Revoir un Printemps

17 février 2017

Suivi Rat a Week Winter Edition & Lecture commune

rat-a-week-toute-la-bibliothc3a8que-sous-le-plaid-copie

Pour l'instant, le marathon de l'hiver se passe plutôt bien, j'ai validé la première semaine assez largement et pour la seconde semaine, je suis pas trop mal partie car j'en suis à 446 sur 700. Je me suis fait un petite sélection de livres que j'aimerais sortir de ma PAL, et pour l'instant, j'en suis  à 5/12. Pour les semaines suivantes je crois que je vais passer l'objectif à 850 pages/semaine, ça me semble assez accessible et j'espère que ça me poussera à lire encore plus ;-)

Semaine 1
Autre-Monde tome 7, Génèse de Maxime Chattam - p. 62 à 618
Mutafukaz tome 2 de Run - 102 pages
Flora Banks d'Emily Barr - 370 pages
Défi 2 : je choisis un nombre de pages par semaine (min. 500) 700 pages, validé avec 1031 pages

Semaine 2
Mutafukaz tome 3 de Run - 136 pages
Les assassins de R. J. Ellory - 257 pages - Défi 9 : je lis au moins un pavé
Les hauts de Hurlevent d'Emily Brontë - 53 pages - Défi 8 : je lis impérativement un classique
Défi 2 : je choisis un nombre de pages par semaine (min. 500) 700 pages, en cours avec 446 pages

Concernant la lecture commune des Hauts de Hurlevent avec Audrey, on a commencé tranquillement et on se suit de près car j'en suis au chapitre 8 et elle au 9. Et pour l'instant, je dois avouer que je suis assez surprise du début car je ne m'attendais pas à un narrateur comme Lockwood et de la façon très dure dont sont traités les enfants... mais ça ne va pas m'empêcher de poursuivre ma lecture, bien au contraire ;-)

Posté par Zofia à 12:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 février 2017

Lecture commune : Les hauts de Hurlevent

Lecture commune

Encore un classique au programme de cette nouvelle lecture commune, réalisée une nouvelle fois avec Audrey :-)
Ca sera une première lecture pour moi et une relecture pour elle. Et si vous voulez vous joindre à nous, c'est avec plaisir. La lecture commencera le 15 février et se déroule sans contrainte, on lit quand on veut et comme on veut. Il s'agit de ne pas se prendre la tête, s'encourager, si le besoin se faisait sentir, et surtout partager nos impressions de lecture ! La lecture de ce roman va également participer au RAT a week Winter Edition.

les-hauts-de-hurle-vent-539453

10 février 2017

En même temps, toute la terre et tout le ciel de Ruth Ozeki

En même temps toute la terre et tout le cielA Tokyo, Nao est une lycéenne en souffrance. Rentrée au pays après des années passées aux Etats-Unis, elle est harcelée par ses camarades, et son père sombre peu à peu dans la dépression et devient suicidaire.
Au Canada, sur une île isolée où tout le monde se connaît, Ruth découvre le journal de Nao échoué sur la plage. Elle y voit comme un signe et essaye de découvrir ce qui a pu arriver à Nao et à sa famille.

Le résumé, la couverture et la référence à Murakami m'ont fait choisir ce roman dans les allées de ma librairie et même si j'ai beaucoup aimé cette histoire, il a manqué un petit quelque chose pour que cela devienne un coup de coeur !
Quand on ouvre En même temps, toute la terre et tout le ciel, il faut laisser son esprit ouvert et accepter une petite touche de fantastique, comme un conte onirique où la réalité et l'imaginaire n'arriverait pas à se départager. J'ai beaucoup aimé l'écriture de Ruth Ozeki, je l'ai trouvé très belle, très calme, très poétique. Elle mélange les récits et les narrateurs, les lieux et les questions existentielles - celles de la vie pour Nao, celles de l'écrivain en manque d'inspiration pour Ruth. Les chapitres alternent les points de vue des héroïnes. J'ai beaucoup apprécié Nao, sa façon d'être, d'écrire, de parler, d'adorer sa Jiko - son arrière grand-mère nonne zen de 104 ans - son riche passé, j'ai souffert avec elle des brimades et de la violence de ses camarades, j'ai aimé son parcours. Mais j'ai eu beaucoup plus du mal avec Ruth, son personnage est sympathique mais tous ses proches m'ont vraiment agacé ! son mari d'abord, un espèce d'artiste land art, et plus généralement, tous les gens de l'île qui jugent, qui se mêlent de tout sans aucun égard pour l'intimité ou la vie privée, d'autant plus qu'il y a une grande part d'autobiographie dans ce livre car l'auteure se met elle-même en scène, ce qui est un peu vaniteux et ne m'a pas fait accrocher à ses passages.
Cependant, j'ai beaucoup aimé la quête désespérée de Ruth qui essaye à tout prix de sauver Nao. J'ai aimé aussi le mélange des genres, de l'onirisme, à l'actualité brutale du tsunami de 2011 et de ses conséquences, mais il y a parfois des sursauts de physique quantique et autres qui peuvent perturber, voire perdre le lecteur en route.
Il faut abandonner une part de réalisme pour lire En même temps, toute la terre et tout le ciel, se laisser porter par l'âme du Japon et tout ce qu'il transporte, de son passé, de ses traditions et de sa modernité.

