Voici les deux premiers tomes de Jeff Lindsay à l'origine de la série sanglante et très appréciée Dexter...

Ce Cher Dexter est connu pour son intuition sur les scènes de crime les plus barbare de Miami. Une intuition particulière car qui mieux qu'un sérial killer pour analyser les meurtres d'un collègue ?! Car Ce Cher Dexter, tout en étant expert médico-légal, spécialisé dans les éclaboussures de sang, est aussi tueur en série...
Accompagné de son Passager Noir, il traque ceux qui le méritent et proprement leur ôte la vie.
Mais un jour, des cadavres sont retrouvés, étrangement semblables à ceux de Dexter... un copieur ? Ou se pourrait-il que Dexter...?

Voilà le postulat de départ des bouquins de Lindsay. Et quel postulat !
Très attirant mais j'étais quand même un peu inquiète à l'idée de lire une histoire racontée par le tueur en série sur ses chefs-d'œuvre ; le dernier (et le seul) que j'ai lu étant American Psycho qui m'avait tout simplement dégoûté.
Mais Dexter n'a rien à avoir Patrick Bateman. Dexter est cynique, drôle et charmant. Tout en suivant l'enquête du côté policier, grâce à la sœur de Dexter, Déborah, qui est flic ; on observe toutes les ficelles que Dexter met en place pour repérer, traquer, vérifier les soupçons sur sa proie et enfin passer à l'acte, passages à l'acte d'ailleurs très survolés, jamais détaillés.
C'est très bien écrit, pourtant j'ai du mal avec les romans à la première personne, mais là Dexter a toujours un train d'avance. C'est très intéressant de voir comment il se compose une personnalité, à la recherche permanente de l'expression parfaite. Dexter est drôle, ses répliques fusent, l'humour noir est garanti.
Je m'attendais à des romans violents, sanguinolents, avec des passages difficilement supportables mais c'était une fausse idée. J'ai juste trouvé la toute fin un peu rapide et pas assez détaillée/expliquée.
Le premier tome est tout simplement génial !
Et il m'a vite poussé vers le second...

Ce coup-ci Dex est aux prises avec un psychopathe vengeur particulièrement pervers qui laisse ses victimes à l'état de « pomme[s] de terre chantant des tyroliennes ». C'est gore mais ça passe ;-)
Mais pour Dexter, les temps sont durs, il est pisté par le sergent Doakes. Insensible à ses manières de gentleman, il soupçonne l'existence du Passager Noir de Dexter et a bien l'intention de le coincer. Bâillonnant son autre moi, Dex se lance à la poursuite du docteur, retenant ses pulsions mais qui rattrapera l'autre en premier ?!

Je suis presque à la fin et le Charmant Dexter a eu raison de moi. Cette fois-ci Dexter est Sage et limite bienveillant, ce qui ne lui ressemble pas vraiment, mais toujours aussi cynique. J'aurais presque envie de le rencontrer. Le style est là, cette nouvelle comédie noire rassemble une galerie de personnages hauts en couleur où les Passagers Noirs sont plus courant que ce qu'on pourrait le croire. Je trouve juste l'histoire un peu plus tirée par les cheveux par certains côtés mais c'est toujours un plaisir de se laisser entraîner par Dex et Déborah dans un Miami de débauches.

Les prochaines étapes : Les Démons de Dexter et l'adaptation des livres en série.