Alors qu'Alma s'est réfugiée chez sa grand-mère pour faire face à une rupture douloureuse et une vie chaotique, elle tombe sur une lettre adressée à son arrière-grand-mère, Helen. Il y est question d'une jeune femme, morte noyée. Immédiatement intriguée, Alma se lance dans une recherche concernant cette noyade.
Et c'est en 1909 que commence l'histoire avec la vie de Laura Clark et Selina Wilson, voisines et soeurs de coeur, en quête de libertés en ce début de siècle. Celle de vivre en harmonie avec la nature pour Laura, indépendante et sauvage. Celle d'aider son prochain et de refuser une voie toute tracée pour l'autre. Mais Laura et Selina verront leur destin bouleversé.
A force de recherches et de questions, Alma découvrira toute la vérité.

CVT_La-maison-de-la-falaise_9613

La maison de la falaise est donc le premier roman papier d'Audrey Perri, que vous connaissez tous sous le pseudonyme de Cellardoor ! Après avoir lu Une bonne âme en début d'année, c'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé la plume d'Audrey pour ce second livre.
Habilement écrit, La maison de la falaise vous embarquera pour un petit village de la côte anglaise où tout le monde se connaît mais où les secrets existent.
Nous allons suivre un récit sur deux époques, 1909 et 2011 où Alma, Selina et Laura vivront côte à côte... J'adore ce parti pris de raconter une histoire sur plusieurs époques et de le faire d'un chapitre sur l'autre, même si c'est terriblement frustrant de devoir attendre le chapitre d'après pour connaître la suite ! ce qui nous pousse à lire encore plus vite !! 😉
Deux époques et deux styles résolument différents car malgré les épreuves que traversent Alma, les chapitres contemporains sont drôles, le ton est un peu plus léger, il y a des références vraiment chouettes, on sent toute l'admiration et le respect d'Audrey Perri pour certaines oeuvres. Les chapitres du passé, eux, sont empreints d'un peu plus de gravité et d'un style littéraire qui s'accorde parfaitement avec l'époque.
On rencontre de très nombreux personnages attachants et sympathiques dans ce roman, notamment Alma et Mina - j'ai adoré cette grand-mère et la relation qu'elle a avec sa petite-fille, très différente de ce à quoi on peut s'attendre - et bien sûr Rory, Jill, Charlotte (gros coup de coeur pour ce personnage secondaire), Juliet et ses hérissons... j'ai vraiment apprécié que l'auteure ne tombe pas dans le cliché du mec parfait et de la fille géniale que tout le monde adore quand elle s'installe quelque part.
Non ici, les personnages ne sont pas lisses, ils sont travaillés, fouillés, et surtout ni tout blanc ni tout noir, principalement Alma qui cache de vraies failles. Ce qui les rend encore plus humains, plus attachants, plus réels. Sans compter que plusieurs situations m'ont beaucoup fait rire !
Parallèlement, on suit le destin de Laura et Selina, deux jeunes filles très différentes et pourtant très proches. L'une est insouciante, enjouée et heureuse à l'extérieur. L'autre veut s'émanciper, refuser un mariage arrangé auquel elle est promise, étudier et vivre à Londres. Toutes les deux verront leurs projets contrariés par leur famille et pas des aléas qu'elles n'avaient pas vu venir...

Plus on avance dans le livre et plus on sent qu'un événement tragique va arriver, on sent, on sait que quelque chose de grave est sur le point de se produire, on voudrait pouvoir changer les choses, modifier le destin, mais on peut que lire, la gorge serrée, et voir les vies de personnages chéris pendant presque 500 pages, basculer.
J'ai vraiment adoré cette lecture, quand je ne lisais pas, je pensais souvent à Alma, Selina et Laura, et plus j'approchais de la fin, et moins j'avais envie de les quitter...
Cette saga familiale qui mêle deux époques a su m'embarquer totalement pour ces rivages, ce bord de mer qui devient un personnage à part entière. Si toutefois, je devais avoir un regret, c'est celui de ne pas avoir plus de détails et de passages sur la vie d'Helen, pourtant un personnage capital de ce roman.

Je n'ai jamais lu de romans de Kate Morton, je ne peux donc pas comparer ce livre avec ceux de cette auteure, mais ce que je peux vous dire, c'est que La maison de la falaise est une réussite, et je le dis sincèrement. Ce roman est parfaitement maîtrisé, tout est cohérent, l'intrigue s'accélère au fil des pages et l'écriture d'Audrey Perri est vraiment belle et vivante. C'est drôle, très émouvant, triste, intense, on côtoie des personnages vraiment intéressants, même pour les moins sympathiques d'entre eux. J'ai également beaucoup aimé ce choix de mettre en avant des personnages féminins forts.
Je pourrais vous parler d'Alma, de Mina, de Selina et de Laura, pendant encore des lignes et des lignes... mais vous aurez mieux fait d'acheter le livre ;-)
Vous l'aurez compris, La maison de la falaise est un coup de coeur que je ne peux que vous encouragez à lire !