destockage-pal-duo

 

07 février 2017

La liste sans fin, version 2017

lecture

En ce début février, il est temps pour moi de vous proposer ma nouvelle liste de lecture sans fin ;-) L'an dernier, je me demandais si j'allais dépasser mon précédent pourcentage, et bien non, j'ai atteint exactement le même niveau soit 60 % !
Et on commence avec une belle liste de plus de 70 titres ! certains romans, je les traîne depuis plusieurs listes, ce sont pour la plupart des livres qu'on m'a donné et que je n'ai que moyennement envie de lire... j'hésite à m'en débarrasser, j'aimerais néanmoins les lire avant.

1. Le mystère Fulcanelli d'Henri Loevenbruck
2. Qui a tué Daniel Pearl ? de Bernard-Henri Lévy
3. Les Bienveillantes de Jonathan Littell
4. Incarnation de Daniel Easterman
5. Don Quichotte de Cervantes
6. Le Monde de Sophie de Jostein Gaarder
7. Nous les dieux de Bernard Werber
8. Yann Piat, histoire secrète d'un assassinat
9. Kafka sur le rivage d’Haruki Murakami
10. La trilogie Berlinoise de Philip Kerr
11. A la croisée des mondes de Philip Pullman
12. Le trésor du Khan de Clive Cussler
13. Eternalis de Raymond Khoury
14. Malhorne de Jérôme Camut - tome 3 et 4
15. Drive de James Sallis
16. Les hauts de Hurlevent d'Emily Brontë
17. Le tribunal des âmes de Donato Carrisi
18. Le château des Carpathes de Jules Verne
19. La gorge de Peter Straub
20. Comme son ombre de Val McDermid
21. Morts-en-direct.com de John Katzenbach
22. Pandora d'Anne Rice
23. Il de Derek Van Arman
24. Yeruldelgger de Ian Manook
25. Profanation de Jussi Adler Olsen
26. Calliope La voix des flammes de Tabitha King
27. Échec et mat de Stephen Carter
28. Meurtres pour rédemption de Karine Giebel
29. Les clés de l'apocalypse de James Rollins
30. 1Q84 Tome 3 d'Haruki Murakami
31. Faux rebond d'Harlan Coben
32. Le procès de Kafka
33. Messe noire d'Olivier Barde-Cabuçon
34. La poursuite du bonheur de Douglas Kennedy
35. A genoux de Michael Connelly
36. Los Angeles River de Michael Connelly
37. Le dernier coyote de Michael Connelly
38. Bondrée d'Andrée A. Michaud
39. La disparue du désert de Zoé Ferraris
40. Hiver rouge de Dan Smith
41. Les assassins de R. J. Ellory
42. Les égouts de Los Angeles de Michael Connelly
43. La poursuite de Clive Cussler
44. L'enfant allemand de Camilla Lackberg
45. L'étoile de Strindberg de Jan Wallentin
46. La ronde des mensonges d'Elizabeth George
47. Le léopard de Jo Nesbo
48. L'analyste de John Katzenbach
49. Insângerat de Li-Cam
50. Mutafukaz tome 3, 4 et 5 de Run
51. La maison des chagrins de Victor Del Árbol
52. Karoo de Steve Tesich
53. Etat d'urgence de Michaël Crichton
54. La prophétie des glaces de Bernard Simonay
55. Voyage d'une parisienne à Lhassa d'Alexandra David-Neel
56. Je suis Pilgrim de Terry Hayes
57. Toi de Zoran Drvenkar
58. Amazonia de James Rollins
59. La route du retour de Jim Harrison
60. Au revoir là-haut de Pierre Lemaître
61. Les yeux jaunes des crocodiles de Katherine Pancol
62. La valse lente des tortues de Katherine Pancol
63. Running man de Stephen King
64. Flora Banks d'Emily Barr
65. Neverwhere de Neil Gaiman
66. L'océan au bout du chemin de Neil Gaiman
67. Une rose au paradis de René Barjavel
68. L'enchanteur de René Barjavel
69. World War Z de Max Brooks
70. Choke de Chuck Palahniuk
71. 1984 de Georges Orwell
72. Le meilleur des mondes d'Aldous Huxley
73. Le garçon de Marcus Malte
74. Le pas suspendu de la révolte de Mathieu Belezi

