Revoir un Printemps

19 janvier 2018

Une bonne âme d'Audrey Perri

J'adore écrire des chroniques littéraires, vous parler de livres que j'ai aimé, ou pas, mais écrire une chronique sur une amie blogueuse qui a publié son premier roman, c'est quand même autre chose !! C'est encore mieux parce que forcément on a un lien avec l'auteur, mais c'est aussi stressant car on veut encore faire mieux que pour un autre auteur...

Londres, 1899.
Florence Jones, jeune mère célibataire, décide de faire adopter sa fille Sélina, faute de pouvoir la garder auprès d'elle. Elle se tourne alors vers Mrs Hewetson, l'une de ces fermières de bébés qui pullulent dans la capitale et qui affirme pouvoir s'occuper de son enfant. Mais Florence ignore encore que cette femme est loin d'être la bonne âme qu'elle prétend être...

Une bonne âme

Une bonne âme est arrivé deuxième au concours de Librinova, ce court roman s'inspire d'un fait divers qui s'est déroulé à Londres, au 19ème siècle.
Il nous permet de découvrir le métier de "fermière de bébés" dont j'ignorais absolument l'existence. Il s'agit ni plus ni moins de femmes qui étaient payées pour récupérer les enfants abandonnés par d'autres femmes qui ne voulaient ou ne pouvaient pas s'en occuper et revendaient les enfants à des couples voulant adopter, mais bien souvent, cela tournait plutôt à l'escroquerie....
Dans Une bonne âme, nous suivons donc deux femmes aux envies et aux questionnements diamétralement opposés et dont les chemins vont se croiser. Le roman aborde différents thèmes importants comme la position des femmes au 19ème siècle et les difficultés qu'elles pouvaient rencontrer si jamais elles sortaient du cadre bien défini de leur existence, ou les relations mère/fille, terrible entre Florence et sa mère et, très touchante entre Florence et Selina.

Avec une plume fluide, délicate et belle, Audrey Perri nous amène dans un Londres grouillant et âpre, grâce à des descriptions précises et vivantes, on a vraiment l'impression de marcher aux côtés de Florence, de rencontrer Ada, de ressentir leurs douleurs et leurs souffrances... De plus, l'atmosphère de l'époque, la pauvreté, l'aspect social sont particulièrement biens rendus.
Ada et Florence sont vraiment au coeur de ce roman, et j'adore quand un auteur s'attache à décrire ou imaginer le passé de personnalités troubles. Audrey Perri nous propose de voir l'envers du décor, de découvrir les deux figures féminines au centre de son roman, d'entrer dans leur esprit, et de nous proposer une histoire cohérente et humaine pour nous montrer qui elles sont et comment elles ont pu en arriver là...
Il y a très léger aspect policier qui nous est proposé par l'auteure avec l'arrivée de Charles Morton qui mène une enquête sur Ada, mais je suis contente que l'histoire se soit davantage consacrée à ces deux femmes qu'à l'aspect purement policier de l'histoire.
Vous connaissez mon amour pour les polars, mais dans une histoire comme celle-ci les personnalités, le passé des personnages, leurs choix, leurs décisions sont bien plus importantes et il est vraiment passionnant de suivre Florence et Ada dans ce Londres, sale et tellement difficile de l'époque...

Alors, sans même y penser, comme à chaque fois qu'elle était soumise à ces pulsions qui lui faisaient perdre tout sens commun, Ada s'assit à même le plancher, l'enfant dans ses bras, ses jupes se disposant presque trop joliment autour d'elle. Vaste corole sombre sur le bois clair. La transformant en une fleur noire bâillonnant cette petite vie de ses pétales vénéneux.


14 janvier 2018

Bilan 2017

Et voici mon bilan de cette année 2017 !

Ce que je n'ai pas aimé en 2017 :
* les problèmes engendrés suite à une succession
* la guéguerre entre Trump et l'autre taré de coréen
* la présence de Le Pen au second tour
* certaines réactions de ma soeur
* le travail qui a fait des hauts et des bas
* l'absence de voyage à l'étranger
* mes yoyos émotionnels, qui ont souvent été présents cette année

Ce que j'ai aimé en 2017 :
* mon séjour à Paris, mon premier Roland Garros et ma rencontre avec Mathilde
* la découverte des cosmétiques maison
* les concerts de Julien Doré, IAM et Saez
* les belles performances de mes sportifs préférés (Nadal, Martin Fourcade, Teddy Riner, Pierre-Ambroise Bosse, Muguruza, l'équipe de france masculine de tennis, Justine Braisaz...)
* l'élection d'Emmanuel Macron
* mes recherches en généalogie
* mon Bujo <3

fleurs

2017 c'est,

82 films vus dont  13 au cinéma
91 livres lus dont 7 bandes-dessinées
37 séries toutes saisons confondues (TWD - Gof - PoI - The Good Wife - The Good Place - Land Girls - Ripper Street - Sherlock - Glacé - Dix pour cent - L'héritage empoisonné - Fais pa ci, Fais pas ça - Zone Blanche - La forêt - Colony - Beau séjour - Elementary - The Originals - Penny Dreadful - Murder - 13 reasons why - Narcos - Santa Clarita Diet - Bosch - Les témoins - The OA - Dark - Stranger Things - Big Little Lies - Broadchurch - Hélix - Westworld - Twin Peaks - Alex Hugo)

