Rituel Mo HayderAprès avoir rencontré Jack Caffery lors la lecture de L'homme du soir, je le retrouve au coeur d'une sombre affaire de sorcellerie et de sacrifices.
Le sergent "Flea" Marley, chef-plongueuse de la police de Bristol, trouve au fond du port une main coupée. Tranchée alors que la victime était vivante. Cette main sans corps va conduire Flea à rencontrer Jack Caffery, sur les traces du muti, ils vont tenter de résoudre ce mystère, non pas ensemble mais plutôt chacun de leur côté.

Nouvelle enquête du charmant et sexy Jack Caffery. Seul point positif ou presque à ce polar... J'ai mis beaucoup de temps à le lire et je me suis même forcée à continuer ma lecture vers le milieu du livre tant l'intrigue m'a semblé plate. Ces mains qui appartiennent à un drogué prêt à tout nous entraînent sur les traces d'une sorte de religion ou de sorcellerie africaine, le muti. Je ne pourrais pas vous dire ce que c'est car au lieu d'approfondir ce côté de l'histoire, Mo Hayder se concentre sur les deux héros, Flea et Caffery. On sent une certaine alchimie qui les pousse l'un vers l'autre mais leur histoire personnelle leur fait freiner des quatre fers !
On se concentre sur Caffery qui a fuit Londres et Rebecca, et qui est encore hanté par la disparition de son frère. Hormis le fait qu'on ne comprend pas bien pourquoi il rencontre Le Marcheur, il est plutôt sympathique de retrouver son personnage. Flea quant à elle est toujours sous le choc de la mort de ses parents lors d'une plongée dans un célèbre spot. Plongée dont seule son frère, Thom, est revenu vivant. Un mystère plane sur Flea, sur ses pieds devenus palmés, sur le passé de ses parents et de nombreuses questions sont encore sans réponse. Au départ, je n'ai pas vraiment apprécié son personnage, ce qui ne m'a pas aidé dans ma lecture. Ca a été un peu mieux vers la fin du bouquin, mais je ne me suis pas attachée à elle. En plus, on nous fait miroiter un mystère sur des expériences faites au Nigéria, il y a longtemps, des choses interdites mais l'auteur conclue par une habile pirouette genre il faut laisser reposer le passé. C'est pratique pour entretenir le suspense et ne pas se creuser la tête pour trouver une bonne explication !
Sans compter que même si le style de Mo Hayder n'est pas mauvais, c'est parfois vraiment trop cru et hard pour moi, surtout que parfois c'est totalement injustifié et des phrases très vulgaires se retrouvent au beau milieu d'un paragraphe lambda. Bref une lecture que je pense oublier rapidement et un bouquin qui ne va pas rester sur mes étagères longtemps !

logoduchat_thriller