Posté par Zofia à 16:20 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 février 2017

RAT a week - Winter Edition 2

RAT a week hiver

Qui dit Février dit hiver et qui dit hiver, dit marathon de lecture !!
Et oui c'est reparti pour un tour ;-)
Comme d'habitude, c'est Marjorie du blog Chroniques Littéraires qui est aux manettes. Le marathon commence le 3 février à 19h et dure jusqu'au 5 mars dans la nuit. A priori, je participe pour toutes les semaines, dans la Catégorie 1 : Toute la bibliothèque sous le plaid - lire tous les genres (classiques, thrillers, romances,  dystopie, jeunesse…).

rat-a-week-toute-la-bibliothc3a8que-sous-le-plaid-copie

A cela, j'ajoute plusieurs défis proposés par Marjorie, et que j'effectuerais au fur et à mesure dans le marathon :

Défi 2 : je choisis un nombre de pages par semaine (min. 500), pour l'instant je choisis 700 pages
Défi 7 : je lis un livre d’un auteur que je n’ai jamais lu
Défi 8 : je lis impérativement un classique
Défi 9 : je lis au moins un pavé (500 pages minimum)
J'aurais bien ajouté lenuméro 14 où il s'agit de lire un livre et de voir son adaptation mais je n'en ai que 2 dans ce cas-là et je n'ai pas les films à disposition...

Je ferais des petits points de suivi de temps en temps. Pour vous inscrire : Chroniques Littéraires

Posté par Zofia à 18:34 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 février 2017

Les neufs dragons de Michael Connelly

les neufs dragonsHarry Bosch se rend dans un magasin de vente de vins et liqueurs où un meurtre vient d'être commis. En plein quartier chinois, les enquêteurs sentent rapidement que l'affaire pourrait être liée aux triades et à des activités de rackett. Bosch, sur les traces d'un suspect, reçoit une vidéo de sa fille de 13 ans, qui vit à Hong-Kong. Elle a été kidnappé par les triades. Sans hésiter, Bosch se précipite à Hong-Kong.

Je n'avais pas trop envie de lire cette nouvelle enquête de Bosch, car je n'aime pas vraiment les histoires qui se passent en Chine ou avec des chinois... mais bon j'ai fini par me lancer et au final, ça a été ! 
Même si ce n'est pas mon préféré de la série, la lecture est agréable, pleine de rebondissements et de suspense. Le talent de Connelly fait ce qu'il faut pour que vous ne lâchiez pas son bouquin avant la fin. D'ailleurs, je ne m'attendais pas à ces révélations finales ! Les personnages sont plutôt intéressants, à part Bosch, totalement têtu, arrogant et qui est véritablement tête brulée, le flic couplé au père, ça peut faire de sacrés dégâts !
C'était un bon thriller, qui se lit vite et bien mais ce n'était pas le policier de l'année (bon je ne m'attendais pas à ça donc je ne suis pas déçue).

logopolarssharon2

31 janvier 2017

Point Challenge Thrillers et Polars

Alors qu'il reste à peu près 5 mois pour terminer ce Challenge Thrillers et Polars, j'en profite pour faire un petit point : j'ai lu actuellement 24 polars et chroniqués 21, je suis donc sur la bonne voie pour arriver à 25. Toutefois je ne pense pas atteindre les 50 car il faudrait que j'en lise autant en 5 mois qu'en 7, ce qui me semble quand même compliqué ^^ 
Mon record est à 39 lectures pour 33 chroniques, j'espère bien dépasser ces chiffres !

Durant cet été, j'ai lu 12 livres et 3 bandes-dessinées, j'espère améliorer ce bilan lors de ces deux prochaines semaines car je suis en vacances et que l'été n'est pas terminé ;-)
Côté PAL, j'ai lu 8 livres de ma PAL, trois livres ont été empruntés à la bibli dans le cadre du Challenge Les filles de Mrs Bennet, et un dernier est une relecture (Kaïken de Grangé). Côté thrillers, j'en ai lu 7 dont un qui rentre dans le précédent challenge, et j'en ai chroniqué 4.
Du côté du RAT a week estival, j'ai totalement foiré la semaine 7 avec 400 pages lues ou à peine, par contre, j'ai atteint l'objectif pour la semaine 6 et j'ai validé tous les défis et pour cette dernière semaine, ça me semble bien parti (205 pages à l'heure de publication). J'aimerais vraiment faire sortir quelques livres en plus de ma PAL, j'en ai emporté 5 avec moi mais ça me semble un peu optimiste.

logopolarssharon2

Challenge Thrillers et Polars 2017 - catégorie Erlendur, 25 à 50 livres lus

Livres actuellement lus et chroniqués

Livres lus mais pas encore chroniqués

  • Les neufs dragons de Michael Connelly
  • Lux de Maud Mayeras
  • Kaïken de Jean-Christophe Grangé

