ans-guillaume-musso-1241357561

Nikki et Sebastian se sont aimés passionnément, leur séparation a été brutale et douloureuse. Le marché du divorce a été leurs enfants, les jumeaux Camille et Jeremy. Sebastian aurait la garde exclusive de Camille, Nikki celle de Jeremy, ils ne verraient l'autre jumeau qu'un week-end sur deux et pendant les vacances. Quant aux jumeaux, ils ne vivraient jamais ensemble.
Les jumeaux ont 15 ans et lorsque Jeremy ne donne plus signe de vie, Nikki et Sebastian se retrouvent et s'allient tant bien que mal pour chercher et ramener leur fils.

Bon, bon, mon deuxième Guillaume Musso et le bilan n'est pas plus positif que pour le premier...
La 4ème de couverture m'informe « un divorce les avait séparés... le danger va les réunir ». Effectivement quand l'histoire
commence, on est happé par la disparition de Jeremy et on se pose quelques questions, mais plus l'histoire avancait, plus je ne comprenais le pourquoi du comment, tout du moins concernant la première intrigue. Quant à la deuxième qui se superpose, même si je ne l'ai pas vu venir, je n'y ai pas cru une seule seconde [spoiler] non mais franchement un gamin de New York, 15 ans, gentil, bien sous tous rapport, va foutre le bordel et se confronter à la chef d'un cartel réputé hyper dangereux au fin fond du Brésil, en pleine amazonie ?! [fin du spoiler]
Hormis l'histoire en elle-même, j'ai en plus détesté les personnages : la famille Larabee et surtout le père, luthier, ultra-friqué et sa gentille fille Camille qui joue parfaitement du violon et qui dépense l'argent de papa dans des boutiques de luxe, non seulement c'était cliché mais en plus, ça ne donne pas de profondeur à son personnage et ça ne m'a pas permis de m'identifier à elle une seconde ! Sinon j'ai bien apprécié Nikki et la flic française, Constance, que j'ai trouvé très touchante et vivante.
L'écriture de Musso m'a plus plu que dans Et après où j'avais vraiment trouvé que ça manquait de style mais on échappe pas aux clichés, aux énumérations et pire, aux mots anglais dans tout le roman : jetés au milieu du texte, les titres des parties sont en anglais. Et bref tout ça m'a agacé.
Sans compter l'épilogue qui m'a laissé une drôle d'impression [spoiler] toute la famille échappe à la mort dans la forêt amazonienne, et au lieu de nous proposer une belle photographie de la famille réunie pour le diplôme des enfants ou un autre événement, il occulte totalement Camille et Jeremy pour nous proposer un aperçu de Nikki et Sebastian alors que celle-ci accouche de... jumeaux ! [fin du spoiler]

Mais Sept ans après n'en reste pas moins efficace car malgré tout ce que je n'ai pas aimé (et y a pas mal de trucs quand même), j'ai bouclé la lecture en trois jours.
98607337