Des voix dans la nuitUn soir d'octobre, Alicia Jörin prend le train qui relie La-Chaux-de-Fonds à Neuchâtel. Peu après le départ, le train se retrouve bloqué dans un tunnel obscur et une voix retentit informant les passagers qu'ils vont devoir se battre pour survivre... se battre contre des monstres ou entre eux pour atteindre un nombre de points afin d'être libérés. Ils sont neuf passagers dont un enfant et un bébé, la voix a mis à leur disposition quelques armes rudimentaires et le total à atteindre est 500 points, mais tuer un enfant en rapporte beaucoup...! Vont-ils s'allier et résister ensemble ou un prédateur fait-il partie des voyageurs ?

C'est un huis clos d'horreur que nous propose Kevin Tondin, jeune auteur suisse, pour son premier roman, un huis clos angoissant et étouffant. Imaginez-vous, être bloqué dans un wagon avec d'autres personnes et devoir vous défendre dans une demi-obscurité contre des créatures et, potentiellement contre les humains qui vous entoure ?! On entre rapidement dans l'histoire car l'héroïne, Alicia, est de suite confrontée aux différentes personnalités de ses compagnons de voyage. Dans un thriller d'horreur, la psychologie des personnages est parfois un peu passée à la trappe mais là, l'auteur réussit à créer des personnages qui sont ni tout noir ni tout blanc et à leur fournir une psychologie assez intéressante (même si parfois un peu cliché, je pense à Audrey notamment), j'ai aimé les personnages qu'il a créés. Principalement Alicia qui est très intéressante à suivre, assez tête brûlée, j'ai regretté que Sylviane ne soit pas plus développée et s'en tienne à son rôle de mère de famille protectrice.
L'ambiance lugubre, addictive et sombre s'installe très vite et on se retrouve à lire et à subir, impuissant, les vagues d'assaut des créatures contre nos passagers. Bien sûr, c'est un thriller horrifique donc certains passages sont assez gores.
Mais Des voix dans la nuit est un thriller d'horreur un peu particulier, déjà les chapitres défilent à l'envers, on commence donc par le chapitre 30 pour décroître... Et c'est au chapitre 3 que tout bascule et que le thriller prend une autre dimension que je n'avais pas vu venir !

Des voix dans la nuit est un thriller en huis clos, rythmé, gore et même s'il y a quelques maladresses dans l'écriture, on est happé par l'histoire et surpris par la fin !

logo2019