Score à peu près identique à l'an passé sur les livres (90) mais moins de bds (10), les séries sont en hausse (37 mais avec plusieurs saisons d'une même série, je comptabilise seulement une série quelque soit le nombre de saisons regardées), par contre c'est la catastrophe au niveau des films, je suis à - 20 et j'enregistre ma pire fréquentation de salles de cinéma !!
Ce changement tient à deux choses : des horaires et des films qui m'ont moins correspondus qu'en 2016, et surtout mon abonnement Netflix qui a fait que j'ai regardé beaucoup plus de séries, étant donné qu'il y est beaucoup plus facile d'y accéder !
Je ne vais pas vous proposer de tops, trop difficile pour moi de classer les livres ou les films que j'ai vu mais je vais vous parler de mes coups de coeur et de mes déceptions de l'année !
Côté déceptions, je n'ai pas accroché aux romans de Paul Cleave malgré deux lectures (Un employé modèle et Ne fais confiance à personne), je n'aime pas son style et les histoires ne m'ont pas vraiment plu non plus.... Toujours au niveau des livres, grosse déconvenue également avec Les yeux jaunes de crocodiles de Katherine Pancol et La gorge de Peter Straub, des lectures à oublier !
Deux films m'on beaucoup déçu cette année, Ah si j'étais riche qui est sorti il y a pas mal d'années maintenant et Fais de beaux rêves, film italien sorti en début d'année avec Bérénice Béjo. Je n'ai pas non plus été super emballée par Jason Bourne : l'héritage et par Only god forgives.  Côté séries, la saison 7 de The Walking Dead a été terriblement dure à regarder tant elle était longue et que Negan m'a soûlé ! Je suis également un peu déçue par Sherlock, j'entendais tellement d'avis enthousiastes que j'ai décidé de me lancer et même si j'ai vu les trois premières saisons, je ne trouve pas ça génial...
Côté coups de coeur, le choix a été beaucoup plus difficile à faire !! Pour les films et séries, je retiendrais Les opportunistes avec Valéria Bruni-Tedeschi et Le talent de mes amis que j'ai beaucoup aimés. Mais surtout Get Out, Les figures de l'ombre, Patients, La promesse de l'aube, Big Little Lies, Beau séjour, Santa Clarita Diet, Dark, les saisons 2 de Stranger Things et Dix pour cent que j'ai littéralement adoré !!
Niveau littérature, 2017 aura été l'occasion pour moi de lire mon premier R. J. Ellory et mes premiers Neil Gaiman que j'ai vraiment beaucoup appréciés. J'ai également lu Les Hauts de Hurlevent et Le meilleur des mondes. J'ai adoré mes lectures de Flora Banks, Surtensions d'Olivier Norek, Le doute, Sharko de Franck Thilliez, Messe noire et Les lettres de Rose de Clarisse Sabard. En 2017, j'aurais également pris beaucoup de plaisir à lire deux livres de copines de blog dont les chroniques arrivent bientôt (si, si !!) : Les demoiselles d'Arisaig, Daphné de Sarah M. Carr et Une bonne âme d'Audrey Perri !
Et gros coups de coeur pour Quand sort la recluse de Fred Vargas, Tu n'auras pas peur de Michel Moatti, Nous rêvions juste de liberté d'Henri Loevenbruck, Culottées de Pénélope Bagieu, le dyptique Prendre Gloria et Prendre Lily de Marie Neuser et enfin Fairyland d'Alysia Abbott !!

Premier livre lu : Du sang sur la baltique de Viveca Sten
Dernier livre lu : Coyote de Colin Winnette
Les 50 livres du siècle : 3 - Le hussard sur le toit de Jean Giono, Le meilleur des mondes d'Aldous Huxley, Journal d'Anne Frank
Premier film vu : La bonne année de Claude Lelouch (TV)
Dernier film vu : La promesse de l'aube d'Eric Barbier (Ciné)

09 janvier 2018

Challenge des Douze Thèmes

Découvert sur le blog d'Audrey et initié par ALittleBit, je participe à ce nouveau challenge littéraire ! J'y participe car il me rappelle le Challenge Les filles de Mrs Bennet que j'avais beaucoup apprécié car il court sur toute une année, avec un livre par mois, ce qui n'est pas du tout contraignant !
A chaque mois correspond un thème, à nous de trouver le bon livre dans notre PAL - vu la taille de celle-ci, je ne pense que ça soit un problème ^^

challenge 12thèmes

Voici les thèmes et mes prévisions de lectures :

Janvier : « Silence, ça tourne » → un livre adapté au cinéma ou en série télé : Au-revoir là-haut de Pierre Lemaître

Février : « Jeune premier » → le premier tome d'une saga : L'été de cristal, tome 1 de la Trilogie berlinoise de Phlip Kerr ou Les royaumes du nord, tome 1 d'A la croisée des mondes de Philip Pulman

Mars : « La Fille de la Bande » →  un livre dont l' héroïne est une femme et dont l'auteure est une femme aussi : La plage de la mariée de Clarisse Sabard

Avril : « Haut de forme et queue de pie » →  un classique : pourquoi ne pas en profiter pour lire La vie devant soi de Romain Gary...

