Deux semaines avant Noël, la police découvre une famille assassinée, James Sinclair, sa femme et leurs deux fils. Sur un mur, un message est écrit : 13 jours. Mais cette affaire sordide n'est pas non plus une affaire banale... James Sinclair a été enlevé et caché dans les bois lorsqu'il était enfant avec deux autres garçons. Seuls deux d'entre eux étaient revenus...
Alice Madison, jeune enquêtrice pugnace et un peu tête brûlée, est persuadée que ce crime a un rapport avec l'enlèvement de James Sinclair. Mais elle ne dispose que de treize jours pour découvrir les liens et attraper le tueur.

13 jours_reduit13 jours est un bon gros thriller, 670 pages dans son édition poche, qui saura rendre votre lecture obsédante. On est tout de suite happé par ce quadruple meurtre et on est ravi d'enquêter aux côtés d'Alice Madison. C'est une toute récente inspectrice, arrivée depuis quelques semaines à peine à la Bricade Criminelle, elle va se retrouver en charge du dossier avec son coéquipier Kevin Brown. Un duo plutôt intéressant à suivre, Alice Madison est pleine de ressources, n'a peur de rien et se lance à corps perdus dans cette enquête. Elle va se retrouver au coeur de questionnements éthiques assez prenants...
Les autres personnages - Nathan Quinn, James Cameron, Brown... - sont plutôt aboutis et intrigants. Le roman est dense, foisonne de fausses pistes, de mauvaises directions. Comme tous les thrillers complexes, cela peut perturber un peu le lecteur au départ au vu du nombre de personnages et d'allers-retours entre passé et présent. Et comme tout roman conséquent, il y a parfois quelques longueurs et quelques passages où l'excitation de début s'essouffle un peu, mais pour mieux repartir.
13 jours de Valentina Giambanco est sombre, bien écrit, la tension monte graduellement pour s'accélérer dans les dernières pages, et si le rythme est parfois lent, l'intrigue est bien construite et on a envie qu'Alice Madison résolve cette affaire.

Logo challenge T&P 2017

Logo Dames en noir