28 janvier 2017

Avis groupés XI

Flétrissure de Nele Neuhaus

Flétrissure

A Francfort, David Goldberg, 92 ans, a été assassiné, quasiment exécuté même d'une balle dans la tête. Pas de trace d'effraction, juste le cadavre et un mystérieux chiffre écrit sur le mur avec du sang, 16145. Qui a pu vouloir tuer cet homme si âgé ? L'autopsie va révéler tout une série de mystères : comment un rescapé des camps de concentration peut avoir le tatouage de son groupe sanguin sur le bras gauche, marque des membres de la SS ?!
Oliver Bodenstein et Pia Kirchhoff sont sur l'affaire, quand celle-ci leur est brusquement retiré sur ordre du ministère de l'Intérieur...

J'ai découvert Nele Neuhaus dans l'excellente série de reportages consacrée au monde du polar diffusée il y a quelques temps sur Arte. J'ai eu envie de lire ses livres car ses histoires se situent à Francfort, la seule ville allemande que je connaisse et où j'y ai de la famille par alliance, j'ai donc commencé avec Flétrissure qui est la première enquête du commissaire Bodenstein.
Et je n'ai pas été déçue par cette première rencontre avec Nele Neuhaus ! pour l'occasion, elle s'attaque à quelque chose de délicat : le passé de SS, et de la seconde guerre mondiale. Je pense qu'en tant allemand, ce n'est pas un sujet facile à aborder et réussir à l'intégrer avec brio dans une histoire policière était encore plus difficile. Dans Flétrissure, on découvre une famille bourgeoise, extrêmement puissante, les Kaltensee, et on devine rapidement qu'ils seront au centre de l'enquête.
C'est un roman dense, riche, parfaitement documenté et très bien écrit que nous livre Nele Neuhaus. On ne s'ennuie pas mais ce n'est pas pour autant un véritable page-turner, car il y est forcément fait mention du passé et des actes qui en ont découlés... J'ai beaucoup aimé le duo d'enquêteurs, surtout Pia, et cette famille si étrange dans laquelle tout n'est que faux-semblants et non-dits...
Avant de lire Flétrissure, j'avais déjà très envie de lire Blanche-Neige doit mourir et je pense que je ne vais pas trop tarder à me le procurer ;-)

Police de Hugo Boris

Police

Ils sont gardiens de la paix, des flics en uniforme, en première ligne dans la réalité et à l'arrière-plan dans les romans. Virginie, Erik et Aristide sont de ceux-là. Un soir d'été particulièrement chaud, ils sont chargés de reconduire un réfugié à la frontière, mais Virginie, au coeur d'une tempête personnelle, n'est plus sûre de rien... Dans les quelques kilomètres qui les séparent de Roissy, tout va se jouer...

Présenté comme un huis-clos extrêmement tendu, Police a été publié en août 2016 et si, effectivement, c'est une histoire tendue, je trouve qu'on ne peut pas la considérer comme un huis-clos...
Police est un roman court qui présente un aspect des choses que nous ne voyons jamais, celui des policiers, ceux en uniforme, engagés dans une mission avec laquelle ils ne sont pas forcément en accord. Ce trajet entre le commissariat et la zone de départ de Roissy va être semé d'embûches, plus psychologiques que physiques. Et si Police est très bien écrit, humain, et percutant par cet envers du décor, ce n'est pas vraiment un polar. Hugo Boris nous offre des personnages vrais, partagés, complexes avec leurs qualités et leurs failles. Je m'attendais à plus d'action et de suspense, mais j'ai été touché par ces personnages, par cette histoire, par cet aspect très psychologique des choses qui montre ce qu'il y a sous l'uniforme...
Cette manière d'écrire, si fine, m'a donné envie de lire les autres livres de l'auteur, notamment Le baiser dans la nuque et La délégation norvégienne.

Sans un mot d'Harlan Coben

Sans un mot

Mike et Tia sont des parents aimant mais depuis quelques temps, ils sont désemparés par le comportement de leur fils adolescent, Adam. Depuis le suicide de son ami, Spencer, il s'isole, s'enferme dansa sa chambre et passe tout son temps libre devant son écran d'ordinateur. Impuissants, ses parents se décide à installer un logiciel espion pour contrôler ses activités sur le net. Mais un jour, ils vont découvrir un mail inquiétant et dans la foulée, Adam disparaît.