Mai : « Mignonne, allons voir si la rose »  → un livre avec des fleurs sur la couverture ou un nom de fleur dans le titre 

Juin : « Sous les pavés, la page » →  un pavé de 500 pages ou plus : à voir en fonction de la PAL à ce moment-là ;-)

Juillet : « Le Grand Bleu » → un livre avec du bleu sur la couverture 

Août : « Saga Africa » → un livre dont l'action se situe en Afrique, tous pays confondus

Septembre : « Nos régions ont du talent » → un livre qui met en avant l'une de nos régions 

Octobre : « Jack  O'Lantern » →  ce mois-ci nous lirons un livre effrayant, où se croisent fantômes, vampires et autres spectres et revenants...  

Novembre : « Comme on se retrouve » → une relecture

Décembre : « Let it snow » → ce mois-ci, nous lirons un livre sur Noël, le Pôle Nord ou un livre à la couverture hivernale

Première chronique et suivi du challenge avant la fin du mois ! ;-)

05 janvier 2018

Bilan de décembre

Janvier

Décembre a filé à une telle allure que j'ai l'impression qu'il a duré moins longtemps que les 30 jours réglementaires ^^
Comme dit dans un précédent article, j'ai été vraiment crevée en décembre et les vacances ont fait du bien ! enfin presque du bien car comme vous vous en doutez les vacances de Noël sont loin d'être les vacances les plus reposantes de l'année ^^ J'espère que vous avez bien profité des fêtes, de vos familles et que vous avez eu des beaux cadeaux !
Décembre n'a pas été très fructueux en terme culturel, seulement quatre livres dont deux coups de coeur et une lecture en cours que je traîne depuis trois semaines...
Peu de films, mais un gros coup de coeur, avec La promesse de l'aube, et deux visionnages sympas. Côté série, j'ai vraiment beaucoup apprécié Dark !
Je reviens très bientôt pour un petit bilan annuel !

Décembre : 3 films - 5 séries - 4 livres

bilan décembre

bilan décembre2

Lectures en cours

13 jours_reduit La maison des chagrins_réduit

Posté par Zofia à 12:41 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 janvier 2018

2018

Happy New Yaer

Je vous souhaite à tous une très belle année 2018 ! Que celle-ci vous apporte tout ce que vous souhaitez, amour, réussite, santé, bonheur, et bien plus encore !!

J'espère que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d'année, de mon côté, Noël s'est très bien passé mais le réveillon du 31 a été à la fois le pire et le meilleur que j'ai passé, c'est très étrange ^^
Encore une petite semaine de vacances, je vais en profiter pour m'avancer dans mes articles et préparer un petit bilan de 2017 !

Posté par Zofia à 12:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

29 décembre 2017

Le film du mois : La promesse de l'aube d'Eric Barbier

C'est une chronique que j'ai voulu inaugurer plus tôt cette année mais par manque de temps (et de volonté), ça ne s'est pas fait... jusqu'à aujourd'hui ! Alors qu'il reste deux jours avant de passer en 2018, la voici pour la première fois sur ce blog, le film du mois !
Et je vais vous parler du film d'Eric Barbier, La promesse de l'aube.

La promesse de l'aube Aff

De son enfance en Pologne à son adolescence à Nice puis ses études parisiennes et enfin la guerre en Europe et en Afrique, pour finir au Mexique, La promesse de l'aube retrace la vie de Romain Gary, une vie absolument incroyable, jalonnée d'évémenents et d'obstacles et portée par une mère à l'amour et à l'ambition absolue.

La promesse de l'aube1

Adaptée du roman éponyme de Romain Gary, ce film est sans conteste mon coup de coeur de cette fin d'année !
Je ne connais pas bien du tout Romain Gary, pire, je n'ai même jamais lu un de ces livres en entier (c'est une honte, je sais), et pourtant je n'ai pas hésité avant d'aller voir ce film, principalement grâce à son casting. J'adore Charlotte Gainsbourg depuis un moment, et Pierre Niney prend de plus en plus d'importance dans le choix des films que je visionne.
Et je n'ai pas du tout été déçue. La promesse de l'aube est un magnifique film, bouleversant, une aventure humaine extraordinaire car Romain Gary a traversé pas mal d'épreuves avant d'être un écrivain reconnu. Sa vie a été tellement foisonnante et riche qu'on pourrait penser que jamais un homme n'aurait pu connaître toutes ces vies en même temps ! Je ne sais pas à quel point son autobiographie a été romancée mais je pense qu'une large partie doit être vraie... Une enfance compliquée en Pologne, un exil vers la France, une vie d'étudiant à Paris puis l'armée où, à cause de ses origines, on ne valide pas sa formation, la signature du régime de Vichy, l'attente, la résistance en Angleterre, la typhoïde en Afrique, les combats plus tard, bref, j'ai rarement vu vie si extraordinaire...

La promesse de l'aube2

Et en même temps que tout cela, une mère débordante d'amour pour son fils, au point de l'étouffer, de le malmener, débordante d'ambition au point de lui coller une pression incommensurable dès son plus jeune âge, quelque chose de tellement fort qu'il en devient presque palpable. Une mère qui l'aime par dessus tout, qu'on en arrive à la détester parfois, tant elle est excessive.
Cet amour filial, maternel est très bien retranscrit dans le film, cela grâce aux deux acteurs principaux, Charlotte Gainsbourg et Pierre Niney, qui sont tout simplement parfaits, justes, et bouillonnants.
La promesse de l'aube est une fresque romanesque intense, un film d'aventures, plein de d'amour, presque de passion en fait, et d'humour, porté par deux acteurs incroyables. Le réalisateur Eric Barbier, par une réalisation classique mais belle, laisse toute la place à cet amour maternel, qui possède entièrement Romain Gary, qui le consume presque...
Un film aux genres multiples et deux acteurs magistraux que je vous recommande d'aller voir sans hésiter !

