08 février 2011

Les chemins de la Liberté

L’histoire : 1940, seconde guerre mondiale, un petit groupe de prisonniers s’évade d’un goulag du fin fond de la Sibérie. A pied, ils descendront jusqu’en Inde, traversant paysages hostiles, contrées désertiques. Inspiré de faits en partie réels, il leur faudra parcourir 10 000 km pour atteindre cette liberté si désirée. J’aime ces films qui, rien que par leur résumé, me filent des frissons le long de la colonne vertébrale, me donnent envie de connaître, de partager ce périple. Celui-ci m’a retournée. Cette grandiose aventure,... [Lire la suite]

07 février 2011

Programme du jour

- Rédiger l'article sur l'Attrape-Coeurs et Un roman français- Celui sur Maléfices- Celui sur Les chemins de la liberté- Travailler l'espagnol- Mettre au propre les autres articles écrits- Reprendre le texte sur Nice- Continuer ma traduction en italien- Ecrire le nouveau texte du défi d'écriture n°21- Faire la lettre de candidature pour faire partie du jury- Apprendre à mon chat à fermer portes et tiroirs puisqu'il a très bien compris le principe pour les ouvrir ! Surtout, ne pas céder à la procrastination !
Posté par Zofia à 09:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
04 février 2011

Il ne fait pas bon vivre à La Crau (Var)

Ce n’est un secret pour personne la délation a toujours existé durant chaque siècle, plus ou moins forte, plus ou moins grave. Mais en France, il existe un endroit où le maire a officiellement chargé 200 habitants d’espionner leurs concitoyens et de rapporter les faits à M. Simon fils, maire UMP de la commune. Sur 16000 habitants, « cela veut dire qu’un peu plus d’un habitant sur cent espionne les autres » dixit François Nadiras, militant de la Ligue des Droits de l’Homme à Toulon dans l’article de Rue89 – que je vous invite à aller... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 18:25 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
02 février 2011

Pardon sans discussion

Contrairement à ce que dit Saez que les filles bien trop souvent elles oublient d’être gentilles, je suis plutôt à l’opposé de cette phrase. Je serais même du genre super gentille. Et comme dans Les chemins de la liberté, c’est mon point faible, ma faille, ce qui me perdra. Ma gentillesse.Celle qui me permet de tout pardonner, de tout effacer, de faire du bien alors qu’on m’a fait du mal, et de me faire à nouveau marcher dessus. Ça devient une habitude. Ce n'est pas encore une source de plaisir. Mais à la longue, c'est quand même... [Lire la suite]
31 janvier 2011

J'aurais voulu être à Paris aujourd'hui. Pour aller accueillir Les Experts à Roissy. Pour être sur les Champs Élysée dans l'après-midi pour les voir défiler. Pour la Joie. Parce qu'ils sont beaux, parce qu'ils sont bons, géniaux. Parce qu'ils sont sympathiques. Que c'est un groupe soudé qui dégage une si forte alchimie que ça rabaisse toutes les autres équipes de sport co et en particulier le foot. Parce que je n'ai pas pleuré en 98 ou en 2000 pour le foot. Mais que hier j'ai craqué, j'ai hurlé, j'ai pleuré, j'ai vibré. Que c'était... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 14:11 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 janvier 2011

Le monde merveilleux de l'université

Après 4 mois de cours et 2 semaines de partiels, ma sœur n’a pas eu son année. Oui avant la fin du mois de janvier, elle est au courant qu’elle n’aura que la possibilité de redoubler. A mon époque (pas si lointaine d’ailleurs), l’année scolaire se jouait sur deux semestres : si on avait 8 de moyenne générale au premier semestre mais 12 au second, la moyenne générale de l’année nous permettait de passer. Au pire il y avait le rattrapage.Actuellement, il n’y a plus de rattrapage, et dans sa faculté, a été mis en place le semestre rebond... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 14:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 janvier 2011

Le monde (musical) merveilleux de TF1

Hier, par pure curiosité, je suis allée jeter un œil sur le site des NRJ Music Awards et surtout la partie concernant les nominations pour le fameux spectacle que jadis j’ai regardé. La première catégorie concerne la chanson française de l’année. J’ai lu. J’ai gardé la bouche ouverte pendant 3 minutes puis j’ai refermé la page du site. J’en avais assez vu.Non mais sérieux, en catégorie chanson française de l’année, on retrouve Danse de Grégoire, Juste une photo de toi (déjà le titre… mais attention à l’interprète…!) de Matt Pokora (... [Lire la suite]
18 janvier 2011

On a peur, on s'imagine avoir peur. La peur est une fantasmagorie du démon.*

Une croix lumineuse occupe le carrefour de la voie rapide des centaines de mères en contrebas de ma fenêtre. Trois faces blanches de phares, une rouge de feux arrière. Un ballet immobile d’automobiles rentrant à domicile. Une croix fixe qui pourrait symboliser ma paralysie, mon emprisonnement. Quand je vivais seule, à Nice, tout était à portée de pieds, de bus. Un rendez-vous ici, une séance de cinéma au port, un tour à la Fnac, monter à l’université. Tout était possible. Tout était simple. Rien ne me posait jamais problème.... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 18:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
17 janvier 2011

Nuit agitée

J'ai rêvé d'un Beigbeder égaré, fatigué, assoiffé, errant au-dessus de chez moi, refusant le café que je lui offrais car de mon ôté, j'étais plus affamée qu'assoiffée et que je voulais manger avant. J'ai rêvé d'arbres et d'une culpabilité que je ne ressens pas. D'une culpabilité qui me semble illégitime de ressentir et dont je me sens plutôt la victime. J'ai mal dormi.
Posté par Zofia à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 janvier 2011

Inversion de Brian Evenson

J’ai pris ce roman de Brian Evenson dans les mains parce que je trouvais que le garçon sur la couverture ressemblait à Elijah Wood, et puis j’ai lu le résumé, je suis évidemment repartie avec.Rudd est un adolescent solitaire, introverti, étouffé par les préceptes stricts de la religion mormone que sa mère l’oblige à respecter. Leur relation se dégrade et un samedi matin, Rudd découvre parmi « les affaires mortes de son père mort » qu’il a un demi-frère, Lael, vivant à peine à quelques kilomètres. Rudd décide de le rencontrer, très... [Lire la suite]