Bon, alors commençons tout de suite par être honnête, j'ai lu ce thriller en août, et je ne m'en souviens absolument plus ! pour tout dire, en lisant le résumé, je me suis dit "mais en fait je l'ai pas lu celui-là"...
Finalement peu à peu, ça m'est revenu, et donc qu'en est-il de Sans un mot ? et bien c'est du pur Harlan Coben commercial. Encore une disparition. Une famille moyenne d'amérique, parfaite, où tout le monde est beau, tout le monde s'aime... J'ai trouvé que l'histoire était parfois tirée par les cheveux, les personnages sont sans grand intérêt, et on finit par comprendre le tout avant la fin. Néanmoins, Coben maîtrise ce genre de romans puisqu'on a envie de suivre Mike et Tia, on passe un bon moment et on arrive pas à lâcher le roman avant la fin.

logopolarssharon2

25 janvier 2017

Irezumi d'Akimitsu Takagi

IrezumiDans le Japon de l'après-guerre, à Tokyo, une femme est retrouvée morte dans une salle de bains fermée de l'intérieur. Son corps a été découpé en morceaux et son buste, sur lequel était tatoué un magnifique irezumi représentant Orochimaru, a disparu. Le corps est découvert par un professeur collectionneur de peaux tatouées et l'amoureux, un peu naïf, Kenzô Matsushita. C'est le frère de ce dernier, Eiichirô, qui est chargé de l'enquête. Et bien vite, un autre corps est découvert...

Un conseil, ne lisez pas la 4ème de couverture qui en dit beaucoup - mais alors beaucoup - trop !!

Ce thriller japonais a été publié en 1948 mais c'est uniquement en 2016 qu'il a été publié en France, aux éditions Denoël. Présenté comme un classique du genre, Irezumi est à la fois une enquête policière habile et une ode à l'art du tatouage et aux mystères qui l'entourent...
Si l'intrigue policière est habile, il faut toutefois reconnaître qu'elle a un peu vieillie, et qu'elle  peut sembler assez lente à un public du 21ème siècle, adepte de rythme effréné. Personnellement,j'ai aimé cette plongée dans le Japon de l'après-guerre où la reconstruction est compliquée et douloureuse, mais aussi cette immersion dans le monde fascinant des tatouages...
Dans ce roman, on suit le Dr Hayakawa, un professeur étrange dont la passion dévorante pour les tatouages, le pousse à acheter des peaux tatouées pour qu'elles lui reviennent à la mort de leur propriétaire, elles sont ensuite travaillées et exposées. Il retrouve Kinué qui porte un superbe Orochimaru sur tout le dos. Dans le même temps, Kenzô rencontre également Kinué, cette femme exerce sur lui une attirance immédiate. Le docteur et Kenzô vont ainsi se retrouver au coeur d'une sombre enquête criminelle.
Irezumi m'a plu mais je ne sais pas s'il plairait à tous, il y a du suspense mais les ressorts et le rythme ne sont pas du tout les mêmes qu'aujourd'hui, c'est plus "tranquille", sans compter qu'il n'y a pas toutes les méthodes récentes d'analyse. Les personnages sont plutôtlogopolarssharon2 agréables à suivre, même si Kenzô apparaît un peu comme naïf et idiot, cependant ils sont juste là pour servir l'enquête et ne sont pas vraiment approfondis, notamment concernant leur vie personnelle. J'ai parfois trouvé que l'auteur se répétait un peu.
Mais Irezumi est à lire pour son ambiance, ses légendes et superstitions et notamment celle d'Orochimaru, Jiraya et Tsunadehimé, le serpent, la grenouille et la limace, les mystères des tatouages, leur côté sulfureux - il faut savoir que les tatouages ont été déclarés comme hors-la-loi au Japon pendant 80 ans, et étaient souvent associés aux milieux criminels comme les yakuzas ou les prostituées.

L'Irezumi

L'irezumi est un tatouage traditionnel intégral ou presque, c'est un tatouage pratiqué par un maître tatoueur, une pratique longue, douloureuse et onéreuse qui peut s'étaler sur plusieurs années et revenir à plus de 30 000 $. C'est un art encore secret car il est assez mal vu par la société, notamment par les seniors et par le monde du travail.

tatouage enju-horimatsu-japanese-tattoo-irezumi-japansk-tatuering-umeå-vackra-ting-3-1

tatouage2 senju-horimatsu-irezumi-japanese-tattoo-umeå-japansk-tatuering-1-10

irezumi2 Tatoo

Inutile de vous dire à quel point ce roman m'a donné des palpitations au sujet d'un second tatouage ! j'en pouvais plus et quand je le lisais, j'avais presque envie de prendre un rdv immédiatement ! ce n'est pas encore fait mais ça va venir et je pense que ce second tatouage sera fortement inspiré de ce roman...