La promesse de l'aube3

26 décembre 2017

Déstockage de PAL en duo, Novembre-Février 2018, les chroniques

Une fois n'est pas coutume, je suis presque à la limite de temps pour publier ma chronique du déstockage de PAL en duo ! j'ai pourtant lu les deux romans choisis en novembre...

Thème 1 – Lire un livre appartenant aux littératures de l’imaginaire : Neverwhere de Neil Gaiman

Neverwhere

Un soir classique à Londres, alors que Richard Mayhew s'apprête à passer la soirée en compagnie de sa fiancée, une jeune fille blessée, gisant sur le trottoir fait irruption dans sa vie. Elle le supplie de ne pas l'emmener à l'hôpital, Richard n'écoutant que son âme de bon samaritain, la ramène chez lui et la soigne... mais le lendemain, la jeune fille a disparu. Pour Richard, désormais, rien  ne sera plus jamais comme avant...
Les gens ne le reconnaissent plus, sa fiancée le quitte, certaines personnes ne le voient carrément plus.
Il semble que le Londres d'en haut possède son pendant, une version bien plus sombre, dans le Londres d'en bas. N'ayant plus rien à perdre, Richard décide de visiter ce monde souterrain, invisible aux yeux du commun des mortels, afin de trouver une solution à son problème.

Je poursuis ma découverte de Neil Gaiman, et après la lecture de L'océan au bout du chemin, me voici plongé dans un Londres souterrain, étrange, mais également un Londres ancien, historique, car Richard va découvrir différents lieux du passé de la ville et de son histoire.
Dans Neverwehere, on découvre une foule de lieux mystérieux et magiques, de personnages mystiques et ancestraux, d'une quête à résoudre, d'obstacles à franchir et d'épreuves à affronter. J'ai adoré le monde crée par Gaiman dans lequel je n'ai eu aucun mal à entrer, à voyager, à explorer. Les descriptions, riches en détails, nous permettent d'appréhender pleinement ce monde et ses habitants. J'ai vraiment bien aimé le personnage de Richard, humain qui se retrouve projeté dans un monde magique, celui de Porte, la jeune fille blessée, et de Chasseur, une sorte de garde du corps assez fascinante. Une belle découverte de l'imaginaire !

Thème 2 – Le nom de l’auteur doit commencer par une de ses lettres : N, O, E, L : Frappe-toi le coeur d'Amélie Nothomb

Frappe-toi le coeur

Marie a 19 ans, elle est incroyablement belle, et elle le sait. Lorsqu'elle tombe enceinte, par mégarde, elle se décide à épouser le pharmacien, le plus beau garçon du village, qui l'aime éperdument. Mais Marie ne sait aimer qu'elle-même.... et lorsque sa fille, Diane, naît, rien ne change.

Style radicalement différent pour ma seconde lecture avec la dernière parution d'Amélie Nothomb ! Je ne vais pas débattre sur l'éternelle question "mieux avant", j'ai tout simplement beaucoup aimé Frappe-toi le coeur !
L'histoire est racontée du point de vue de Diane, ce qui peut paraître surprenant au départ, mais on s'y fait très vite, tant cette petite fille est incroyable et tant on souffre pour elle. Car Marie, sa mère, est une narcissique, pas maternelle pour un sou, pire, elle est même jalouse des sentiments que suscite Diane chez ses proches, qui, avant, n'avaient d'yeux que pour elle...
Cette description d'une relation mère/fille aussi instable et froide que celle-ci est proprement fascinante... on se sent plein d'empathie envers Diane, va-t-elle réussir à grandir, à se construire avec ce vide terrible du manque d'amour parental ? car si la mère est bien sûr à blâmer, le père ne s'implique que très modérément et suit aveuglement les choix de son épouse...
Avec son écriture fine et précise, Amélie Nothomb signe un roman déchirant dont le thème m'a beaucoup marqué et dont j'ai apprécié la construction et la psychologie des personnages.

destockage-pal-duo-an-2-600x268

 

