Nouvelle lecture pour le challenge des Douze Thèmes avec un Stephen King pas tout récent, Salem !

Ben Mears, écrivain à succès, revient à Salem pour y rédiger son nouveau roman. Il envisage de loger à Marsten House, une étrange demeure en surplomb de la ville, chargée d'un lourd passé. Mais Marsten House vient d'être vendue à un certain Monsieur Straker.
Ben décide de s'installer dans une pension et commence une vie tranquille entre la rédaction de son roman et son amourette avec Susan.
Mais un jour, Ralphie Glick, disparaît et son frère, Danny sombre dans un coma inexplicable. Inconsciemment, c'est vers Marsten House que se tourne Ben, l'horreur ne fait que commencer à Salem...

Salem

C'est avec un peu de crainte que j'ai commencé Salem, oh pas une crainte de ne pas aimer, mais plutôt celle d'avoir peur en le lisant !! (oui, je suis un peu chochotte sur les bords ^^) J'ai donc lu en journée, et jamais juste avant de dormir et si je n'ai pas eu la peur de ma vie, je dois dire que plusieurs passages de ce livre sont quand même assez flippants !! (mention spéciale au petit Glick qui vient faire un petit coucou à la fenêtre de Mark Petrie...)
On débarque donc à Salem en compagnie de Ben, un jeune auteur sympathique qui a jadis habité la ville, et sa première expérience avec Marsten House s'est révélée assez traumatisante. C'est avec une crainte certaine qu'il voit la maison être habitée et d'étranges événements se produire. L'arrivée de l'étrange Straker et de l'énigmatique Barlow, les nouveaux propriétaires, semblent être le début de la descente aux enfers pour la petite ville de Jerusalem's lot.
Bon déjà, ce livre n'est pas une histoire de sorcières ! en lisant le titre, j'ai immédiatement pensé aux sorcières de Salem mais ici, rien à voir, nous sommes dans le Maine et il s'agit de vampires. Salem de Stephen King est un hommage à Dracula de Bram Stocker.
Comme d'habitude avec le King, l'histoire prend le temps de s'installer, il prend le temps d'ancrer les personnages dans une réalité, de nous parler de chacun de façon individuelle, de nous raconter leur passé. On retrouve également plusieurs thèmes chers à l'écrivain : les enfants et le rôle primordial qu'ils jouent dans plusieurs de ses romans et le travail de l'auteur. Moi qui adore les histoires de vampires, j'ai vraiment aimé Salem qui nous offre le vrai visage des vampires, sombres, cruels, malsain, pervers, très loin des Cullen de Stephenie Meyer ou des Salvatore de Vampires Diairies.
J'ai aimé suivre Ben, Matt, Jimmy et surtout Mark dans cette chasse aux vampires, j'ai aimé le climat délétère qui s'installe peu à peu, la transformation de Jerusalem's lot, cette ambiance frissonnante. Je suis donc plus que satisfaite de mon choix de lecture ! J'ai également en réserve Joyland que je vais essayer de lire avant fin octobre.

logochallenge 12thèmes