La légende de Jiraya

Jiraya était un chef de clan puissant, après sa ruine il devient le chef d'une bande de voleurs et sur les hauteurs du mont Myōkō, au sud du Japon, il est initié à la magie des crapauds, il obtient ainsi le pouvoir de se transformer en crapaud. Jiraya rencontre Tsunadehimé, qui maîtrise la magie des escargots et dont il tombe amoureux. Mais un de ses serviteurs, jaloux de cet amour, est ensorcelé par la magie des serpents, il devient Orochimaru et attaque Jiraya, le serpent engloutit la grenouille, la grenouille gobe la limace, la limace dissout le serpent...
Cette légende apporte une touche de mystique au thriller Irezumi car il est dit qu'il est impossible de tatouer ces trois motifs sur la peau d'une seule et même personne en raison d'une vieille superstition selon laquelle ces créatures se feraient la guerre et finiraient par détruire leur porteur. Mais Horiyasu,un maître tatoueur très doué et père de Kinué, a tatoué chacune des créatures sur ses trois enfants, en sachant très bien qu'ils ne pourraient pas vaincre la malédiction...

jiraiya-tsunade

22 janvier 2017

Obscurité

Vous allez peut-être trouver que j'en fais trop mais j'avoue que j'ai vraiment du mal à me remettre de l'élection de Trump... et la journée de vendredi a renforcé ce sentiment obscur,  cette fois, on y est... C'est vraiment quelque chose qui me déprime et qui m'inquiète bien sûr. A peine, en fonction, à midi pile, les pages concernant le rechauffement climatique ont disparu du site de la Maison-Blanche, Trump a déjà signé son premier décret pour supprimer l'Obama Care. Je crains pour les américains, pour tous les retours en arrière, pour les femmes, pour les noirs, pour les homosexuels, pour tous ceux qui ne sont pas des hommes blancs milliardaires...
Mais je crains aussi pour le Monde, j'ai l'impression qu'un voile noir pourrait tout recouvrir. J'ai peur parce que c'est un homme incompétent et bête qui détient les codes nucléaires. Je me dis que peut-être un matin, on va se réveiller et que Trump aura décidé de raser le Mexique ou la Chine. On fera quoi dans ces cas-là ? jusqu'à présent, je n'avais pas pensé qu'il pourrait y avoir une troisième guerre mondiale mais plus ça va et plus je me dis que finalement, si, c'est possible.
Mais au vu de l'équipe qu'il a composé, à moitié incompétente, à moitié conservatrice à l'extrême, je pense que tout peut arriver. Ce qui me fait peur, c'est à la fois son discours rétrograde, isolationniste, conservateur, mais également, son discours irrespectueux, vulgaire, haineux et affligeant sur toutes les populations autres que lui. On peut se moquer de Trump avec des montages marrants, des vidéos ridicules mais si, demain, il a envie de tout péter, il pourra le faire.

Tempete-au-dessus-ocean-Australie

19 janvier 2017

Le huitième livre de Vésale de Jordi Llobregat

8ème livre de Vésale (2)Quelques semaines avant l'exposition universelle de Barcelone, en 1888, Daniel Amat est contraint de revenir dans sa ville natale pour assister aux funérailles de son père. Ce dernier, qu'il n'a pas vu depuis plusieurs années, était engagé aux côtés des populations pauvres de la ville, il enquêtait sur des disparations et des meurtres de jeunes ouvrières. Rapidement, Daniel décide de poursuivre la quête commencée par son père et trouve pour cela du soutien auprès d'un journaliste, Fleixa, et d'un étudiant en médecine, Pau. Ces recherches vont les mener sur la trace d'un mystérieux manuscrit d'un anatomiste du 16ème siècle, Vésale.

Si j'ai choisi Le huitième livre de Vésale lors de mon passage en librairie, c'est d'abord pour sa couverture que j'ai trouvé vraiment belle et intrigante. Quand j'ai découvert le lieu de l'intrigue et l'époque, je n'ai vraiment pas hésité !
Avec ses 600 pages, Le huitième livre de Vésale est un roman dense qui vous plongera dans l'époque foisonnante de la fin du 19ème siècle, là où tant de choses étaient encore à faire.
Sur les traces de Daniel, nous allons nous engager dans un thriller historique, flirtant avec un peu d'ésotérisme et mené d'une main de maître. Un roman à tiroirs qui recèle plus d'un mystère et porté par l'écriture vivante et riche de Jordi Llobregat. L'intrigue est vraiment intéressante, on se laisse envoûter par cet étrange manuscrit de Vésale et sur sa portée scientifique, on plonge dans le monde souterrain de Barcelone. Le rythme est effréné, les recherches et découvertes intenses dans le milieu médical et scientifique et le suspense quasi constant. Le trio d'enquêteurs, Fleixa, Pau et Daniel, est composé de personnalités complexes, ambiguës et auxquelles on s'attache. Le récit est bien sûr enrichi de nombreux personnages secondaires, ma préférence va à Irene, femme du passé de Daniel, et Dolors, femme du présent de Flexia.
J'ai bien sûr beaucoup aimé le côté thriller et enquête de ce livre mais j'ai plus encore aimé l'ambiance de la ville et l'époque. Le moment crucial des Expositions Universelles que j'avais déjà beaucoup apprécié dans le Léviatemps de Maxime Chattam, ce sont des périodes qui me fascinent car il y a vraiment eu de grandes innovations et de grandes constructions grâce à ces expositions. Là, on plonge dans le tout début de l'électricité, les défis qui accompagne ce progrès, mais aussi les risques et les craintes.
logopolarssharon2Sans compter que Barcelone est encore plus envoûtante, mystique et baroque, une ville que j'adore, et j'ai vraiment aimé la découvrir à cette période, la force de l'écriture de Jordi Llobregat c'est d'arriver à nous immerger complètement dans cette ville et dans ces lieux qui sont, pour moi, vraiment magnifiques.

