70. My absolute darling de Gabriel Tallent
71. La chartreuse de Parme de Stendhal

Posté par Zofia à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
14 février 2018

La fille sous la glace de Robert Bryndza

Andrea, belle jeune femme de la haute société anglaise, est retrouvée assassinée, figée sous une couche de glace pour l'éternité. Erika Foster est la commissaire chargée de l'enquête, elle revient après une terrible épreuve personnelle et semble fragilisée. Mais dans cette enquête, elle ne devra rien lâcher, vu la personnalité de la jeune décédée, la pression sera immense sur les épaules d'Erika...

Merci à Babelio et Belfond grâce à  qui j'ai pu lire ce thriller !

La fille sous la glaceUn polar glacial d'un nouvel auteur britannico-slovaque, Robert Bryndza dont c'est le premier livre et dont il faudra retenir le nom, car La fille sous la glace est une réussite ! Ambiance frigorifique, Londres sous la neige, rebondissements inattendus, une héroïne charismatique mais fragilisée, et des crimes sordides... tout y est pour faire de La fille sous la glace un thriller vraiment efficace que j'ai dévoré en quelques jours !
On découvre une héroïne très intéressante et dont le personnage est vraiment bien travaillé, Erika, qui reprend le boulot après une longue interruption à cause d'un drame personnel et professionnel. Son personnage est attachant et agréable à suivre, elle est bornée, elle ne se laisse pas dicter sa conduite et a bien l'intention de mener cette enquête comme il le faut, sans tenir compte de la famille haut placée de la jeune victime...
La victime, elle, est une jeune femme parfaite, éducation à l'anglaise, gros moyens financiers, une gentille fille à papa, bref une fille très bien sous tout rapport, du moins en apparence, car Andrea cache de nombreux secrets...
Autour de ces deux personnages féminins gravitent plusieurs protagonistes intéressants comme Crane, Moss et Peterson et même Marsch ou Sparks, et également Linda, la soeur d'Andrea.
L'écriture de Robert Bryndza est claire et fluide, on suit l'enquête avidement, le rythme est soutenu grâce à des chapitres courts, et le dénouement arrive comme un boomerang avec une grosse dose d'adrénaline !!!
La fille sous la glace serait le premier volume d'une série consacrée à Erika Foster et c'est une nouvelle qui fait plaisir car je serais ravie de la retrouver, elle est bien plus intéressante qu'une autre Erika, celle de Camilla Lackberg. Certains pourront soulever que l'intrigue n'est peut-être pas hyper originale, ce n'est pas tout à fait faux, mais le talent de Bryndza est de réussir à maintenir un suspense constant et de nous pousser à suivre Erika, sans lâcher le livre !

Logo challenge T&P 2017