413329Anne Duval est ce qu'on pourrait appeler une femme moderne. À 36 ans, elle est n°1 du département de publicité d'une multinationale avec 22% de progression de son chiffre et un bonus de 30 000€.
Mais le job à responsabilités ne fait pas tout et Anne se sent cruellement seule. Elle rêve d'un enfant mais elle n'a qu'un amant entre 20 et 21 heures.
À la veille du 3 décembre, date anniversaire dans son histoire personnelle, elle prend la fuite. Elle n'emporte que sa névrose, sa mythomanie et son obsession sexuelle qui croît à chaque instant. Sa fuite en avant la conduit aux urgences du CHU de Clermont-Ferrand, service psychiatrique.

Dominique Dyens nous offre ici une intrigue purement psychologique comme je les aime. La folie d'Anne prend aux tripes, terrifie autant qu'elle fascine. Son histoire est racontée en parallèle avec celle de son psychiatre, que j'ai moins aimé. J'ai trouvé le style moins tranchant, plus convenu et Kretz n'arrive pas à être attachant.
Anne ne l'est pas trop non plus mais le traumatisme l'habite. On a parfois envie de faire comme elle, tout quitter parce que tout est trop lourd, tout en sachant très bien que ce n'est pas vraiment la bonne solution.
J'avais un peu étudié le phénomène des dates anniversaire à la fac, j'avais été fasciné et je suis contente de le retrouver dans ce livre. L'intrigue est vraiment bien construite, il n'y a que vers la page 190 que j'ai compris (et le livre n'en fait que 230).
Je trouve les bouquins de la collection Piment toujours intéressants et je n'ai, pour l'instant, jamais été déçue.
Ça se lit très (trop ?) vite, le style est fluide, rendant la fuite carrément angoissante.