 

 

 

Quelques mots sur l'Exposition Universelle de 1888

Palais des Beaux Arts Barcelone

L'exposition a ouvert ses portes en avril 1888, elle était située dans le Parc de Ciutadella et s'étendait sur presque 400 000 m². La plupart des bâtiments de l'exposition étaient situés dans l'enceinte du parc mais toute la ville a connu une véritable expansion.
Pour donner une image moderne et ambitieuse de la ville, et faire profiter les habitants d'un nouveau confort, de nouvelles infrastructures sont créées, les travaux en cours terminés et des aménagements hôteliers furent crées comme l'Hôtel Internacional qui pouvait accueillir jusqu'à 2000 personnes.


Hotel Internacional

Vue Barcelone 1888

En 8 mois, l'Exposition Universelle de Barcelone a accueilli environ 400 000 visiteurs. C'est le premier événement mondial organisé à Barcelone et c'est un premier pas vers l'européisation de la ville.

Arc de Triomphe

 

Aujourd'hui, certains bâtiments datant de l'exposition sont encore visibles comme la colonne de Christophe Colomb, l'Arc de Triomphe, le Château des trois dragons ou le Parc de la Ciutadella.

 

Château-des-trois-Dragons-Parc-de-la-Ciutadella-Barcelone

Fontaine Parc de la Ciutadella

15 janvier 2017

22/11/63 de Stephen King

221163Et si vous aviez la possibilité d'empêcher l'assassinat de John F. Kennedy ? Et si vous pouviez tout faire pour que le cours de l'histoire change ?
En 2011, Jake, professeur dans un lycée du Maine, découvre l'existence du Terrier, sorte de faille temporelle, située dans la réserve d'un restaurant qui ne paye pas de mine dirigé par Al. Al, atteint d'un cancer, n'a pas pu mener à bien la mission qu'il s'était donné : tout faire pour que JFK ne soit pas assassiné en 1963. Mais tout n'est pas si facile et Jake va découvrir que le passé s'harmonise mais qu'il est coriace et ne se laisse pas changer aussi simplement...

Stephen King s'attaque à l'assassinat de Kennedy, sur le papier je dis oui ! en pratique, je dis oui mais... Autant j'ai beaucoup aimé toute la première partie où Jake découvre le Terrier, où il tente de changer le passé et de voir les conséquences de son action à Derry ; autant toute la partie à Jodie, même si elle est très agréable dans le sens, où les personnages sont sympathiques à suivre, m'a paru vraiment longue. Alors oui elle explique forcément les choix de Jake plus tard mais ça m'a semblé long, j'ai même fait une pause de quelques jours vers la 500ème page car je trouvais que ça n'avançait plus !
Jake suit Marina et Lee Oswald d'appartement miteux en appartement miteux, il écoute leurs conversations, leurs disputes, les élucubrations de Lee... Et dans le même temps, Jake vit une vie de prof tranquille, il rencontre Sadie et l'amour, et tout va presque bien. C'est très chouette, on découvre vraiment l'amérique des années 60 mais globalement, il n'y a pas trop d'action... à un moment donné, j'avais même oublié que Jake était là pour empêcher l'assassinat de Kennedy.  Même si tout s'accélère vers la page 700 avec une succession d'événements, je crois que c'est un peu trop tard dans l'histoire...
A côté de ça, 22/11/63 est un roman ambitieux, audacieux dans lequel on retrouve le style de Stephen King, avec une ambiance angoissante alors qu'il n'y a rien qui le suggère, à part ses mots, des expressions particulières, des tournures de phrase. Je n'ai pas eu un énorme coup de coeur mais ça m'a plu, c'est une véritable description de la vie dans les années 50/60 et une uchronie intéressante.

logopolarssharon2

14 janvier 2017

Du sang sur la Baltique de Viveca Sten

Du sang sur la BaltiqueA Sandhamn, une superbe régate est organisée, les voiliers sont au départ sous un magnifique ciel bleu. Le favori de la course, Oscar Juliander, prêt à partir, s'effondre sous le tir d'un fusil. Thomas Andreasson est chargé de l'enquête.
Le tir est venu de la mer, mais cela fait beaucoup de suspects dans les dizaines de bateaux présents dans la baie.
Qui a tué Juliander et surtout pourquoi ? Perdu dans le flot des informations économiques - Juliander était spécialisé dans la gestion de faillites - Thomas se tourne vers son amie Nora, récemment remise des mésaventures évoquées dans La reine de la Baltique, afin d'obtenir de l'aide et d'y voir plus clair dans toutes ses affaires économiques.

