26 mai 2012

Il est deux fois plus facile de partir quand on ne se pose pas la question du poids des valises...

Nombril propre. Cou nettoyé à l'eau de Cologne. Maison nickel et pas de vaisselles dans l'évier. Départ prévu dimanche matin à 8h06. Valises toujours pas prêtes. Enfin presque, j'ai failli oublier les serviettes de plage. Escale à Paris, 2 jours. Exposition Tim Burton à la cinémathèque prévue.J'ai lu Toxique de Françoise Sagan. Résonnance, p.47 "Peut-être devrais-je consacrer mon activité littéraire à autre chose que ce petit journal. Un nouvelle ? Oui, quoi ? Trente débuts se présentent, aucune fin. "L'homme étendu" n'était pas mal... [Lire la suite]

14 juin 2008

Sagan

L’histoire : "Sur ce sentiment inconnu, dont l'ennui, la douceur m'obsèdent, j'hésite à apposer le nom, le beau nom grave de tristesse." Françoise a tout juste 18 ans quand elle écrit les premières lignes de Bonjour Tristesse, un roman dont le succès fulgurant suffira à lancer le mythe de " La Sagan ". Un mythe fait de formules brillantes, d'amours affranchies et de scandales tapageurs, derrière lesquels se cache une femme, que l'on qualifie d'anticonformiste pour ne pas la dire libre. Libre d'écrire, d'aimer, et... [Lire la suite]