Pour cette dernière chronique du challenge Les filles de Mrs Bennet, je ne vous propose pas une mais deux chroniques ! Je n'étais pas très inspirée par le thème du mariage, j'ai donc cherché un livre qui serait relié au mariage d'une manière ou d'une autre. En cherchant, je suis tombée sur L'histoire d'un mariage d'Andrew Sean Greer et Le roman du mariage de Jeffrey Eugenides, n'arrivant pas à me départager entre les deux, j'ai décidé de me lancer dans les deux lectures.

L'histoire d'un mariage d'Andrew Sean Greer

L'histoire d'un mariageHolland Cook s'est marié avec Pearlie après la seconde guerre mondiale. Pearlie l'a aimé depuis leur première rencontre alors qu'ils étaient enfants. Quelques temps après le début de leur mariage et leur installation à San Francisco, un homme, Charles "Buzz" Drummer, fait irruption dans leurs vies rappelant à Holland, une partie de sa vie qu'il souhaitait peut-être oublier. Charles va alors proposer un étrange marché à Pearlie...

Ce qui m'a attiré dans ce roman, c'est la fois le côté un peu "suspense" que le mariage d'Holland et Pearlie pouvait avoir et le fait qu'une partie de l'histoire se déroulait pendant la seconde guerre mondiale. Si le roman se lit vite parce que l'écriture est fluide, je n'ai pas été plus emballée que ça par l'histoire. Tout n'est pas négatif, loin s'en faut, le marché proposé par Buzz va obliger Pearlie à se poser des questions et ces raisonnements et cette introspection sont assez intéressants. Par contre, l'aspect de la seconde guerre mondiale est survolé, on s'y attarde assez peu ou pas comme je l'aurais voulu (les personnages sont dans des sortes de camp ou à l'hôpital). De plus, dans le résumé, il est question de ségrégation raciale et j'ai vraiment trouvé que le sujet était à peine effleuré, alors qu'il aurait été intéressant d'en apprendre plus sur le ressenti d'une vie d'une famille noire dans les années 50.
Malgré l'écriture soignée et belle d'Andrew Sean Greer, je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire, ni à m'attacher aux personnages, si l'amour est bien présent, le mariage est pris au sens de vie commune et pas d'organisation d'un mariage.

Le roman du mariage de Jeffrey Eugenides

Le roman du mariageMadeleine termine son cycle universitaire à Brown, alors qu'elle devrait fêter son diplôme, elle déprime sur sa rupture avec Leonard, brillant étudiant mais souffrant de dépression. Dans le même temps, Mitchell souffre de l'amour qu'il éprouve pour Madeleine et que celle-ci ne lui rend pas. Le roman du mariage est l'histoire de ces trois personnages, avant, pendant et après leur étude à l'université.

Si j'ai choisi ce roman, c'est pour son résumé parlant d'une thèse sur Jane Austen (on restait dans le thème !) et d'un triangle amoureux. Déjà oubliez la thèse et Jane Austen, car l'auteur en parle à peine. Mais ça ne m'a pas empêché de vraiment beaucoup apprécier cette lecture !
Jeffrey Eugenides, auteur de Virgin Suicides dont j'ai vu la magnifique adaptation par Sofia Coppola, oriente son récit autour de trois héros : Madeleine, jeune femme féministe mais pas trop, qui veut s'émanciper tout en se mariant, Leonard, étudiant très intelligent mais maniaco-dépressif, maladie qui l'empêchera de profiter à fond de ses talents et de l'amour avec Madeleine, et Mitchell, croyant, théologien, amoureux éconduit de Madeleine,et  qui cherche un secours dans la religion.
Jeffrey Eugenides a vraiment du talent pour nous faire à ce point entrer dans le monde universitaire des années 80, décrire des situations dans lesquelles on a l'impression d'être, j'ai adoré son écriture, cette façon de décrire, de toucher les personnages, que ce soit l'Inde, Paris ou la maniaco-dépression, on a l'impression qu'il a déjà vécu toutes ces situations qu'il raconte.
Je me suis beaucoup attachée aux trois personnages, que, forcément, j'avais envie de voir évoluer, de grandir. C'est un moment charnière pour les femmes et l'époque est très bien rendue.
J'ai aimé l'ambiance de l'université qui m'a rappelé mes études (période qui finalement me manque), j'ai aimé voir des auteurs que j'ai lu ou étudié. Ce roman, à la fois érudit sans être élitiste, riche, ce roman d'amour sans niaiseries, aux personnages complexes, non caricaturaux, ce roman d'apprentissage où les héros vont se lancer dans leur vie d'adulte. Je pensais aimer mais pas être à ce point emballée par l'histoire.
Le roman du mariage colle plus au thème de cette dernière lecture car finalement, la question "centrale" est : est-ce que Madeleine va se marier avec Leonard ? La pression sociale et familiale est encore assez importante à cette époque. Je trouve qu'il permet de bien clore ce challenge auquel j'ai participé toute cette année, on reste dans l'histoire d'amour mais avec une touche de modernité, je dirais que la boucle est blouclée !

challenge Lesfillesdemrsbennet