Si j'ai lu Du sang sur la Baltique assez rapidement, je n'ai pourtant que moyennement apprécié cette lecture... tout d'abord l'histoire ne m'a pas trop intéressée, on plonge dans le monde aisé de la bourgeoisie de Sandhamn, et il s'avère que Juliander était un homme difficile à apprécier, donc le fait qu'il soit mort ne m'a pas plus touché que ça... Et si Thomas et Nora sont sympathiques, les autres personnages me sont apparus plutôt fades, sauf Henrik, le mari de Nora que j'ai tout simplement détesté. Malgré le titre, ce n'est pas vraiment gore et je n'ai pas trouvé qu'il y avait un suspense de fou. Sans compter une écriture franchement simple, voire simpliste (du fait de l'auteure ou de la traduction ?), je ne crois pas que je me souviendrais longtemps de ce polar nordique de Viveca Sten, et c'est dommage. En plus, Nora, sur la 4ème de couverture, est présentée comme une enquêtrice, ce qui est totalement faux ! Elle est actuellement en congés, travaille dans une banque, et donne simplement un coup de main à Thomas, elle n'est pas présente à toutes les pages.

logo les dames en noir

 






logopolarssharon2

12 janvier 2017

Ma fille de Jane Shemilt

Ma filleJenny est médecin, mariée à un brillant neurochirurgien, ils ont trois enfants et vivent une vie paisible, jsuqu'au jour où Naomi, 15 ans, ne rentre pas à la maison. Malgré les recherches, la jeune fille reste introuvable. Cette disparition va faire imploser la famille de Jenny. Un peu plus d'un an après le drame, elle s'est réfugiée dans sa maison de vacances dans le Dorset et continue à chercher Naomi en voulant tout découvrir de sa vie.

J'ai eu ce livre en cadeau par ma librairie un jour où j'ai beaucoup acheté ^^ Et si je n'en avais pas du tout entendu parler, ce livre a été une bonne découverte. Prenant, Ma fille de Jane Shemilt se lit en quelques jours ! On suit en alternance l'enquête au moment de la disparition et la vie de Jenny après. Le récit a la première personne s'adapte très bien à ce genre d'histoire car le lecteur finit par "se coller" à Jenny, vivant et enquêtant avec elle. Son personnage est attachant et sa ténacité impressionnante. En lisant Ma fille, on plonge dans le quotidien d'une famille, ses mystères et ses secrets... Faut-il tout savoir de nos enfants, connaître tous leurs secrets ? La période de l'adolescence très délicate est parfaitement décrite par l'auteure. Et on sent à quel point un tel drame peut totalement détruire une famille... Ces membres ont tous des facettes qu'ils ne montrent pas forcément aux autres, j'ai beaucoup aimé les frères jumeaux de Naomi, Ed et Theo, Jenny bien sûr, et finalement le personnage que j'ai le moins apprécié est Naomi... si on veut savoir, c'est pour Jenny, pour qu'elle sache enfin et puisse un tant soi peu se reconstruire.
J'ai bien aimé cette description de la famille, ces sentiments que l'on ressent, ces incompréhensions entre chacun des membres, Jenny qui essaye de faire du mieux qu'elle peut mais dont les actes sont mal interprétés par ces enfants, ces non-dits, ces secrets. Cela peut rebuter certains lecteurs car on est pas dans du thriller pur, c'est un roman assez féminin. Pourtant, il y a bel et bien une enquête et l'on veut vraiment savoir ce qui est arrivé à Naomi.

logopolarssharon2

09 janvier 2017

Vu, Lu, Entendu

Un mois de décembre plutôt tranquille avec quasiment autant de films que de livres... mais 3 séances de cinéma et 6 films sur 7 que j'ai vraiment beaucoup (beaucoup) aimé !
Mois de décembre : 7 films - 3 séries dont une revue - 6 livres

Moi, Daniel BlakeLa chambre bleueSuzanneThe immigrant

Les animaux fantastiquesThe witch

wayward_pines_ver3Chefs S2PoI S1

Déception

Planétarium

Harry QuebertL'oiseau de mauvais augureKerguelenLa prunelle de ses yeux

221163Ma fille

Lecture en cours

Irezumi

Posté par Zofia à 20:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,