18 décembre 2017

Pause

Vous l'avez peut-être remarqué mais je ne suis pas beaucoup présente sur les blogs en ce moment, la faute à une fin d'année compliquée où même en me levant à 5h du matin, je n'arrive pas à tout faire !! Je me suis embarquée dans cette histoire de formation au Greta, et même si j'aime plutôt ce que je fais, ça me demande une quantité de travail à faire à la maison absolument phénoménale ! Contrairement aux enseignants, il n'y a aucun outil qui existe, pas d'exercices, ni de cours, il faut donc tout créer. Je peux trouver au mieux des idées d'exercices mais je dois tout réadapter à un public adulte. Et étant donné qu'on pratique l'individualisation et la transversalité, ça représente environ 1 cours par élève à faire avec tous les exercices associés... sans compter que j'ai un jeune autiste, qui travaille plutôt bien, mais qui n'a pas du tout de prise d'initiative, ni d'imaginaire, je dois donc fournir des exercices encore plus détaillés... par exemple, je ne peux pas faire comme pour les autres, et dire "tu écris un email et tu me l'envoies", il faut que je décrive toute la manipulation pour écrire l'email + tout le contenu du message.
A cela, s'ajoutent mes deux autres tafs, la préparation de Noël, les menus, les cadeaux, les paquets cadeaux, la déco de la table, la belle-mère qui vient deux jours en plein milieu de la semaine que ça m'arrange pas du tout mais tu feras semblant d'être contente (en général, je l'aime plutôt bien ma belle-mère), les tâches quotidiennes, le temps froid et tout gris, la préparation du jour de l'an, et les vacances qui ne seront pas du tout reposantes. Je n'arrive pas beaucoup à lire, même si j'ai lu deux supers polars ces derniers jours. Mon Bujo est rempli à éclater tellement je note de trucs en ce moment, je n'ai pas encore pu préparer le suivant car j'ai eu une mésaventure avec Leuchtturm et je n'ai pas encore reçu le nouveau. J'ai beau cocher, il y a tellement de nouvelles choses qui s'ajoutent à chaque fois que c'est un peu désespérant en ce moment. Je ne sais pas comment je vais faire pour tout caser dans les jours qui restent avant Noël, peut-être ne plus dormir ? ou me réveiller tous les jours à 5h ? mais là, je ne donne pas cher de ma peau !
Sérieux, j'ai l'impression que ce mois de décembre a duré 15 jours de moins que celui de l'an dernier, j'ai l'impression qu'on est passé du 1er au 18 décembre, d'un seul coup, je ne sais pas comment je me suis démerdée mais j'ai été très nulle sur ce coup. J'espère que vous vous en êtes mieux sortis que moi (ce qui ne doit pas être bien difficile ^^). Je compte revenir en décembre pour quelques chroniques, notamment celle du déstockage de PAL en duo, et d'autres lectures.

Pause

09 décembre 2017

Islanova de Jérôme Camut et Nathalie Hug

Alors que le massif des Vosges est ravagé par les flammes, Julian Stark trouve sa fille, Charlie, au lit avec Leny, le fils de sa femme. S'ensuit une colère noire avec des cris et des coups, et la fuite éperdue des deux amoureux pour la ZAD - Zone à Défendre - de l'île d'Oléron. Là-bas des activistes écologiques, emmenés par le charismatique Vertigo, occupent le terrain.
Très rapidement après l'arrivée de Charlie et Leny à la ZAD, les activistes, accompagnés de mercenaires et d'une frange plus radicale de leur groupe, l'Armée des 12-10, annexent la pointe sud de l'île d'Oléron et forment un nouvel état, Islanova.
Ce nouveau territoire ne sera rendu à la France que lorsqu'un accord international sera trouvé et finalisera la construction d'un pipeline pour accompagner l'eau dans les pays où le manque est vital.
Charlie et Leny vont se retrouver embarqués dans cette guerre qu'ils n'ont pas vraiment choisi et apprendre beaucoup de choses sur eux-mêmes...

IslanovaEt voilà, la nouvelle production du couple CamHug, après l'incroyable et géniale trilogie W3, ils nous offrent Islanova, un thriller puissant, ambitieux et engagé. Mais que j'ai, toutefois, moins aimé que W3. Et si j'ai moins aimé, cela tient à deux choses : les personnages et le fond du propos. Parlons d'abord des personnages, si ces derniers sont complexes et très loin d'être manichéens, je les ai trouvé beaucoup moins sympathiques, originaux et attachants que ceux de W3 (c'est mal mais je ne peux m'empêcher de comparer). Charlie, l'héroïne, m'a souvent agacé, tout comme Abigail et les représentants du gouvernement et de la ZAD, Scali, Vertigo, Gale... J'ai en revanche beaucoup plus apprécié, Kit et Leny, Vorchek, Melvin, Aguir et Vanda. Je suis plus partagée sur Julian qui est vraiment un personnage très intéressant mais pour lequel je 'n'arrive pas à déterminer mes sentiments...
Mais le plus gros souci, pour moi, ce sont les thèmes abordés et le fond du message. Je comprends vraiment les questions soulevées par ce thriller, les inquiétudes face à l'état de la planète, les catastrophes naturelles, les climato-sceptiques qui sapent tout le boulot, les gens qui meurent à cause des pays riches et de leur population, mais je ne peux pas cautionner des agissements terroristes pour défendre des causes aussi belles... D'où, d'ailleurs, ma distance avec les personnages les plus radicaux du livre...
Ce thriller est aussi très ancré dans l'actualité et prend même ses racines lors d'une terrible nuit de novembre 2015... lire ses passages m'a profondément troublé, car c'est encore très proche pour lire de la fiction dessus et, je n'ai pas trop aimé, que le résultat de ces attaques terroristes soit, dix ans après, des attaques terroristes...
Bien sûr, cela reste de la fiction, je le sais, mais il n'empêche que si je n'ai pas adoré ce livre, c'est à cause de ça. Peut-être suis-je trop sensible, ou est-ce trop récent pour moi ?
C'est dommage car sinon Islanova aurait été sans conteste un énorme coup de coeur car tout y est dans ce thriller : de l'émotion, un message fort et engagé, du rythme, de l'action, des personnages intenses. Je le lisais alors qu'il y avait ces terribles incendies au Portugal et en même temps, il y avait ces incendies dans le livre, je n'ai pu m'empêcher d'y voir une analogie, c'était brûlant et violent.
Comme d'habitude, les CamHug ne prennent pas de pincettes et maltraitent le lecteur ! Toujours avec leur brillante écriture à quatre mains, Islanova est un très bon thriller, sans temps morts, et, avec au coeur de l'action, un sujet capital, l'avenir de la planète.

