Je vais un peu mieux qu'il y a quelques jours, et j'en profite pour vous présenter un livre que j'ai beaucoup apprécié cet hiver, merci pour vos messages sur mon dernier article ❤

Dans la cathédrale de Santa Maria à Vitoria, au Pays Basque, on retrouve le corps d’un homme et d’une femme assassinés et mis en scène dans une représentation macabre : nus, se touchant la joue dans un geste amoureux. Mais les deux victimes ne se connaissaient pas. La cause de la mort est des plus surprenantes : des abeilles insérées dans leur bouche…
Cette scénographie rappelle une série de meurtres qui a endeuillé Vitoria, il y a 20 ans. Cependant, le coupable a été appréhendé et il dort aujourd’hui en prison… est-ce un imitateur? ou le vrai meurtrier qui se rappelle au bon souvenir des enquêteurs ?
Pour Unai López de Ayala, alias Kraken, et Estíbaliz Ruiz de Gauna, sa coéquipière, c’est une affaire délicate à traiter et qui ne laissera personne indemne.

le-silence-de-la-ville-blanche-768x768

Le silence de la ville blanche a été un de mes coups de cœur de 2019 ! c’est un thriller palpitant et un véritable guide pour découvrir cette si belle ville de Vitoria. L’auteure, qui y est née, décrit avec brio et force cette cité. L’enquête est complètement entremêlée à l’Histoire de la ville, le tueur utilisant des lieux symboliques et historiques de Vitoria pour mettre en scène ces crimes. Unai, le personnage principal, va lui aussi nous permettre de découvrir cette ville et ces alentours. En ces temps de pandémie où le voyage est, à l’heure actuelle un souvenir, ce livre m’a permis de m’évader totalement.
Eva García Sáenz de Urturi alterne deux époques : 1969 et 2016, dans la première, on suit le Docteur Álvaro Urbina et dans la seconde, l’enquête menée par Unai et Esti Avec ce double arc narratif, l'auteure crée un véritable suspense. La période récente est racontée du point de vue de Unai, habituellement, je ne suis pas très fan des romans écrits à la première personne mais là, ça ne m’a pas du tout dérangée, j’ai trouvé que c’était très bien fait et j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre Unai.
Autre point positif de ce thriller, ce sont ces personnages. Un duo d’enquêteurs composé de deux amis, Unai et Esti, que j’ai vraiment beaucoup aimé suivre et accompagner, mais également Alba, les mystérieux jumeaux Ignacio et Tasio, Blanca et bien sûr le grand-père de Unai et son frère Germán. J’ai réellement adoré leur relation à tous les trois, ils ont un passé riche, familial, douloureux mais ils sont soudés et solidaires.
On entre dans Le silence de la ville blanche de façon absolue, on brûle pour l’enquête, pour les prochaines victimes, on s’impatiente, on a le cœur broyé, on halète, on respire mal. L’auteure ne nous laisse pas beaucoup de répit pour souffler.
En bref, un polar espagnol formidable dans lequel je me suis plongée avec avidité, une histoire sombre ponctuée par des descriptions magnifiques de la ville de Vitoria au Pays Basque Espagnol et de son riche passé, une réussite totale et un thriller dépaysant !

thrillers-polars-03

Logo Dames en noir