26 novembre 2012

En moins

Je rêve d'apocalypse. Je rêve que la maison familiale est à New York, d'un coup le soleil s'éteint, quelques heures de noir total. Les rues sont vides, les gens savent que c'est la fin du monde. Le sol tremble doucement. Les gens fuient dans les collines boisées, sentant le pin, les fougères et les arbousiers, c'est juste au-dessus de la ville. Ils fuient le flux et le reflux de l'océan, apeurés par l'eau, par sa puissance, par sa capacité de destruction.Je rêve de mon grand-père mort, il est assis à la table, autour d'un repas chez... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 11:14 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

17 juin 2012

Au loin...

C'est une souffrance permanente, elle m'accompagne chaque jour. Le matin, en ouvrant les yeux, elle arrive et m'annonce que mon grand-père n'est plus là. Et le soir, dans le noir, le regard ouvert sur l'obscurité, je pense "il n'est plus là". Je n'arrive pas à y croire. Je le revois sans cesse, riant, parlant. J'imagine ses derniers jours, à partir de ce que l'on m'a raconté. Aujourd'hui, il ne reste plus aucune trace physique de lui sur terre. Je me suis sentie incroyablement perdue. Comme un gouffre qui s'ouvre à l'intérieur et qui... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
06 juin 2012

La lumière de la salle de bains était allumée, j'aurais préféré qu'elle soit éteinte. J'avais les jambes qui tremblaient avant de décrocher. Je savais. Je sentais. C'était hier, une heure ou deux après notre retour de l'ile Maurice. Retour fracassant dans la réalité. Lundi, mon grand-père est mort. Eteint. Parti. Plus jamais là. Je ne suis pas dans ma famille, je rentre demain. Je n'ai pas envie. C'est très égoïste mais je ne veux pas être confrontée à la souffrance de ma mère, ma sœur, ma grand-mère. Je repousse les larmes, la... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 18:09 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
09 mars 2011

Beyond my mind

Je ne sais pas pourquoi cela m'a autant glacé, passant de l'entoushiasme et l'envie purs à rien, de la distance, de la froideur. Je ne sais pas pourquoi cela m'obsède autant, elle et son bobby à un endroit où j'aimerais être mais où je ne serais pas. Je ne sens pas le truc et j'y pense, j'y pense, j'y pense. Seule une percée dans mon esprit tourmentée pourrait éventuellement apporter une réponse à ma question. Comment faire pour savoir pourquoi une chose vous préoccupe ? pourquoi celle-là plutôt qu'une autre ? Est-ce le message... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 00:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 juin 2010

Samedi noir sur les ondes de Tokyo

J'pourrais être au Japon, ou en Chine. Mais non, je suis chez moi, sur mon lit fait à la va-vite. Saez va redevenir mon amant de mes nuits solitaires, entre deux sanglots j'écouterais sa voix déchirante, dans l'obscurité du silence.Oh rien n'est fait certes et je ne pars pas vaincue mais...C'est un samedi noir, dans tous les sens du terme. Il y a du vent et j'ai mal aux yeux d'avoir trop pleuré. Où va-t-on ?Le gouffre, la côte, la plaine, la peine. Il a pris les bières au frigo et il a fuit. Et moi je suis là comme une conne à vouloir... [Lire la suite]
Posté par Zofia à 13:36 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
05 février 2010

Je murmurerais un "je t'aime" comme un flocon soufflé par le vent

Le week-end arrive et je pars ce soir. Pour approximativement 800km en deux jours. Monter. Assister. Redescendre.Voir les gens pleurer. Oui je vais dans un endroit où personne n'aime aller, assister à une cérémonie pour laquelle personne n'est content de s'habiller.Un enterrement qui en rappelle un autre, quasiment un an jour pour jour. Qui m'en rappelle un autre, il y a un peu plus de 10 ans où je ne suis pas allée. Après une longue maladie, une perte de conscience générale, cette mort comme une sorte de délivrance. Le mot que tout... [Lire la suite]
07 octobre 2009

Un pont trop loin

Il était quasiment 9 heures du matin. Je n’étais pas en retard et ils étaient déjà quatre présents dans la salle. Je me suis assisse et j’ai entendu. Premier rendez-vous au Cible Emploi. Le temps était long et mon esprit s’en est allé. Il était assis en face de moi, en short et tennis blanche. Il remplissait bien son t-shirt noir imprimé d’écritures genre fashion rock’n’roll rouges et blanches. Ça allait bien avec ses bijoux, chaîne, bagues, boucles d’oreilles. Son visage était lisse comme celui d’un adolescent, le regard un peu... [Lire la suite]