Logo challenge T&P 2017

 

05 décembre 2017

Bujo, un an !!

Alors que décembre commence, mon bujo entre dans son dernier mois de vie, l'occasion pour moi de revenir sur cette première année avec le Bullet Journal, sur ses évolutions et sur les projets pour le prochain...
Car oui, il y aura un prochain Bujo ! cette première année fut une telle réussite que je me demande même comment j'ai fait pour vivre sans jusqu'à présent ! cet outil d'organisation a été une véritable révélation, j'ai enfin pu tout caser dans un même carnet : rdvs professionnels, personnels, activités culturelles, activités domestiques, activités sportives...
J'ai également pu intégrer des rdvs à long terme, et mes listes chéries que j'adore <3

Ma page de Septembre Ma page Bilan, intégrée à partir de mars

Depuis mon dernier article datant de Mars, mon Bujo a peu évolué, gardant toujours une double page pour le mois (planning à gauche, notes à faire et image à droite). J'ai par contre ajouté de nouvelles collections : Projet d'ameublement - Suivi médical - Remèdes et Recettes Cosmétiques Maison - Idées Nouveau Bujo - Notes - Tableau Auto Ets
Depuis novembre, je teste également une page Tracker que pour l'instant, je n'avais pas ressenti le besoin d'intégrer... je change peu à peu d'idée et vois tout l'intéret d'une telle page. Seul bémol, j'ai mis des plombes pour faire ma première page ! Ayant un carnet à lignes, il n'y a pas de pointillés pour définir les trackers et comme j'ai décidé de le faire en longueur sur ma page, j'ai un peu galéré pour le dessiner. Je voulais que ça soit droit et propre... je me suis créée un pochoir afin que pour les prochains mois se soient plus faciles car si je mets autant de temps à chaque fois, ça va me décourager ! (j'ai également galéré à créer le pochoir ^^) Mais j'ai souvent fait des erreurs avec cette page en me trompant de ligne, de colonne ou de couleur... bref, je peux encore largement m'améliorer.

Tracker Bujo

Pour le nouveau Bujo, je ne pense pas faire d'énormes changements. Je pense ajouter une visualisation des mois sous formes de petits calendriers dans le planning annuel, je l'ai pas fait cette fois-ci et plusieurs fois, ça m'a manqué. Je songe aussi à réduire la page pour les challenges du blog, avec des barres de progression plus petites car là, il y a eu beaucoup d'espaces de perdus et je n'ai pas pu caler une seconde barre pour le challenge Thrillers et Polars version 2017/2018. Il me faut quelque chose de plus petit pour en mettre plus sur la page. Il faut aussi que je trouve une nouvelle manière d'établir la liste des films à voir, il y en a beaucoup, et ce que j'ai choisi pour l'instant ne me plaît pas. D'ailleurs, je n'ai pas fini de la compléter. J'aime assez cette visualisation que j'ai trouvé sur Pinterest

Page Films Bujo

 Sinon, j'ai fini par me décider pour un carnet A5 de chez Leuchtturm1917, maintenant il ne me reste plus qu'à choisir la couleur !

Bujo BaieBujo Bicolore1Bujo Bicolore2

 Et vous, où en êtes-vous de vos Bujo respectifs ? envie de vous laisser tenter si vous n'en avez pas encore un ?

Posté par Zofia à 15:53 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
01 décembre 2017

Bilan de novembre

Hello Déc

Et voilà, nous voici en route pour le dernier mois de l'année !! Novembre s'est déroulé de façon assez étrange... déjà, c'est le mois de l'année que j'aime le moins... il a commencé vraiment en demi-teinte car je n'étais pas bien du tout, démotivée, lasse, fatiguée, sans envie de me lever le matin. Puis j'ai eu une proposition pour bosser dans un organisme de formation un jour par semaine, pendant quelques mois. Malgré mes craintes, je me suis lancée. Je ne regrette pas, même si je n'ai fait que deux jours, par contre c'est énormément de travail à la maison à la fois pour créer le contenu des séances, mais surtout pour les exercices. Étant donné que c'est de l'individualisation, il faut avoir beaucoup de matières par élèves et pour tenir pendant 7h !
Côté santé, je n'ai pas été au mieux de ma forme avec un bouton de fièvre et une gastro en milieu de mois. Et en cette fin de mois, une nouvelle déception familiale est venue me frapper de plein fouet, je ne sais que faire avec ça, avec ma peine...
Sinon en novembre, j'ai également eu l'occasion de voir le concert d'IAM pour la tournée anniversaire des 20 ans de l'École du Micro d'Argent, et c'était absolument génial !!!

