J'imagine des dimanches orangés. Chaussettes jusqu'aux genoux. Nœuds en satin sur les côtés.
Un boxer en guise d'habits.

J'imagine.

C'est finalement très net.
Je veux que ce que j'imagine devienne réel.

Je veux ces dimanches orangés. A sentir l'air de la fenêtre sur mon front. A toucher du doigts...
Pour les dimanches et les autres jours.
En rapport avec tout un tas de choses.
A deux.
Des ciels bleus pâles et des vues de ma fenêtre.

Photo_539

Pour l'instant le ciel est plutôt tout noir. L'obscurité pesante d'une nuit glaciale.
Vingt jours en 2009 et le deuil déjà. Si soudain que ça n'en est que plus dur.
Semaine chargée, des nouvelles, un bref résumé bientôt.

En attendant, je fantasme sur ces dimanches orangés, d'un futur probable.