La sirène

La sirène_reduit

Dans ce nouveau tome, Patrik Hedström enquête sur la disparition d’un homme qui semble-t-il s’est volatilisé. Aucune trace nulle part. Peu après, la police s’aperçoit que l’homme disparu, Magnus Kjellner, est un proche de Christian Thydell, un écrivain du coin dont le succès de son premier livre, La Sirène, lui attire quelques problèmes puisqu’il reçoit des lettres de menaces. La police semble penser qu’il pourrait y avoir un lien entre les deux affaires. Erica, très (très) enceinte décide (encore) de voler la vedette à son mari et se lance dans une enquête parallèle.

Bon, vous commencez à me connaître et à savoir que si j’apprécie moyennement les thrillers de Camilla Läckberg, je les lis toujours avec rapidité, et je n’ai pas l’impression de perdre trop de temps !
Car encore une fois, mon sentiment est partagé sur ce roman. J’ai en effet assez apprécié l’histoire de La Sirène et notamment les mystères qui entourent Christian, Sanna, Kenneth ou Erik. Les relations entre ses personnages sont assez bien exploitées et créent une atmosphère parfois délétère.
Mais on retrouve les travers de l’auteure que je souligne depuis quelques tomes déjà… les personnages qui sont du côté des « gentils » sont parfois tellement caricaturaux que ça en devient ridicule. Je confirme que l’auteure a un problème avec les bébés car il en est encore beaucoup question dans ce tome. Et je ne trouve plus l’héroïne touchante du tout, ni sa relation avec Patrick qui est on ne peut plus cucul, tout comme celle avec sa sœur. (Bon l’auteure est douée car elle nous pond un truc à la fin qui, forcément, suscite une immense envie de lire la suite !)

Le gardien de phare

Le gardien de phare

Après le final dramatique de La sirène, on retrouve Erica un peu éprouvée... et maman de jumeaux. Cette dernière au lieu de se reposer et de profiter de son congés maternité décide de fouiner dans l'enquête de Patrick.
Mats, un ancien camarade de lycée d'Erica est retrouvé assassiné. Il s'occupait de la comptabilité d'un nouveau projet de la mairie : relancer l'activité d'un célèbre bâtiment abandonné de Fjällbacka pour en faire un spa et hôtel de luxe. Dans le même temps, Annie se réfugie sur l'île de Graskar, surnommée aussi l'île aux Esprits, terrorisée, elle s'y terre avec son fils.

[Attention Spoilers]
Bon la fin de La Sirène nous avait laissé sur un final dramatique - Erica et sa soeur étaient victimes d'un terrible accident de voiture - et l'auteure a décidé de faire s'acharner le sort sur Anna car elle perd l'enfant qu'elle attendait de Dan... gros choc pour cette famille recomposée et Anna s'enfonce dans les ténèbres. Parallèlement à ce drame familial, un nouveau crime est commis sur la commune de Fjällbacka et Patrick - victime d'une alerte cardiaque dans la dernière partie de La Sirène - essaye de mener l'enquête. Erica s'ennuyant un peu entre Maja, 3 ans, les jumeaux de 6 mois et sa soeur dépressive, décide papapam surprise de se mêler de l'enquête. Bref, j'aurais pu apprécier si l'intrigue n'avait pas été si faible...
Presque 600 pages pour en arriver là. Dire que j'ai été déçue est un euphémisme, d'autant plus que j'avais deviné depuis le début que le fils d'Annie était mort et qu'elle ne voulait pas l'admettre. Je n'ai pas vraiment compris l'histoire d'Erling et de sa soeur Viviane, ça me semblait un peu hors du truc. Je m'attendais à mieux pour ce nouveau tome.

J'ai pris un peu de retard mais je reviens ce week-end avec mon bilan de septembre ! 

logo

Logo Dames en noir

challenge douze thèmes 2019