IAM

A cause de ma nouvelle activité, je n'ai pas consacré beaucoup de temps au blog (4 articles) et ça m'a manqué. Côté films/séries, pas de ciné ce mois-ci et peu de films, mais la troisième saison de Broadchurch <3 et un film qui m'a fait pleurer tout du long ! Je suis assez partagée sur Alias Grace...
J'ai été malheureusement un peu déçu par Un employé modèle (pas accroché au style) et par Dites aux loups que je suis chez moi, j'ai absolument adoré toutes mes autres lectures !!

Novembre : 3 films - 1 téléfilm - 6 séries - 7 livres - 2 bds

bilan nov filmsséries

bilan nov livres

Lecture en cours

Ne fais confianceà personne_reduit

Posté par Zofia à 15:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
28 novembre 2017

Traitement au miel, bouton de fièvre

Aujourd'hui, je vais partager avec vous une astuce beauté...! oui vous avez bien lu, beauté, enfin santé serait plus juste !! Ce n'est pas habituellement mon style, mais je ne peux pas garder cette info pour moi. Ce ne sera pas forcément super glamour mais le résultat est là, et c'est ce qui compte :-)
Je doute en avoir déjà parlé ici, mais je suis, malheureusement, sujette aux boutons de fièvre... C'est à chaque fois une calamité et une angoisse de voir qu'un bouton apparaît. Bon, dieu merci, je n'en ai pas non plus un par mois ! Ils surviennent, en général, quand je suis très fatiguée, et toujours au moment le plus inopportun, genre la veille de Noël !
Bref, j'ai testé pas mal de choses pour essayer de faire disparaître ces trucs au plus vite !
J'ai d'abord testé les crèmes, qui ne sont pas inefficaces mais c'est pas forcément discret de se balader avec de la crème blanchâtre sur le coin de la lèvre, et ça ne réduit pas tellement la durée du bouton, qui finit par avoir une grosse croûte toute moche. Idem avec le compeed®, lui camoufle mieux, mais il maintient le bouton de fièvre dans un milieu humide, ce qui n'est ni joli ni bien.
Et ça ne va pas plus vite pour s'en débarrasser.
J'ai également testé l'homéopathie mais trop aléatoire dans le cas du bouton de fièvre, donc pas vraiment efficace.
La dernière fois, j'avais testé de l'huile essentielle d'arbre à thé, à appliquer 3 fois par jour à l'aide d'un coton-tige. C'était assez efficace mais l'odeur est très forte et l'huile essentielle d'arbre à thé, assèche énormément la peau autour, donc bien mais pas génial. Mais globalement, c'était ce qui me réussissait le mieux.

Mais là, après quelques recherches sur internet, je viens de tester un truc magique et si simple à se procurer, le MIEL !!

Miel

Il y a quelques semaines, j'ai eu un bouton de fièvre qui est sorti un samedi soir, je n'avais plus rien pour le traiter à la maison... j'ai donc fait un tour sur internet et j'y ai vu plusieurs solutions et j'ai décidé de tester le citron et le miel. Ça a été miraculeux !!
En moins d'une semaine, le bouton avait quasiment disparu. Au bout de 9 jours, je n'avais plus rien, simplement une partie de la lèvre légèrement plus rouge.

Ce que j'ai fait :

- pendant 2 jours, j'ai appliqué à la fois du jus de citron et du miel à raison de 3 fois/jour (pas en même temps)

- le reste de la semaine, j'ai appliqué du miel 3 fois/jour, en gros une fois après les soins du matin, une fois après manger, et une fois juste avant de me coucher

Le lendemain, le bouton de fièvre avait déjà un aspect différent, on dirait qu'il n'a pas "éclos", comme s'il ne s'était pas développé, il était atténué par une fine pellicule blanche qui ne se voyait presque pas.
Au bout de 3 jours, une petite croûte s'était formée. Une semaine après, la croûte était partie, sans avoir été plus grosse que celle du début. J'ai vu ma famille dans les jours qui ont suivi et personne ne l'a remarqué.

En plusieurs années d'expérience, c'est la première fois que je vois ça !!

Je suis tellement contente d'avoir trouvé cette astuce ! En plus, un autre énorme avantage, grâce au miel, le bouton ne m'a jamais irrité ou démangé alors que c'est le cas d'habitude. Et puis le miel n'est pas un soin désagréable, avec son goût sucré, son odeur et son petit côté brillant ^^

Posté par Zofia à 10:33 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 novembre 2017

Mrs Creasy a disparu de Joanna Cannon

1976. Un été caniculaire s'abat sur l'Angleterre, l'Avenue, petite rue tranquille, n'échappe pas à la règle. Mais dans la torpeur ambiante, un événement inattendu se produit : Mrs Creasy disparaît. Elle ne rentre plus chez elle et personne ne sait où elle se trouve. Les riverains s'interrogent, la police lambine et Grace et Tilly, deux fillettes du quartier, décident de se mettre en quête de Dieu et de Mrs Creasy.

Mrs Creasy a disparu

Merci à Babelio et HarperCollins pour le gain de ce roman lors d'une Masse Critique Privilège !

Dès les premières pages, j'ai totalement été happée par le charme de l'Avenue, un quartier bien sous tous rapports... enfin presque... parce que chacun a un cadavre dans le placard, plus ou moins bien caché, et personne n'a envie de le voir s'étaler aux yeux des autres. Et pourtant, par l'intermédiaire de Grace et Tilly, tout va être bouleversé et les révélations s'enchaîner.
Grâce à une écriture vivante et brillante - de nombreuses phrases m'ont marquées - l'auteure, Joanna Cannon, nous brosse une galerie de personnages attachants et ambigus. En effet, la plupart des personnages sont vraiment très intéressants à suivre et en premier lieu, notre narratrice : Grace, 10 ans, et un caractère bien trempé, et sa compagne d'aventures estivales, Tilly, un peu fragile, mais réellement attachante. Sans oublier bien sûr, les autres riverains, l'absurde Dorothy Forbes, Mrs Morton, Sheila, Petit Brian, Eric Lamb... et l'intriguant habitant du n°11, Walter Bishop, la plaie du quartier et le suspect n°1 dès qu'il se passe quelque chose d'inhabituel.
Avec Grace et Tilly, on va chercher Dieu dans des salons poudrés, sur des gouttières, dans des jardins ou au fond des cuisines, et peu à peu, toutes les vérités vont remonter à la surface.
J'aurais aimé que l'auteure s'attache plus à décrire certains éléments comme le couple Creasy, qui semble assez mystérieux, et surtout Margaret, dont on ne sait rien, ni son âge, ni si elle travaille, on ne connaît pas vraiment son caractère ou des traits de sa personnalité. J'ai également un petit doute sur le dernier chapitre... peut-être quelque chose d'un peu moins convenu aurait laissé une meilleure sensation... J'ai par contre totalement adoré la toute dernière révélation !!

Même si ce roman a quelques petits défauts, j'ai totalement adoré les personnages et l'écriture de Joanna Cannon, qui nous livre une véritable comédie de moeurs anglaise, savoureuse et grinçante.

Le lotissement avait toujours été comme ça. Un défilé de voisins, unis par l'ennui et la curiosité, qui se passaient le malheur des autres comme un colis.

- Tilly va toujours bien, n'est-ce pas ?
- Oui.
Parfois les adultes attendent trop longtemps avant de répondre à une question, et cet intervalle est toujours l'endroit idéal où glisser ses craintes.

Logo challenge T&P 2017

 

 

 

 

Logo Dames en noir

 

10 novembre 2017

Je ne sais pas si c'est à cause de la pluie et de la grisaille qui durent depuis cinq jours consécutifs (quoique aujourd'hui, il fait beau ^^), ou si c'est autre chose, mais je suis pas bien-bien motivée. J'ai seulement envie de rester au chaud sous un plaid à lire ma PAL débordante, de me documenter et de faire des cosmétiques maison, de décorer et d'améliorer mon bujo, et puis c'est tout !

chatcocooning

Mais malheureusement, ça ne va pas être possible avant un long moment... car la semaine qui arrive s'annonce chargée et pleine de bouleversements... je vais commencer une vaccation de formateur en informatique pour adultes. J'ai signé le contrat mais la faute à mes angoisses résiduelles, j'ai vraiment eu envie de dire non, merci. Alors que je savais que c'était bien pour moi, pour l'expérience, pour les gens que j'allais aider et pour la rémunération, mais j'étais paralysée, enfin je le suis toujours un peu...
A force de bosser à la maison, je suis devenue un peu sauvage et devoir travailler avec d'autres personnes et m'intégrer à une équipe m'inquiète un peu, sans compter que je n'ai jamais donné des cours à une "classe" et que je flippe aussi pour ça ! Les séances ont besoin d'être préparées longtemps à l'avance car il faut qu'il y ait du boulot pour 7 heures d'affilée. En plus, je dois faire une formation la semaine prochaine et c'est à perpète-lès-oies (tiens cet article m'aura permis d'apprendre l'orthographe cette expression ^^) et qu'il va falloir que je m'organise. Bref, je le sens, pas mal d'angoisse pour les jours à venir.
Bien sûr d'un côté, je suis très contente de cette nouvelle expérience, mais je flippe (beaucoup) de l'autre. Je pense, j'espère, que le côté positif prendra vite le pas sur l'angoisse quand j'aurais commencé !

Sinon, je n'arrive pas à avancer sur mes trois lectures en même temps, c'était un coup un peu trop ambitieux pour moi. Du coup, avec Audrey, on se lance dans un petit week-end à 1000 perso ! ;-) Je ne sais pas du tout si je vais y arriver mais la semaine prochaine, je n'aurais pas beaucoup le temps de lire donc il faut que j'en profite avant !

06 novembre 2017

Déstockage de PAL en duo, Novembre-Février 2018

Une nouvelle édition du Déstockage de PAL en duo commence et nous participons une nouvelle fois avec Audrey, en binôme Nicky et Laura ;-)

destockage-pal-duo-an-2-600x268

3e édition : Novembre – Février 2018 / Binôme : Les duos de dessins animés

Session 1 : novembre – décembre
Thème 1 – Lire un livre appartenant aux littératures de l’imaginaire : sf, fantasy, fantastique : 10 pts
Thème 2 – Le nom de l’auteur doit commencer par une de ses lettres : N, O, E, L (noël) : 5 pts

Session 2 : janvier – février – Doublage des points
Choisissez dans la PAL de votre partenaire le livre qu’il devra lire.

Et voici nos choix de lecture :

Audrey

La bibliothèque de âmesnothomb

Moi

NeverwhereFrappe-toi le coeur

Et cette semaine, je me lance dans la lecture de trois bouquins en même temps ! ^^